Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival MOFO 2004
Temple Temple - Shannon Wright - Lesser Lewis - Wilfried - Cyann and Ben - Damo Suzuki  (Saint Ouen (Mains D'oeuvres))  5 juillet 2004

Pour sa quatrième édition, le désormais incontournable festival MOFO de Mains d'oeuvres change d'orientation, abandonnant une formule 100% antifolk érigée jusqu'ici en marque de fabrique pour ouvrir son affiche au rock indé classique ; le prix du ticket s'en ressentant d'ailleurs douloureusement.

Première bonne surprise, Temple Temple, incarnant à merveille cette nouvelle direction, guitare noisy à la Sonic Youth, loin d'un vulgaire groupe de reprises des Stooges comme on l'avait entendu ça et là.

Pour la suite, Shannon Wright ne convainc pas, s'empêtrant sur un coin de scène dans d'insignifiantes complaintes au piano : n'est pas Cat Power qui veut...

Encore enthousiasmé par sa prestation de l'an passé, c'est même avec un peu d'avance que l'on arrive sur la scène FO' pour Wilfried, véritable incarnation de l'antifolk à la française. Rappelant parfois l'Adam Green de Garfield pour les bluettes folk, Wilfried se risque à quelques changements de registre comme en témoigne l'irrésistible "Isabelle" et son orgue si saillant.

Suite à un ultime chamboulement de programme, Lesser Lewis se produit finalement en clôture de soirée. Bien dans l'esprit de ses prestations avec son frère Jeffrey, "Another Girl" balancée en cadeau, le show de Jack Lewis part dans tous le sens au gré des titres, mal recadré par des frères Düne un peu en bout de course ... Sympathique, mais on préférait encore largement ses interventions impromptues en compagnie de son génial frangin.

Retour le lendemain pour tomber sur Kimya Dawson : là où sa prestation solo et amère de l'édition 2003 avait laissé un goût d'inachevé, c'est une Kimya radieuse, soutenue avec brio par des frères Düne autrement plus en forme que la veille, qui revisite ses trois disques solo (A noter que la belle a troqué sa tignasse de dreadlocks pour une coupe raze motte blonde).

Passage éclair ensuite sur la scène FO' pour y voir des Pull sans souffle avant Cyann & Ben d'un tout autre niveau, notamment grâce à l'apport d'un membre du duo Berg Sans Nipple. Jeudi 1er juillet donc, décidément une sale journée, Marlon Brando meurt et Mark E Smith ne daigne pas venir, jouant du même coup un vilain tour à l'organisation obligée d'appeler l'incroyable Damo Suzuki à la rescousse. Accompagné par une improbable formation (batterie - 2 basses - 2 machines), l'ancien chanteur de Can délivrera un set indéfinissable, inracontable, usant de sa voix tel un instrument à part entière, sortes d'incantations hypnotiques ininterrompues durant cinquante minutes. Le genre de concert dont on se sort pas indemne ...

Pléthores d'annulations pour la dernière soirée mais l'occasion quand même de prendre une claque phénoménale à peine arrivé avec le nouveau projet de la claviériste de Stereolab, intitulé The Projects, irrésistible pop sixties pour surprise parties : nappes d'orgues pleines de couleurs, basse percutante et voix légère.

Co-organisateur ayant déjà accompagné nombre de groupes, les Herman Düne starring Jack Lewis à la basse et Kimya Dawson au chant arrivent ensuite en grands vainqueurs pour clore le festival : set étonnement très court, quelques chouettes vieux titres chantés par André, de superbes harmonies (!), une forte volonté de faire participer ses invités d'où un résultat forcément faussé pour qui s'attendait à un set classique du groupe : excellent concert dans l'absolu.

Après Troy Von Balthazar dont l'electro-folk tourne à vide, place enfin à la tête d'affiche du vendredi soir, Jad Fair, qui sous ses airs de quadragénaire tranquille se mue en fou furieux, en terroriste : une sorte de Beefheart des temps modernes ...

Au final, sans atteindre les sommets de l'an passé, le bilan de ce MOFO 2004 est globalement très positif, notamment grâce à un line-up souvent impeccable et à cette ambiance "festival" introuvable dans pareille manifestation à Paris. De quoi attendre avec impatience que les Mother Fockers remettent le couvert l'an prochain, ou mieux encore : avant !

 

A lire également sur Froggy Delight, la chronique de l'édition 2003 du MOFO

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Over the sun de Shannon Wright
La chronique de l'album eponyme de Yann Tiersen & Shannon Wright
Shannon Wright en concert au Festival les femmes s’en mêlent 2004
Shannon Wright en concert au Festival de dour 2004 (vendredi)
Shannon Wright en concert à Théâtre Denis (14 avril 2007)
Shannon Wright en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (vendredi)
Shannon Wright en concert au Festival Primavera sound 2007 (samedi)
Shannon Wright en concert à L’Aéronef (mercredi 14 otobre 2009)
Shannon Wright en concert à Théâtre Sébastopol (lundi 8 novembre 2010)
Wilfried en concert au Festival Antifolk 2003
La chronique de l'album Abhayamudra de Cul de Sac & Damo Suzuki


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 mai 2021 : Toujours plus proche de la sortie

On apprend par coeur le calendrier de dé-confinement, on espère les vaccins au plus vite, retrouver les salles de spectacles, les restos, bref on serait presque heureux. Pour le moment, voici le sommaire de la semaine avec la Mare Aux Grenouilles #27 samedi et un concert/interview de La Reine Garçon le 22 mai. Suivez la chaine Twitch.

Du côté de la musique :

"Flux flou de la foule" de Françoiz Breut
"Eiskeller" de Rover qui nous en parle en interview
"Let's do porn" de Captain Obvious
"The moon and stars : prescriptions for dreamers" de Valérie June
"Van Weezer" de Weezer
"Le grand secret des oiseaux de sable" de Ceylon
"Electron libre" de Hae-Sun Kang
"Chronicles of an inevitable outcome" de Intraveineuse
"Autobiographie Pirate" de Lady Arlette
"Vous écoutez quoi en travaillant ?" la 10ème émission de la saison 2 de Listen In Bed avec Guillaume Long, Flavien Girard et Francis Bourganel
"Augustin Pfleger : the life and passion of the christ" de Orkester Nord et Martin Wahlberg
"Beneath" de Tremor Ama
et toujours :
"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Mélancolie des dragons" de Philippe Quesne
"Richard III - Loyauté me lie" de Jean Lambert-wild
"Bestie di scena" de Emma Dante
"Ali Baba" de Macha Makeïeff
"Noire" de Tania de Montaigne
"On ne voyait que le bonheur par Grégori Baquet
"Aimez-moi" de Pierre Palmade

Expositions :

en virtuel :
"Valadon et ses contemporaines. Peintres et sculptrices, 1880-1940" au Musée des Beaux-Arts de Limoges
"Matisse, comme un roman" au Centre Pompidou
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Luxes" au Musée des Arst Décoratifs
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre

Cinéma :

at home :
"Les Beaux Jours" de Marion Vernoux
"Les Garçons sauvages" de Bertrand Mandico
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Hyènes" de Djibril Diop Mambéty
"De bruit et de fureur" de Bertrand Mandico
"Cosmos" de Andrzej Zulawski
"Cria Cuervos" de Carlos Saura

Lecture avec :

"Une toute petite minute" de Laurence Peyrin
"Rome, naissance d'un empire" de Stéphane Bourdin & Catherine Virlouvet
Rencontre avec Olivier Bal auteur de "La forêt des disparus"
"Le mari de mon frère" de Gengoroh Tagame
"Le bal des folles" de Victoria Mas et "Ici n'est plus ici" de Tommy Orange
et toujours :
"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=