Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mogwai - RM Hubbert
L'Aéronef  (Lille)  vendredi 18 mars 2011

Beaucoup d'entre nous connaissent ce groupe depuis Come on die young (1999). Il n'est donc pas étonnant de se rendre compte que le public de Mogwai a autour de la trentaine.

Apparemment, personne ne découvre ce groupe. On l'a découvert, il y a longtemps, et on continue de l'écouter.

Ce n'est pas nouveau mais pour ceux qui ne le savent pas encore, sachez qu'ils ont arrêté de jouer avec leurs amplis réglés sur puissance max. Il faut l'avouer : cela avait tout de l'insupportable.

Blur faisait de même avant d'être connu. Faut croire que c'était une façon de faire le punk sans l'être. Bref, pour ceux qui ont pris peur de perdre leur ouïe et leur temps, ils peuvent changer d'avis. Même si le niveau sonore est élevé, les amplis ne font plus qu'amplifier à fond, ils diffusent aussi de la musique.

Il faut le dire, ces messieurs n'y vont pas de main morte. Ils sont six (deux guitares, une basse, un batterie, un clavier, un clavier et une fois un violon). La tournée Hardcore will never die but you will nous invite à croire cette maxime. Le concert est entrecoupé de mélodies douces et mélancoliques pour mieux apprécier les envolées post-rock-noise. C'est bien fait et peut-être trop facile. Une petite mélodie atmosphérique et, d'un coup, cela joue beaucoup plus fort. Bien entendu, l'effet escompté est réussi. Cependant, on peut regretter qu'à force, cela ne soit plus très surprenant.

Au-dessus du groupe, quelques vidéos de figures géométriques et de circulations urbaines viennent illustrer leur propos musical. C'est propre mais sans consistance. Ceux qui connaissent le travail de Godspeed You Black Emporor trouveront ça fade. Ce soir, à l'Aéronef, Mogwai n'a pas joué que son dernier album. Ils ont aussi fait la part belle aux anciens albums. Le public en fut d'ailleurs reconnaissant. Les vieux morceaux marchent toujours aussi bien.

Bref, Mogwai maîtrise. Il n'y a pas de doute là-dessus. Et c'est, je crois, bien là où est le problème.

J'allais oublié de parler de la première partie. C'est un écossais qui joue de la guitare flamenco. Je suppose que c'est un ami du groupe. Il est tatoué et loin du talent de Paco de Lucia. Rien à ajouter.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Happy songs for happy people de Mogwai
La chronique de l'album Mr Beast de Mogwai
Mogwai parmi une sélection de singles (été 2006)
La chronique de l'album Zidane : A 21st Century Portrait de Mogwai
La chronique de l'album The Hawk is Howling de Mogwai
La chronique de l'album Special Moves de Mogwai
La chronique de l'album Hardcore will never die but you will de Mogwai
La chronique de l'album Les Revenants OST de Mogwai
La chronique de l'album A wrenched virile lore de Mogwai
La chronique de l'album Rave Tapes de Mogwai
La chronique de l'album Central Belters de Mogwai
La chronique de l'album Every Country's Sun de Mogwai
Mogwai en concert à l'Elysée Montmartre (5 juin 2003)
Mogwai en concert à La Laiterie (9 avril 2006)
Mogwai en concert au Festival Primavera Sound 2006 (samedi)
Mogwai en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (dimanche)
Mogwai en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
Mogwai en concert à l'Olympia (30 septembre 2006)
Mogwai en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
Mogwai en concert au Trianon (jeudi 17 mars 2011)
Mogwai en concert au Festival La Route du Rock #21 (vendredi 12 août 2011)
L'interview de Mogwai (Avril 2004)
L'interview de Mogwai (5 juin 2003)
L'interview de Mogwai (décembre 2005)
L'interview de Mogwai (8 juillet 2008)
La chronique de l'album Thirteen Lost & Found de RM Hubbert
RM Hubbert dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album Telling the trees de RM Hubbert
RM Hubbert en concert à L'Autre Canal (samedi 22 mars 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Mogwai
Le Myspace de Mogwai
Le site officiel de RM Hubbert
Le Bandcamp de RM Hubbert
Le Myspace de RM Hubbert
Le Facebook de RM Hubbert

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


Luneart         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=