Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mogwai
Le Trianon  (Paris)  jeudi 17 mars 2011

Ce soir Mogwai joue au Trianon, et la soirée commence très mal par un départ sur les chapeaux de roue car je suis en retard. Du coup, à l’arrivée une file interminable se masse devant l’entrée du théâtre parisien, récemment transformé en salle de concert. Je ne suis pas le seul à être tendu (à cause de mon retard), les vendeurs à la sauvette, ces professionnels de l’arnaque de la dernière chance, sont hargneux, s’invectivent pour une histoire de client (à base de "je l’ai vu en premier"). Je les laisse à leurs négociations avant que ça dégénère et passe l’entrée. Une chose à mettre au crédit Ecossais, ce soir, ils demandent une participation de 5€ à chaque invité, pour reverser aux victimes du séisme au Japon. C’est certainement leurs récents concerts nippons qui ont motivé ce geste, en tout cas leur générosité se devait d’être signalée.

Le Trianon est un lieu magnifique, très beau et l’idée d’y voir se produire Mogwai est alléchante. L’accès aux balcons est un joyeux foutoir, entre le public perdu et peu discipliné, et la sécurité qui filtre pour éviter les débordements sur les balcons déjà bien pleins. Vu d’en haut, la fosse est une mer de cranes. Mes amis me disent que j’ai raté la première partie, bon les principaux protagonistes n’ont pas commencé, c’est déjà ça.

La disposition des musiciens sur la scène est idéale, Barry Burns est en arrière dans un cul de sac de claviers. Le batteur Martin Bulloch est à ses cotés. Sur le devant, les trois guitaristes se partagent l’espace.

Dès les premières notes, le son est comme à leur habitude, d’une clarté incroyable, on peut réellement entendre tous les instruments et leurs finesses mélodiques. Assez rapidement fusent des "plus fort !!!" de la fosse. Il est vrai que le son n’est pas aussi puissant qu’il y a quelques années, où l’acouphène était fourni avec la place de concert. Tant mieux, tant pis, qui sait. Néanmoins, il est vrai qu’il manque quelques décibels pour atteindre la puissance habituelle ou nécessaire pour apprécier certains titres.

Les moments incontournables de cette soirée restent "Christmas Steps", dont le final n’en finissait pas et qui a donné lieu à un moment de communion générale (ite missa est !), un impressionnant "Helicon 1" qui a ravi tout le monde. Les titres du nouvel album, dont certains sont décevants sur galette, prennent ici une autre dimension. "Mexican Grand Prix", "Rano Pano" et "You’re Lionel Richie" seront les points d’orgue scénique du dernier album.

De l’avis général, la soirée a paru courte, et elle l’était. En revanche, la tendance qu’avait le groupe à massacrer son public à coup de décibels se calme, ce qui tranche avec le titre de leur dernier opus, vous en conviendrez. Les membres de Mogwai seraient-ils en train de vieillir ? Ou est-ce que leur public ne se servait pas de leur énergie pour essayer de rester jeune ? Cette venue était tout de même un excellent moment, voir Mogwai sur scène reste toujours un immense plaisir.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Happy songs for happy people de Mogwai
La chronique de l'album Mr Beast de Mogwai
Mogwai parmi une sélection de singles (été 2006)
La chronique de l'album Zidane : A 21st Century Portrait de Mogwai
La chronique de l'album The Hawk is Howling de Mogwai
La chronique de l'album Special Moves de Mogwai
La chronique de l'album Hardcore will never die but you will de Mogwai
La chronique de l'album Les Revenants OST de Mogwai
La chronique de l'album A wrenched virile lore de Mogwai
La chronique de l'album Rave Tapes de Mogwai
La chronique de l'album Central Belters de Mogwai
La chronique de l'album Every Country's Sun de Mogwai
Mogwai en concert à l'Elysée Montmartre (5 juin 2003)
Mogwai en concert à La Laiterie (9 avril 2006)
Mogwai en concert au Festival Primavera Sound 2006 (samedi)
Mogwai en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (dimanche)
Mogwai en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
Mogwai en concert à l'Olympia (30 septembre 2006)
Mogwai en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
Mogwai en concert à L'Aéronef (vendredi 18 mars 2011)
Mogwai en concert au Festival La Route du Rock #21 (vendredi 12 août 2011)
L'interview de Mogwai (Avril 2004)
L'interview de Mogwai (5 juin 2003)
L'interview de Mogwai (décembre 2005)
L'interview de Mogwai (8 juillet 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Mogwai
Le Myspace de Mogwai
Le Facebook de Mogwai

Crédits photos : David Didier (Toute la série sur Taste of Indie)


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=