Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Furykane
Fake  (MVS / Anticraft)  mars 2011

Furykane est un groupe parisien qui joue un metal très énergique teinté de pop. Le groupe existe depuis 2005 et a commencé à faire parler de lui assez rapidement via un EP de très bonne qualité et divers concours (Emergenza ou Fallenfest).

Le quintet joue dans un registre néo-metal, mais sans tomber dans les clichés du genre. Donc pas de baggy, skate shoes, sweat à capuche adidas, piercing apparent ni dreadlocks. Visuellement le groupe marque sa différence en étant vêtu de blanc, dans un style classique et sobre.

Musicalement aussi, ils sont loin de se laisser aller à la facilité néo metal. Pas de gimmick glauque à la Korn, pas de délire racoleur à la Limp Bizkit... Ils pourraient donner des leçons à certains groupes parisiens plus connu qu'eux, jouant le même genre de musique. (oui je ne parle pas de Pleymo ou de Watcha).

Les influences sont plutôt à chercher du coté de System of a down, et Rage Against The Machine pour la puissance et l'énergie, Le Tigre et Tairrie B (My Ruin, Tura Satana...) pour la voix, Guano Apes et Mike Patton pour le coté frais et fou fou, mais aussi des groupes de métal plus classique comme Metalica pour l'impact de certains riffs de guitare...

Furykane balance des gros riffs bien lourd avec des petites envolées heavy comme on en fait plus trop actuellement, et contraste le tout avec des changements d'ambiance. La chanteuse a une voix assez époustouflante. Elle enchaîne hurlement, chant aigu,  phases susurrées, lyrics parlé sans aller dans le rap facile, gueulante énergique et voix plaintives. Je sais pas de quoi elle est capable en live, mais sur l'album, elle est quand même impressionnante.

J'aurais bien aimé voir ce groupe en première partie de Deftones en France plutôt que les 30 minutes de hurlements sans subtilités de Doyle...

Un métal groovy à souhait, spontané et vitaminé avec des touches électro discrète. Des gros riffs catchy, la lourdeur apparente et la puissance sont décuplé par la légèreté de la voix. Du bon gros rock ravageurs... Furykane s'en sort haut la main. Et en plus c'est pas des radins puisqu'on a droit à 15 titres sur l'album.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Furykane
Le Myspace de Furykane


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Feur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=