Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Kills
Blood Pressures  (Domino / Pias)  avril 2011

Le nouvel album de The Kills tant attendu sort enfin. Depuis le dernier opus, on avait pris l'habitude de voir Alison Mosshart traîné avec Jack White, avec qui elle a fait les deux excellents albums des Dead Weather. On n'entendait pas trop parler de Jamie Hince, à part pour la rumeur d'un éventuel disque avec sa chérie Kate Moss. Il aura donc fallu quatre ans à ce sympathique duo pour relancer la machine. Blood Pressures est un peu différent de ce qu'ils faisaient avant. Alison et Jamie ont exploré de nouveaux horizons. C'est moins poisseux et radical, mais ils restent définitivement blues et sauvage. Le côté brut est moins présent au profit d'ambiances subtiles mises en avant.

L'album démarre en trombe avec "Future Starts Slow" qui est presque trop efficace... On arrive presque à avoir peur que le groupe ai tout donné dans ce morceau, car tout y est ! "Satellite" prend la suite sur une rythmique reggae cradingue avec un double chant parfait et des "Oooh woo Ooohh" qui seront probablement repris par le public dans tout les futurs concerts. "Heart is a beating drum" est tout en rythme et mené par la voix sensuel d'Alison. Le petit riff aux sonorités de moustique énervé de "Nail In My Coffin" nous entre dans la tête pour ne plus en repartir. On trouve une petite interlude très Lennoniène avec le doux "Wild Charms" avant de repartir avec l'efficace "DNA" et sa guitare rétro. "Baby Says" nous ramène dans quelque chose de plus calme mais de quand même pas mal avant que "The Last Goodbye" nous plombe un peu l'album avec son piano et son coté mou du genou. Le groupe se rattrape avec "Damned If She Do" et sa rythmique minimaliste avant d'enchaîner avec "You Don’t Own The Road" ou on retrouve une Alison sûre d'elle et vénéneuse. L'album se termine sur le bluesy et tribal "Pots And Pans".

Le disque est vraiment excellent dans sa première moitié mais a tendance à se ramollir par la suite... Peut être aurait il fallut placer les titres dans un autre ordre.  Alison est toujours aussi animale et sensuelle... On sent qu'elle a augmenté de niveau en se frottant à Jack White. Si le groupe est allé vers des mélodies et des atmosphères plus profondes (avec des chœurs et des belles harmonies), c'est surtout pour mettre en avant l'évolution d'Alison Mosshart.  Après la dissolution officielle des White Stripes, c'est quand même cool de retrouver The Kills et leur bon vieux rock des familles.

Alors effectivement, cela sonne moins sauvage qu'avant, mais on retrouve ce son garage,  avec des guitares bien bruyantes,  le duo de voix est toujours prenant.  Ils sont toujours capable de sortir d'excellentes pépites rock incandescente, indomptable et chic malgré tout.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Keep on your mean side de The Kills
La chronique de l'album No wow de The Kills
La chronique de l'album Midnight Boom ! de The Kills
La chronique de l'album Ash & Ice de The Kills
The Kills en concert à La Cigale (7 juin 2003)
The Kills en concert au Festival Les Inrockuptibles 2003
The Kills en concert au Festival La Route du Rock 2004 (vendredi)
The Kills en concert à La Cigale (3 juin 2005)
The Kills en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005
The Kills en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (vendredi)
The Kills en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (samedi)
The Kills en concert à la Salle des Fêtes de Ramonville (30 mai 2005)
The Kills en concert au Festival International de Benicassim 2005 (vendredi)
The Kills en concert au Festival International Benicàssim 2008
The Kills en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
The Kills en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi)
The Kills en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi) - 2ème
The Kills en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du vendredi
The Kills en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
The Kills en concert au Festival Rock en Seine 2011 (vendredi 26 août 2011)
The Kills en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - vendredi
The Kills en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
The Kills en concert au Festival Beauregard #8 (édition 2016) - samedi 2 juillet
The Kills en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Vendredi 25 août
La conférence de presse de The Kills (août 2004)
La chronique de l'album Horehound de The Dead Weather
Dead Weather en concert au Bataclan (30 juin 2010)

En savoir plus :
Le site officiel de The Kills
Le Soundcloud de The Kills
Le Facebook de The Kills


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=