Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les animaux de compagnie
Bragi Olafsson  (Editions Actes Sud)  février 2011

Après avoir été musicien, et notamment le bassiste du groupe Sugarcubes qui a révélé la chanteuse Bjork, Bragi Olafsson s'est reconverti, avec un grand succès au plan national, dans la littérature. Un de ses romans, "Les animaux de compagnie" traduit en français vient de paraître aux Editions Actes Sud. De quoi juger sur pièce.

Ce roman, qui n'a ni queue ni tête, ni d'ailleurs de dénouement au sens classique du terme, et dont les animaux de compagnie ne sont peut-être pas ceux de la gente animalière, raconte une mésaventure qui pourrait être vaudevillesque - car c'est l'histoire d'un mec qui se cache non pas dans l'armoire mais sous le lit - n'était un double effet kiss cool, que l'on attribuerait volontiers à la spécificité de l'humour islandais à condition de le connaître.

Le monsieur qui joue à cache-cache, Emil, coule des jours heureux, jeune millionnaire gagnant du gros lot à la loterie, jusqu'au jour où, se rappelle à son mauvais souvenir un homme en anorak bleu, un poil psychopathe et sortant au demeurant d'un internement psychiatrique, lequel, lors d'un séjour commun à Londres pour faire office de baby sitter pour animaux, les avaient pas très proprement massacrés.

Et pour l'éviter, alors que ce dernier, s'introduit de force dans la maison pour l'attendre plus à son aise, il ne trouve pas d'autre solution que se cacher sous son lit. Et la situation va s'éterniser puisque l'intrus prend ses aises pour l'attendre, répondant au téléphone,lisant son courrier, buvant son whisky et accueillant les visiteurs qui vont se faire une petite soirée entre amis dont il fait les frais.

Tapi sous le lit, devenu voyeur dans sa propre maison, dépossédé de la maîtrise de son petit univers, tout semble basculer. Dans un récit fantasque et fantaisiste s'instille, au fil des pages et surtout au gré des soliloques du héros-narrateur, une inquiétante étrangeté qui sème le trouble ("Je ressens toujours le même sentiment d'étrangeté ; je n'arrive pas à y croire, je me dis que c'est probablement un cauchemar").

Avant que d'inciter les petites cellules grises du lecteur à douter de la véracité du récit ("C'est comme si Havardur savait que je suis dans la pièce voisine et s'amusait à remuer le couteau dans les plaies qu'il m'a déjà infligées, autrefois comme aujourd'hui") puis de la santé mentale du narrateur ("Pourquoi diable est-ce que je n'interviens pas ? Est-ce que j'ai perdu la raison ? Tout semble indiquer qu'ils sont chez eux dans mon appartement à moi").

Bragi Olafsson mène bien sa barque par la méthode du puzzle inversé, en alternant récit en temps réel, flash-backs et digressions, qui déstabilise les perceptions du réel d'autant qu'il aborde les problématique du vrai et du faux à travers la thématique de l'identité, qu'il s'agisse de la perception d'autrui et la sienne, de la substitution d'identité ou des troubles identitaires.

Impossible dès lors de ne pas penser par exemple à Kafka mais surtout plus contemporain à Paul Auster et à sa "Trilogie new-yorkaise". Or, Bragi Olafsson a traduit "La cité de verre". Tout s'éclaire. En voici donc la déclinaison customisée à l'islandaise.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 décembre 2017 : Ah que coucou !

Tout le monde à suffisamment, largement, exagérément parlé de la mort de Johnny. Pour cette édition de Froggy's Delight, rien sur la vieille canaille, que du neuf, du sautillant, du pétillant et de l'excitant. C'est parti pour la sélection de la semaine, de quoi piocher vos idées de Noël.

Du côté de la musique :

"L'empreinte" de Angel Fall
"Too many things to light" de Black Car Crossin'
"Le violon de Proust" de Gabriel & Dania Tchalik
"Dreameater" de Garciaphone
"A kind of magic" , Jazz Loves Disney 2 avec George Benson, Jamie Cullum, Eric Cantona, Madeleine Peyroux, Bebel Gilberto...
Riviera, Nuits Blondes, The Newtons dans une sélection single & EP
"Vocalises" de Romain Leleu & Thiierry Escaich
"Vestida de nit" de Silvia Pérez Cruz
"Vive la patate libre !" de Stéphane Blek
et toujours :
"Handel : Shades of love, Italian cantatas" de Anna Kasyan
"The thread" de Lysistrata
"Jolly new songs" de Trupa Trupa
"Heaven upside down" de Marilyn Manson
"Besame mucho" de l'Ensemble Contraste & Orchestre Philarmonique Royal de Liège
"Royaume EP" de La Féline
"Babylone EP" de La Jarry
"La caverne" de Lande
"Après l'orage" de Nour
"Renaissance" de Pépite
Interview de Bajram Bili

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Empire des lumières" à la MC93 à Bobigny
"Le dernier voyage de Sinbad" au Théâtre 13/Seine
"Quitter la terre" au centre Culturel Suisse
"Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Adieu Ferdinand ! - Clémence" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Chambre de Marie Curie" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Trio en mi bémol" au Théâtre de l'Opprimé
"Pierre Palmade - Aimez-moi !" au Théâtre du Rond-Point
"Youpi c'est reparti !" au Cabaret La Nouvelle Eve
"La croisière ça use !" au Théâtre Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre Edgar
"Apzurde !" au Théâtre Trévise
"Stomp" aux Folies Bergère
"Les Réformés" au Kibélé
des reprises à ne pas rater :
"Berlin 33" au Théâtre de Belleville

"C'est la guerre" au Théâtre Essaion
et les chroniques des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"Jean Echenoz - Roman Rotor Stator" au Centre Pompidou
"Icônes et arts chrétiens d'Orient" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour "Anders Zorn - Le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Lucky de John Carroll Lynch
"Soleil battant" de Clara Laperrousaz et Laura Laperrousaz
"La Fiancée du désert" de Cecilia Atán et Valeria Pivato
Ciné en bref avec :
"Les Gardiennes" de Xavier Beauvois
"Marvin ou la belle éducation" de Anne Fontaine
"Battle of The Sexes" de Jonathan Dayton et Valerie Faris
"Plonger" de Mélanie Laurent
"Tueurs" de François Troukens et Jean-François Hensgens
"Le brio" de Yvan Attal
"Le Bonhomme de neige" de Tomas Alfredson
"Bad Moms 2" de Scott Moore et Jon Lucas
les chroniques des autres sorties de décembre
et les chroniques des sorties de novembre

Lecture avec :

"L'espionne" de Paulo Coelho
"La belle sauvage" de Philippe Pullman
"La lagune" de Armand Marie Leroi
"La vallée du diable" de Anthony Pastor
"Le journal d'Anne Frank" de Ari Folman et David Polonsky
"Quattrocento" de Stephen Greenblatt
"Retour sur Belzagor : Tome 1" de Robert Silverberg, Philippe Thirault et Laura Zuccheri
et toujours :
"Après la chute" de Dennis Lehane
"L'araignée de Mashhad" de Mana Neyestani
"L'une pour l'autre" de Hilding Sandgren
"La disparue de noël" de Rachel Abbott
"La faute de l'orthographe" de Arnaud Hoedt, Jérôme Piron et Kevin Matagne
"Une vie exemplaire" de Jacob M. Appel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=