Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les animaux de compagnie
Bragi Olafsson  (Editions Actes Sud)  février 2011

Après avoir été musicien, et notamment le bassiste du groupe Sugarcubes qui a révélé la chanteuse Bjork, Bragi Olafsson s'est reconverti, avec un grand succès au plan national, dans la littérature. Un de ses romans, "Les animaux de compagnie" traduit en français vient de paraître aux Editions Actes Sud. De quoi juger sur pièce.

Ce roman, qui n'a ni queue ni tête, ni d'ailleurs de dénouement au sens classique du terme, et dont les animaux de compagnie ne sont peut-être pas ceux de la gente animalière, raconte une mésaventure qui pourrait être vaudevillesque - car c'est l'histoire d'un mec qui se cache non pas dans l'armoire mais sous le lit - n'était un double effet kiss cool, que l'on attribuerait volontiers à la spécificité de l'humour islandais à condition de le connaître.

Le monsieur qui joue à cache-cache, Emil, coule des jours heureux, jeune millionnaire gagnant du gros lot à la loterie, jusqu'au jour où, se rappelle à son mauvais souvenir un homme en anorak bleu, un poil psychopathe et sortant au demeurant d'un internement psychiatrique, lequel, lors d'un séjour commun à Londres pour faire office de baby sitter pour animaux, les avaient pas très proprement massacrés.

Et pour l'éviter, alors que ce dernier, s'introduit de force dans la maison pour l'attendre plus à son aise, il ne trouve pas d'autre solution que se cacher sous son lit. Et la situation va s'éterniser puisque l'intrus prend ses aises pour l'attendre, répondant au téléphone,lisant son courrier, buvant son whisky et accueillant les visiteurs qui vont se faire une petite soirée entre amis dont il fait les frais.

Tapi sous le lit, devenu voyeur dans sa propre maison, dépossédé de la maîtrise de son petit univers, tout semble basculer. Dans un récit fantasque et fantaisiste s'instille, au fil des pages et surtout au gré des soliloques du héros-narrateur, une inquiétante étrangeté qui sème le trouble ("Je ressens toujours le même sentiment d'étrangeté ; je n'arrive pas à y croire, je me dis que c'est probablement un cauchemar").

Avant que d'inciter les petites cellules grises du lecteur à douter de la véracité du récit ("C'est comme si Havardur savait que je suis dans la pièce voisine et s'amusait à remuer le couteau dans les plaies qu'il m'a déjà infligées, autrefois comme aujourd'hui") puis de la santé mentale du narrateur ("Pourquoi diable est-ce que je n'interviens pas ? Est-ce que j'ai perdu la raison ? Tout semble indiquer qu'ils sont chez eux dans mon appartement à moi").

Bragi Olafsson mène bien sa barque par la méthode du puzzle inversé, en alternant récit en temps réel, flash-backs et digressions, qui déstabilise les perceptions du réel d'autant qu'il aborde les problématique du vrai et du faux à travers la thématique de l'identité, qu'il s'agisse de la perception d'autrui et la sienne, de la substitution d'identité ou des troubles identitaires.

Impossible dès lors de ne pas penser par exemple à Kafka mais surtout plus contemporain à Paul Auster et à sa "Trilogie new-yorkaise". Or, Bragi Olafsson a traduit "La cité de verre". Tout s'éclaire. En voici donc la déclinaison customisée à l'islandaise.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 octobre 2014 : Quand vient la nuit

Et voilà, nous sommes passé à l'heure d'hiver. Celle à laquelle la nuit tombe avant 18h et invite à cocooner chez soi. Qu'à cela ne tienne, ce n'est pas ce qui va vous arrêter pour vous rendre au cinéma, au théâtre, au musée ou chez vos disquaires. Alors pour occuper vos longues soirées d'hiver, voici notre sélection hebdomadaire :

Sur les platines :

"Year of the flesh" de Dad Rocks!
Indolore en interview et en session acoustique
"Adieu l'enfance" de La Féline
Right from real" de Lydia Ainsworth
"Heat wave" de Sébastien Schuller
"Lese majesty" de Shabazz Palaces
"The best day" de Thurston Moore
Hugo Kant en interview
Quantic en interview
Patti Smith et John Cale à la Fondation Cartier
Shai Maestro Trio, Oma Sosa / Paolo Fresu/ Trilok Gurtu au Tourcoing Jazz Festival

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Sacre du Printemps" au Théâtre des Abbesses
"Les particules élémentaires" aux Ateliers Berthier
"Woyzeck" au Théâtre de la Belleville
"L"écrou" au Théâtre du Nord-Ouest
"Coup de théâtre" au Théâtre de la Gaité Montparnasse
"C'est 'un (peu) compliqué d'être l'origine du monde" à La Loge
"Narcisse ! Tu perds ton corps" à La Loge
"Le Bal des Vampires" au Théâtre Mogador
des spectacles jeune public:
"Valises d'enfance"au Théâtre Le Lucernaire
"Peter Pan" à Bobino
"Jacques Prévert, le joyeux inventaire" au Théâtre Le Ranelagh
"Circo Pirulo" à la Comédie Nation
et des reprises à ne pas rater :
"Déshabillez mots 2" à l'Européen
"Annabelle M, une histoire sans faim" au Théâtre de la Boussole
"Mécanique instable" à la Manufacture des Abbesses
"Isabeau de R - A suivre !" à la Comédie de Paris
"Minuit cinquante premier décembre" à La Loge

Expositions :

"La Grèce des origines, entre rêve et archéologie" au Musée de Saint Germain en Laye
"François Truffaut" à la Cinémathèque Française
et dernière ligne droite pour :
"Les Années 50 - La mode en France 1947-1957" au Palais Galliera

"Bruxelles, une capitale impressionniste" au Musée des Impresionnismes à Giverny

Cinéma avec :

la sélection de la semaine :
"Fils de" de HPG
"Magic in the Moonlight" de Woody Allen
à l'affiche, entre autres, :
"Lili Rose" de Bruno Ballouard
"Chante ton bac d'abord" de David André
"Lilting ou la délicatesse" de Hong Khaou
"Le Sel de la terre" de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado
"Mommy" de Xavier Dolan
"Heritage Fight" de Eugénie Dumont
"National Gallery" de Frederick Wiseman
"The Tribe" de Myroslav Slaboshpytskiy
"L'Apôtre" de Cheyenne Carron
"Still the Water" de Naomi Kawase
"Refroidis" de Hans Petter Moland
"Saint Laurent" de Bertrand Bonello

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=