Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce SOLIDARITE SIDA
Interview du service presse, Solidays  (Solidays)  juillet 2004

L'association SOLIDARITE SIDA organise des événements grand public comme Solidays. Nous avons rencontrés Laurence, Agnès et Jonathan qui nous ont tous gentiment et très professionnellement aidés pour couvrir ce festival.

Nous leur avons tendu le micro pour en savoir plus.

Quand commence votre travail pour le festival Solidays?

Laurence : Nous avons commencé à travailler sur Solidays alors que la dernière date de la nuit du zapping, le 1er mai au Zénith, n'était pas encore achevée. C'est trois mois en amont que nous commençons à préparer la stratégie média par la rédaction des communiqués et des dossiers de presse pour ensuite pourvoir commencer à informer la presse, la radio, les sites internet, etc. Donc gros travail notamment pour la conférence de presse qui a lieu début juin à la région Ile de de France. Là c'est l'aboutissement et nous sommes très satisfaits.

Jonathan : Le coup d'envoi est donné par la conférence de presse annonçant officiellement le festival et viennent ensuite tous les reportages télé et autres. Ça a bien fonctionné puisqu'à 15 jours du festival il ne nous restait que 4 000 billets. A la même date, nous en avons vendu 4 fois plus.

Qui finance cette manifestation?

Jonathan : Solidarité Sida ne met aucun argent dans le festival. Le financement provient des partenaires commerciaux, de la Région Ile-de-France et des collectivités locales.

Les trois jours se sont passés sans grosse difficulté ?

Laurence : Il y a toujours une partie d'aléas que l'on ne peut pas maîtriser. mais c'est la règle du jeu cela fait partie de l'événementiel. Si tout était huilé et marchait comme sur des roulettes on ne s'amuserait pas non plus car sur le terrain il faut savoir être réactif. Nous avons essayé de préparer un maximum de choses par rapport aux accréditations presse, à la réception des journalistes et caler les interviews pour que chacun soit satisfait. Mais il y a toujours des impondérables.

C'est votre premier Solidays?

Laurence : Oui. Et nous espérons être présentes pour la 7ème édition.

Si Solidays c'est fini pour les festivaliers, ce n'est pas le cas pour vous?

Laurence : Tout à fait. Lundi nous sommes encore sur le site pour le démontage et ensuite vient le temps des bilans. L'association ferme en août mais jusque là il y a les débriefings, l'analyse des retombées presse, voir ce qui a marché et ce qui a moins bien marché pour être encore meilleur l'année prochaine.

Jonathan : Nous allons mesurer les retombées à partir des données que nous transmet une agence de communication pour touts les médias presse, télévision et radio. Pour les sites internet c'est la débrouille à partir des moteurs de recherche.

Solidays a innové pour cette édition en passant sur 3 jours. Ce format sera-t-il reconduit?

Laurence : Pour cette édition nous sommes satisfaits car nous affichions complet. Et c'est la première année où nous étions complet une semaine à l'avance. L'année dernière nous étions complet avec la vente sur place. Donc il y a un réel engouement et on constate que Solidays devient un vrai rendez-vous pour les festivaliers, les médias et les artistes. Nous avons également beaucoup d'officiels qui se déplacent. Donc pour l'année prochaine nous espérons revenir sur 3 jours. Nous espérons aussi que les retombées seront très positives surtout pour les associations que nous soutenons car les fonds recueillis leur seront redistribués.

Les retombées ne sont pas neutres?

Tout à fait. 94 % des fonds récoltés par Solidarité Sida sont reversés aux associations qu'elles financent.

Renouveler le format 3 jours cela implique une grosse logistique?

Laurence : Oui. Tout à fait mais le festival évolue, la structure de Solidarité sida évolue aussi. Nous avons un an pour réfléchir et tirer les enseignements de cette édition afin de préparer la prochaine. Le bilan post-festival permet d'améliorer nos prestations.

Quelle est la prochaine manifestation sur laquelle vous allez travailler?

Jonathan : A partir de septembre-octobre, nous travaillons sur la nuit du zapping (5 heures sur les meilleurs moments de la télé des 10 dernières années) avec de petits films d'information sur le sida avec distribution de préservatifs et de gel lubrifiant, boissons à gogo. Nous gérons les dates pour trouver d'autres villes également. C'est échelonné d'octobre à juin et cela couvre toute la France.

Cela étant, le public s'habitue trop à cet événement et nous constatations un fléchissement de la mobilisation contrairement à ce qui se passe pour Solidays. Nous sommes donc en pleine réflexion quant à la détermination d'un nouveau concept qui puisse plaire aux jeunes.


 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

SOLIDARITE SIDA en concert au Festival Solidays 2005
L'interview de SOLIDARITE SIDA (juillet 2004)

En savoir plus sur Solidarité Sida


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=