Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce SOLIDARITE SIDA
Interview du service presse, Solidays  (Solidays)  juillet 2004

L'association SOLIDARITE SIDA organise des événements grand public comme Solidays. Nous avons rencontrés Laurence, Agnès et Jonathan qui nous ont tous gentiment et très professionnellement aidés pour couvrir ce festival.

Nous leur avons tendu le micro pour en savoir plus.

Quand commence votre travail pour le festival Solidays?

Laurence : Nous avons commencé à travailler sur Solidays alors que la dernière date de la nuit du zapping, le 1er mai au Zénith, n'était pas encore achevée. C'est trois mois en amont que nous commençons à préparer la stratégie média par la rédaction des communiqués et des dossiers de presse pour ensuite pourvoir commencer à informer la presse, la radio, les sites internet, etc. Donc gros travail notamment pour la conférence de presse qui a lieu début juin à la région Ile de de France. Là c'est l'aboutissement et nous sommes très satisfaits.

Jonathan : Le coup d'envoi est donné par la conférence de presse annonçant officiellement le festival et viennent ensuite tous les reportages télé et autres. Ça a bien fonctionné puisqu'à 15 jours du festival il ne nous restait que 4 000 billets. A la même date, nous en avons vendu 4 fois plus.

Qui finance cette manifestation?

Jonathan : Solidarité Sida ne met aucun argent dans le festival. Le financement provient des partenaires commerciaux, de la Région Ile-de-France et des collectivités locales.

Les trois jours se sont passés sans grosse difficulté ?

Laurence : Il y a toujours une partie d'aléas que l'on ne peut pas maîtriser. mais c'est la règle du jeu cela fait partie de l'événementiel. Si tout était huilé et marchait comme sur des roulettes on ne s'amuserait pas non plus car sur le terrain il faut savoir être réactif. Nous avons essayé de préparer un maximum de choses par rapport aux accréditations presse, à la réception des journalistes et caler les interviews pour que chacun soit satisfait. Mais il y a toujours des impondérables.

C'est votre premier Solidays?

Laurence : Oui. Et nous espérons être présentes pour la 7ème édition.

Si Solidays c'est fini pour les festivaliers, ce n'est pas le cas pour vous?

Laurence : Tout à fait. Lundi nous sommes encore sur le site pour le démontage et ensuite vient le temps des bilans. L'association ferme en août mais jusque là il y a les débriefings, l'analyse des retombées presse, voir ce qui a marché et ce qui a moins bien marché pour être encore meilleur l'année prochaine.

Jonathan : Nous allons mesurer les retombées à partir des données que nous transmet une agence de communication pour touts les médias presse, télévision et radio. Pour les sites internet c'est la débrouille à partir des moteurs de recherche.

Solidays a innové pour cette édition en passant sur 3 jours. Ce format sera-t-il reconduit?

Laurence : Pour cette édition nous sommes satisfaits car nous affichions complet. Et c'est la première année où nous étions complet une semaine à l'avance. L'année dernière nous étions complet avec la vente sur place. Donc il y a un réel engouement et on constate que Solidays devient un vrai rendez-vous pour les festivaliers, les médias et les artistes. Nous avons également beaucoup d'officiels qui se déplacent. Donc pour l'année prochaine nous espérons revenir sur 3 jours. Nous espérons aussi que les retombées seront très positives surtout pour les associations que nous soutenons car les fonds recueillis leur seront redistribués.

Les retombées ne sont pas neutres?

Tout à fait. 94 % des fonds récoltés par Solidarité Sida sont reversés aux associations qu'elles financent.

Renouveler le format 3 jours cela implique une grosse logistique?

Laurence : Oui. Tout à fait mais le festival évolue, la structure de Solidarité sida évolue aussi. Nous avons un an pour réfléchir et tirer les enseignements de cette édition afin de préparer la prochaine. Le bilan post-festival permet d'améliorer nos prestations.

Quelle est la prochaine manifestation sur laquelle vous allez travailler?

Jonathan : A partir de septembre-octobre, nous travaillons sur la nuit du zapping (5 heures sur les meilleurs moments de la télé des 10 dernières années) avec de petits films d'information sur le sida avec distribution de préservatifs et de gel lubrifiant, boissons à gogo. Nous gérons les dates pour trouver d'autres villes également. C'est échelonné d'octobre à juin et cela couvre toute la France.

Cela étant, le public s'habitue trop à cet événement et nous constatations un fléchissement de la mobilisation contrairement à ce qui se passe pour Solidays. Nous sommes donc en pleine réflexion quant à la détermination d'un nouveau concept qui puisse plaire aux jeunes.


 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

SOLIDARITE SIDA en concert au Festival Solidays 2005
L'interview de SOLIDARITE SIDA (juillet 2004)

En savoir plus sur Solidarité Sida


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=