Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Boxer Rebellion
The Cold Still  (Absentee Recordings)  mars 2011

The Cold Still est un bon album. Pas un excellent album, pas un grand album, pas un album historique. Un bon album, tout simplement – et c'est déjà pas mal.

Pour son troisième album, le quartet convoque un rock allant, disons, de Ghinzu ou Mintzkov à la pop douce de la bande originale d'un film avec Drew Barrimore. On croira même apercevoir du coin de l’œil le fantôme de Chris Isaac le temps d'un "Caught by the light" où l'on s'attendra plus d'une fois à entendre démarrer le refrain : "No I don't waaaaaaan-ann-nnnnna fall in love – with you" (Wicked Games, souvenez-vous, titre de 1989 qui trôna dans tous les top aux alentours de 1991).

Bien sûr, on pourra reprocher à la formation un vague manque de personnalité, les références qui émaillent sa musique étant écrasantes (U2, REM, Radiohead, Jeff Buckley...). Mais reprochera-t-on au bon artisan de ne faire qu'exécuter, avec art, ce que d'autres avait avant lui découvert ? C'est certain, The Boxer Rebellion ne sera pas votre groupe préféré, ne sera pas le pionnier qui vous ouvrira de nouveaux horizons. Mais il pourrait bien vous plaire, tout simplement. Dans l'atmosphère de surenchère, de fuite en avant, de sur-inventivité qui règne parfois autour de certaines discothèques (la mienne la première), une telle simplicité fait parfois du bien à attendre.

La côte du groupe finira d'ailleurs de monter quand on saura que, suite au crash de leur première maison de disque, il a été le seul groupe au monde à jamais entrer dans le top 100 des ventes digitales aux U.S.A avec un album autoproduit (Union, son deuxième LP, 2009) et qu'il publie son troisième album sur son propre label, Absentee Recordings – niche promotionnelle particulièrement maline ou authentique refus de vendre son âme audiable corpocrate ?

Chacun se fera son idée là-dessus, mais il n'est pas désagréable, pour une fois, de ne pas se faire dire quoi écouter par bien plus fortuné et moins mélomane que soit ; et que ce disque indépendant ressemble tant à ce que l'industrie du disque a produit de plus vendeur ne doit être interprété, certainement, que comme le signe d'une assimilation réussie des standards de production commerciaux à une norme universelle du goût musical – du bon goût musical, devrait-on s'empresser d'ajouter, puisque le groupe avait été élu meilleur groupe indépendant de l'année 2009 par la rédaction d'iTunes. CQFD.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Union de The Boxer Rebellion
La chronique de l'album Promises de The Boxer Rebellion

En savoir plus :
Le site officiel de The Boxer Rebellion
Le Myspace de The Boxer Rebellion


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=