Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jacques Duvall
Expert en désespoir  (Freaksville Records)  avril 2011

Franchement, quand j’ai lu le titre de l’album de Jacques Duvall, je me suis dis "oh non, encore un de ces types qui nous promettent la fin du monde, il va me faire déprimer". Expert en désespoir que ça s’appelle, et le monsieur dessus a l’air aussi aimable qu’une porte de prison, celle avec un grillage et qui grogne a la place de dire bonjour… Je suis tellement contente de m’être trompée, que j’en ris encore.

Parce que c’est tout le contraire, je le sais parce que je me suis prêté au jeu de la Joconde avec le portrait de la pochette. Ce jeu consiste à fixer un portrait jusqu’à ce que ses yeux bougent et vous suivent du regard (ça marche avec la Joconde). Pour Jacques Duvall, j’ai vu le fond de ses yeux, et il est plié de rire derrière ses yeux bleus métalliques.

A mon avis, son album à la sauce instruments-à-cordes-en-tout-genre mérite plusieurs lectures, la mienne est peut-être à côté de la plaque, mais elle me plaît, la voilà : Jacques Duvall est un joyeux cynique, il pratique l’ironie et le second degré entre les interlignes. Il est blasé, sceptique, pessimiste, découragé, dubitatif, défaitiste, accablé et j’en passe, il y en a tellement des gens comme ça dans le monde. Mais lui, il commet l’insolence de trouver ça poilant comme tout, à s’en rouler la cravate même !

Il a réponse à tout, dans la noirceur et le désespoir. Exemple : "Trop tard", comme une réponse bateau à donner à tous les rabat-joie du dimanche, si tu veux me briser le cœur, me faire souffrir, me promettre le pire… trop tard ! C’est déjà fait. De l’humour noir, pur et dur, j’en raffole. Et c’est ça le talent de Monsieur Duvall en chapeau de cow-boy texan, de penser que le pire est forcément génial, de savoir plaisanter avec l’inquiétant, je crois qu’il n’a pas su écrire "La chanson la plus triste du monde", bien lui en a pris.

Comme celui qui a dit "pas la peine de prendre la vie au sérieux, de toute façon, nous n’en sortirons pas vivant", lui préfère citer Oscar Wilde : "La plus grande erreur est de prendre les choses au sérieux, il vaut encore mieux les prendre au tragique", voilà de quoi clouer le bec aux optimistes, parce que il faut bien le dire, c’est chiant un optimiste, moi ils ont le don de réveiller ma culpabilité. Mais je connais un expert en désespoir pour me rassurer maintenant, le pessimisme peut être grisant…

C’est comme la pluie, à première vue, c’est nul, c’est froid, mouillé, ça pourrit les sentiers de ballade en les rendant boueux, ça fait des auréoles aux jambes des pantalon, ça rafraichit l’atmosphère, ça graisse les cheveux, ça frisotte les brushing plats… oui, mais la pluie, ça fait aussi pousser les salades, et dieu que c’est bon la salade, ça fait des flaques pour sauter dedans, ça fait un ploc ploc de toile de tente sur le parapluie et ça fait penser aux vacances, ça fait se réfugier toute la famille à l’abri pour se raconter des blagues de toto super drôles, ça fait se blottir sous la couette pour se faire des câlins… Vivement les nuages !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Le Cowboy et la Callgirl de Jacques Duvall
Jacques Duvall en concert à Trois Baudets (18 avril 2009)
L'interview de Jacques Duvall (18 avril 2009)

En savoir plus :
Le site officiel de Jacques Duvall
Le Myspace de Jacques Duvall


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Jacques Duvall (18 avril 2009)


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=