Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Timber Timbre
Creep On Creepin'On  (Full Time Hobby)  avril 2011

Cela fait déja longtemps que de nombreux amis me parlent de Timber Timbre, l'un deux était même submergé par la beauté incommensurable de certain morceaux. Cet ami ayant bon goût, je décidais de le prendre au pied de la lettre rythmique, et de partir à la découverte de ce groupe.

Malheureusement pour moi, le parcours fut semé d'embûches. J'aime découvrir certains groupes en live, et celui-là en faisait partie, mais je n'ai jamais réussi, pourtant mes amis y étaient, et trouvaient ça, une nouvelle fois, très bien. Je me fis une raison et décidais d'acheter les disques, mais encore une fois ce fut un échec, sold out chez mon disquaire et donc uniquement trouvable en live... Cela tournait en rond, contrairement à ma platine.

Pourtant, tout ce qui suit est rectangulaire, ne serait ce que par le nom, Timber Timbre finissant par s'imposer comme étant, à mes yeux, le groupe le plus chiant pour affranchir une lettre à l'étranger.
-"Hey, have you got timbre...you know timber...you know the little thing you put on the enveloppe ?"
-"We say stamp".
Et le pire dans tout cela, c'est qu'aucun groupe ne s'appelle, "The Stamp", à une époque où l'on a toujours plébiscité un groupe se prénommant "Les portes".

Porte, rectangulaire, dans laquelle se trouve ma boîte aux lettres, toujours rectangulaire, où l'on a déposé l'enveloppe rectangulaire dans laquelle se trouve Creep on Creepin'on, le troisième disque de Timber Timbre (mais premier non autoproduit). Le problème est mathématique et s'est posé dès le départ ! Ce disque est résolument carré et bien trop rond. J'imaginais en Timber Timbre un bûcheron sortant des bois avec des cordes de guitare en peau d'ours faisant raisonner un son roots et lo-fi.

Mais dès le départ, tout a foutu le camp. Dès la première note de piano, je me suis dit "Merde ! On dirait un 45 tours de Dr. Dre passé en 33 !". Ce disque a un profond groove venant du rap, mais ralenti, si bien que l'on s'ennuie vite, et tous les morceaux semblent se ressembler, aussi bien au niveau musical qu'au niveau du chant.

Néanmoins, et heureusement d'ailleurs, le disque renferme trois morceaux instrumentaux fort intéressants ("Obelisk", "Swamp Magic" et "Souvenirs"), un poil expérimentaux mais toujours pop. Rappelant modestement "A Day In The Life". C'est alors que l'on regrette amèrement que tous les morceaux ne soient pas du même calibre que "Woman" (avec son intro 60's à la Black Angels) qui mêle avec brio les deux univers du disque.

Tout cela est bien dommage car avec ses arrangements originaux, improbables et mixtes, ce dernier opus de Timber Timbre aurait pu passer comme une lettre à la poste. Mais la production n'est pas innocente non plus, tout cela étant bien trop propre. Ici réside donc le principal défaut du disque, ce qui bloque l'idée de départ, tel un enfant devant son jouet à encastrer.

Cet opus est à mon sens raté, et passe à côté de ses promesses. Timber Timbre n'est pas pour autant à mettre de côté, en espérant qu'il sorte plus des sillons la prochaine fois, qu'il soit plus rectangulaire.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Timber Timbre
La chronique de l'album Hot Dreams de Timber Timbre
La chronique de l'album Sincerely, Future Pollution de Timber Timbre
Timber Timbre en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2011 (lundi 21)
Timber Timbre en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Dimanche
Timber Timbre en concert au Festival La Route du Rock #25 (vendredi 14 août 2015)
Timber Timbre en concert au Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017)
L'interview en VO de Timber Timbre(mercredi 19 février 2014)
L'interview de Timber Timbre (mercredi 19 février 2014)


En savoir plus :
Le site officiel de Timber Timbre
Le Myspace de Timber Timbre
Le Facebook de Timber Timbre


Sam Nolin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=