Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chute d'une nation 4 - Dernières extrémités
Manufacture des Abbesses  (Paris)  juin 2011

Comédie écrite et mise en scène par Yann Reuzeau, avec Walter Hotton, Sophie Vonlanthen, Leïla Moguez, Didier Mérigou, Mitch Hooper, Marc Brunet, Raphaël d'Olce et Lionel Nakache.

Avec "Dernières extrémités", Yann Reuzeau clôt brillamment la saga théâtrale en quadriptyque intitulée "Chute d'une nation", dont il est l'auteur et le metteur en scène, et qui, depuis décembre 2010, s'est déployée, sans aucune baisse de régime, à la Manufacture des Abbesses comme une passionnante fiction épique et politique en quatre épisodes.

Passionné par la thématique des jeux et enjeux de pouvoir, il procède, en l'espèce, à sa déclinaison dans la sphère de la politique politicienne au cours d'un des moments clés de la vie politique, en période pré-électorale d'une échéance majeure, l'élection présidentielle, à la judicieuse résonance contemporaine, qui s'inscrit dans un souffle balzacien revisité.

Ainsi a-t-il élaboré la fresque "splendeur et misères d'une démocratie" qui, de surcroît, réunit tous les atouts dramaturgiques : une intrigue crédible nourrie au lait fermenté des moeurs démocratiques habilement décryptées, fertile en rebondissements et rondement menée selon un rythme crescendo, des dialogues percutants et ciselés non dénués de traits d'humour incisifs et une forme scénaristique, impulsée par les scènes courtes d'une écriture à l'anglaise, et portée par une mise en scène cinétique de fondus-enchaînés.

Tout a commencé, avec "La petite phrase", comme un spectacle de marionnettes pour grandes personnes : dans un pays soumis au bipartisme politique avec le trublion-épouvantail de l’extrême droite, l'Union de gauche, convaincue d'une défaite électorale, introduit sur l'échiquier électoral un nouveau pion, qu'elle tient pour un guignol et revêtu du rôle de bombe humaine, en l'occurrence, un député anonyme, idéaliste et intègre qui n'est pas issu du sérail qu'est l'appareil du parti, pour écarter une candidature indésirable.

Ledit député, qui a reçu une belle audience médiatique et dont les capacités ont été sous-estimées, se pique au jeu et postule pour l'investiture ce qui entraîne une campagne des primaires sous haute tension ("Fratricide"). Après une campagne au bord de la crise de nerfs dont il se sort plus qu'honorablement, intervient une événement imprévisible, la mort de la présidente sortante, qui va bouleverser un échiquier politique obligé de revoir ses stratégies et dont le troisième épisode, "Chaos", va décortiquer les tractations électoralistes bien éloignées du combat d'idées et du bien citoyen.

Cette saga de politique-fiction s'achève avec la campagne présidentielle qui se déroule dans un pays au bord de la guerre civile dirigé par un gouvernement étêté qui navigue à vue sous la houlette d'un ministre de l'Intérieur désespéré (Mitch Hooper très réaliste entre sursauts humanistes et désespoir pathétique) entre des partis exsangues et divisés ("L'Union de gauche est morte et l'alliance de droite en lambeaux") qui font le lit de l'extrême droite.

Une extrême droite représentée par un redoutable suppôt aux airs de pater familias ferme mais débonnaire (Marc Brunet plus vrai que nature) secondé par un jeune technocrate cynique (Lionel Nakache parfait) auquel s'attaque notre député autour duquel tout semble s'effondrer (Walter Hotton excellent dans l'incarnation du candide pris au piège du devoir de résistance qui le conduit à la "schizophrénie morale").

La grande force - et réussite - de ce spectacle, à l'instar de la saga, réside dans le fait, d'une part, de la maîtrise de l'évolution de l'intrigue qui passe du particulier au général, des petites manigances de parti à la réflexion sur la dictature comme moyen de lutte contre un choix démocratique pour un gouvernement fasciste, d'autre part, de doubler l'intrigue principale, à partir d'une poignée de personnages archétypaux nettement individualisés, d'une exploration humaine des motivations et du questionnement personnel des protagonistes mis à rude épreuve par un engagement souvent violent qui va révéler leur vraie personnalité de manière souvent surprenante et du jeu investi des comédiens.

Ainsi derrière la gentille et efficace assistante va surgir une passionnaria pour qui le but prime les moyens (Sophie Vonlanthen épatante en inébranlable terroriste de la pensée) alors que la foi de la militante engagée va se déliter (Leïla Moguez touchante). Le directeur de campagne va y puiser une raison de s'accrocher à la vie (Didier Mérigou très juste) et le journaliste la force de trancher entre ses convictions et les compromis professionnels (Raphaël D'Olce fameux dans ses crises d'intégrité).

A voir donc absolument.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

la chronique de l'épisode 1 : "La petite phrase"
la chronique de l'épisode 2 : "Fratricide"
la chronique de l'épisode 3 : "Chaos"


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances

il fait (presque) beau partout, on sort un peu de chez nous, on voit nos amis, on pense aux vacances. Chez Froggy's on continuera tout l'été à vous alimenter en culture mais ce sera peut être un peu plus calme. En attendant, voici le sommaire et bien sûr le replay de La Mare Aux Grenouilles #5 !

Du côté de la musique :

"Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.
et toujours :
"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"La Putain respectueuse" par Gérard Gélas
"Dracula Asylum" par Felicien Chauveau
"L'Homme qui rit" par Gaële Boghossian
"Cage" par Jacques Bellay
"Kyste" de et par Eloïse Hallauer et Camille Soulerin
et une pépite : "Jimmy's blues" de James Baldwin par Nicolas Repac et Anouk Grinberg
du théâtre moderne :
"Vient de paraître" d'Edouard Bourdet par Jean-Paul Tribout
"La vie de Galilée" de Bertold Brecht par Eric Ruf
le répertoire classique par la Comédie français d'hier et d'aujourdhui :
"Le Mariage de Figaro" de Beaumarchais
"On ne badine pas avec l'amour" d'Alfred de Musset
Au Théâtre ce soir :
"Les Petits oiseaux" d'Eugène Labiche
"La Reine Blanche" de Barillet et Grédy
"Les Petites têtes" d?André Gillois
des comédies :
"L'Opération du Saint-Esprit" de Michel Heim
"Jeux de mots bêtes pour gens laids" autour de textes de Bobby Lapointe
"Pochettes Surprise" de Jacky Goupil
du côté des humoristes :
"Jean Luc Lemoine - Au naturel"
"Moustapha El Atrassi - Second degré"
du théâtre visuel avec "L'Avare" par la Compagnie Tàbola Rassa
et enfin du théâtre lyrique avec"Ercole Amante" de Francesco Cavalli par Christian Hecq et Valerie Lesort

Expositions :

les réouvertures de la semaine :
le Musée d'Art Moderne dela Ville de Paris avec les collections permanentes de "La Vie Moderne" dans sa nouvelle présentation et la salle Matisse
le Musée Rodin
le Musée national des Arts asiatiques-Guimet
le Musée Cognacq-Jay et le Musée du Louvre
et les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :
en salle "L'Envolée" de Eva Riley
at home avec :
du thriller :
"La Isla minima" de Alberto Rodriguez
"La Onzième heure" de John Lyde
de la romance :
"La revanche d'une blonde" de Robert Luketic
'"Aime-moi comme je suis" de Stephan Meyer
"Coup de foudre en cuisine" de James Hacking
du drame :
"L'ombre du doute" d'Aline Issermann
"Tout va bien on s'en va" de Claude Mouriéras
"Henri" de Yolande Moreau
Ciné-Club français des années 60 :
"L'Insoumis" d'Alain Cavalier
"Le Chien" de François Chalais
"La Voleuse" de Jean Chapot
"Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
et des raretés :
"Le Champignon des Carpathes" de Jean-Claude Biette
"King of the White Elephant de Sunh Vasudhara

Lecture avec :

"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson
et toujours :
"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=