Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tu m'as sauvé la vie
La Pépinière Théâtre  (Paris)  juin 2011

Comédie de Sacha Guitry, mise en scène de Jean-Laurent Cochet, avec Jean-Laurent Cochet, Jean-Pierre Castaldi, Catherine Griffoni, Anne-Marie Mailfer, Pierre Chaillet, Julien Bonnet, Laurent Maillard, Brigitte Perrier, Sam Richez, Rebecca Saada et Denis Souppe.

Que voilà du Cochet pour jus pur sucre, taillé au cordeau et joué sans fausse note ! Jean-Laurent Cochet continue, après la révélation de l'étonnante "Correspondance inattendue" et l'exhumation de la délicieuse comédie "Aux deux colombes", son périple en forme d'hommage à Sacha Guitry avec "Tu m'as sauvé la vie", pièce qu'il connaît sur le bout des mots pour l'avoir déjà montée dans le passé et qu'il met donc de nouveau en scène et joue avec celui qui fut son premier élève, Jean-Pierre Castaldi.

"Tu m'as sauvé la vie", qui se présente comme une comédie acidulée truffée de réparties flamboyantes et de cocasses péripéties dont Sacha Guitry avait le secret, repose sur un socle résolument dramatique. Car écrite en 1949, après ses déboires rencontrés à la Libération, elle porte les stigmates de ses désillusions face à la nature humaine.

En effet, elle vise à montrer une embellie éphémère et illusoire qui se produit dans la vie d'un baron argenté, célibataire, sans famille ni enfant, qui entre avec désenchantement dans l'automne de sa vie, et choisit, avec panache, de se retirer du monde, non par la clôture mais par l'isolement misanthropique, et de renoncer tant à ses plaisirs, érodés par un âge qui avance, qu'à ses vices qui ont pour nom l'hypocrisie, le mensonge et l'intérêt. Dans cette réclusion volontaire, il ne tolère que la présence ancillaire dont le dévouement est dument tarifé, le plus sûr gage de fidélité d'autant qu'elle est couchée sur son testament.

Lors d'une de ses rares sorties, il sort quasi indemne d'un accident de fiacre grâce au courage d'un vagabond magnifique et les bons soins d'une troublante infirmière. Tourneboulé pas tant d'altruisme bienveillant, le voici qui tombe en piété paternelle pour le premier et en énamoration pour la seconde. Espérer encore le temps d'un tour d'horloge et reprendre sa voie dans la sérénité.

L'écriture de Guitry fait ravage dès le lever de rideau avec sa philosophie désabusée sur l'humanité et Jean-Laurent Cochet la dispense magistralement sans forcer sur le sous-texte noir y préférant sa puissance subliminale.

Bien évidemment, tous les comédiens, issus de la sphère Cochet, ses "amis les plus chers" comme l'indique Jean-Laurent Cochet dans sa note de présentation, jouent au diapason de celui qui donne le "la". Face à Jean-Laurent Cochet, sublime en vieux baron tragique, Jean-Pierre Castaldi, dont le physique et la "gueule" le cantonnent parfois dans certains emplois de grosse comédie, incarne avec justesse l'opportun vagabond de passage.

Dans le premier cercle, Anne-Marie Maillfer en comtesse voisine folledingue tarabustée par ses hormones est désopilante, Catherine Griffoni superbe en étrange nurse à l'accent popescien et Pierre Chaillet amusant en commissaire de fantaisie. Ensuite, Denis Souppe et Brigitte Perrier campent parfaitement le couple de domestiques archétypaux

Complètent la distribution de jeunes comédiens frais émoulus de son cours que Jean-Laurent Cochet fait participer à cette aventure parfaitement réussie : Sam Richez en séduisant poseur de téléphone, Rebecca Saada en petite bonne ahurie, Laurent Maillard en maître-queux hédoniste et Julien Bonnet en brancardier attentif.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=