Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mona
Mona  (Island)  juin 2011

Mona : quatre jeunes prêcheurs punk à l’incroyable charisme, born in Nashville, Tennessee. Leur mission est de convertir quiconque croise leur chemin. J’ai croisé leur chemin, je suis conquise. C’est aussi parce qu’ils ont l’expérience de maniement des accros de l’eau bénite. Nick Brown (chanteur-guitariste) et Vince Gard (batteur) ont fait leurs premiers pas musicaux dans une congrégation Pentecôtiste Charismatique, et Zach Lindsey dans une congrégation baptiste. Je ne sais pas exactement ce que ça signifie, et je m’en fiche un peu. J’en parle parce que quoiqu’on dise sur les églises, si on y a un jour mis les pieds, c’était par amour.

Et c’est ce qui a poussé ces trois là et Jordan Young (guitariste-bis) à faire sortir la musique de l’église, comme une grande famille de mafieux, qu’il ne faut pas titiller trop longtemps. Ils chantent le rock de l’Amérique des icônes : James Dean, Marilyn et leurs amis. Et ils le font bien. A croire qu’ils sont restés coincés quelque part dans les origines du punk. Parce qu’issus de régions arides et reculées et grandis dans des établissements où la musique non-religieuse était ostentatoire, ces quatre garçons chantent les airs des icônes de la rébellion.

Quand les jeunes sont devenus une part de marché. Quand des chanteurs se sont mis à porter des messages d’amour adolescents et de liberté de pensée et de culte. Juste libérés du nazisme et des fachos, avant Tchernobyl et Fukushima, avant le virus du Sida et les Hépatites, avant le préservatif et les pilules, avant Berlusconi et Sarkozy, avant Marie Jeanne et Coke Moss, avant le virus Ebola, les manipulations génétiques, les OGM, les androgynes, la grippe A, les régimes, le bisphénol, la fièvre cataracte, la vache folle, les concombres espagnols, les steaks allemands… Avant la paranoïa mondiale qui nous entoure.

Ils jouent ainsi des airs nés dans ces années vantées par nos parents, avec la jeunesse et la fougue qui les habite, faisant croire encore que le monde peut être bon, qu’il suffit d’aimer sa vie, de vivre à son échelle, de ne pas porter le monde sur les épaules, faire ses choix de vie, faire ses choix de carrières, vivre ses envies à chaque moment et dans tous les instants. Leur rock’n’roll est joué "à grand renfort de moulinets, de veines gonflées, de jeu de jambes nerveux, et chanté d’une voix bien rauque comme il faut".

Mona, c’est aussi le doux prénom de la grand-mère de Nick Brown, l’initiateur du groupe. Ils affirment que leur plus grand plaisir est de faire du bruit dans un garage, je les crois, ils aiment ce qu’ils font, pas pour les billets verts, pour le frisson, et l’argent ou la reconnaissance par ses pairs ou même par un public ne savent pas donner ce frisson de la création. Je leur souhaite tout de même de garder leur coin de garage, mais aussi de séduire un grand nombre de fidèles.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Hilfe Kommt de Dez Mona
La chronique de l'album Other voices in safety places de Mona Kazu
La chronique de l'album Les Héroïnes de Florian Mona
La chronique de l'album Arguments with a bird de Mona Kazu
La chronique de l'album Ulysse & Mona de Minizza
Mona en concert au Festival Les femmes s'en mêlent 2006


En savoir plus :
Le site officiel de Mona
Le Myspace de Mona


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=