Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dernier coup de ciseaux
Théâtre des Mathurins  (Paris)  juillet 2011

Comédie policière interactive de Marilyn Abrams et Bruce Jordan, mise en scène de Sébastien Azzopardi, avec Domitille Bioret, Romain Canard, Réjane Lefoul, Yan Mercoeur, Bruno Sanches et Olivier Soliveres.

Jamais deux sans trois pour le tandem Sacha Danino-Sébastien Azzopardi, dont l’écriture à quatre mains a déjà amplement démontré son efficacité et porté ses fruits avec les deux best-sellers théâtraux que furent "Le tour du monde en 80 jours" et "Mission Florimont".

En effet, avec "Dernier coup de ciseaux", ils abordent, de manière d’autant plus réussie qu’il n’est pas exempt de risque s’agissant du registre de l’humour à l’américaine qui ne fait pas dans la dentelle, le nouvel exercice qu’est celui de l’adaptation d’un triomphe pérenne, indestructible et mondial depuis 1978, "Shear madness", une comédie policière interactive inspirée à Marilyn Abrams et Bruce Jordan par une murder party imaginée par un psychologue allemand comme base d’étude comportementale.

Conçue en deux parties gigognes, la partition comprend comédie débridée et potache reposant sur la caricature de personnages archétypaux et un jeu interactif avec le public consistant à démasquer le coupable, celui-ci parvenant, sans porter à la boutonnière le dogme brechtien, à concrétiser le fantasme récurrent tenant à la suppression du fameux 4ème mur.

Dès lors, la réussite de ce type de spectacle tient à deux composantes essentielles et, en l’occurrence, satisfaites que sont la trépidance de la mise en scène de Sébastien Azzopardi - qui est un peu sa marque de fabrique - et une distribution rompue tant à ce genre théâtral qu’à l’improvisation pour rebondir sur les interventions du public en respectant le canevas préétabli prévoyant une pluralité de dénouements possibles, distribution dans laquelle se trouvent une belle brochette de fous furieux qui ont sévi dans les deux opus précités.

Tout se déroule dans le salon de coiffure branché d’un coiffeur gay, ce qui relève souvent du pléonasme et qui, en l’espèce, et ici très très follement gay et survolté en T-shirt et short à ras le croupion jaunes, interprété par Romain Canard qui, plus vrai que nature, délivre une vibrionnante prestation totalement décoiffante, assisté d’une shampouineuse-manucure callipyge sur stiletto dont le cerveau est descendu dans les bonnets D de son wonderbra, pétulamment campée par Réjane Lefoul.

Alors que se succèdent une habituée, une bourgeoise pouet-pouet-je-me-la-pête lectrice de Télérama et habituée des cocktails-vernissages (Domitille Bioret délicieuse) et trois clients de passage, un inquiétant man in black (Yan Mercoeur impassible) et deux blaireaux qui s’avèreront être des policiers (le sous-fifre d’une bêtise crasse proche de la débilité, bien cerné et chargé par Bruno Sanches, et le chef estampillé "le bon sens près de chez vous" excellemment interprété par Olivier Soliveres qui de surcroît constitue l’interface efficace avec le public), la propriétaire et occupante de l’immeuble, une pianiste de renommée mondiale dépressive qui se lâchait sur son instrument à n’importe quelle heure du jour, est retrouvée assassinée.

Le divertissement est assuré et le spectacle est alors autant sur scène que dans la salle résultant de la participation acquise du public avec toutes ses déclinaisons du témoin au délateur, ce qui explique l'intérêt porté par le psychologue, dès lors que sont actionnés certains ressorts ludiques tels que l’addiction au Cluedo et la madeleine du théâtre de guignol où les enfants sont appelés à avertir de l’arrivée du méchant.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=