Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Metronomy
The English Riviera  (Because Music)  mai 2011

Depuis que l'été existe (soit depuis une paire de temps déjà), les groupes se sont toujours livrés à l'éternelle bataille du tube de l'été. Dieu merci, ils se portent mieux depuis les années 2000, on ne reviendra pas sur les pollutions sonores provoquées par des gens parlant de poupées en plastique, des danses ridicules, ou des inventions de language type "atchikitikitiketa". Et il faut le reconnaitre, tous ces "boys/girls band" n'existent plus grâce à ce que l'on appelle grossièrement la musique "Indie", et en particulier (selon moi) depuis "Is This It" des Strokes, où l'on ne parle dorénavant plus que de "band".

C'est donc dans cette optique qu'il faut prendre The English Riviera, nouvel opus de Metronomy. Il fait partie de ces disques qu'il serait dommage d'écouter seul chez soi, tant ce disque invite au voyage, et n'a rien de statique. Il est donc recommandé de l'écouter sur la route, sous un soleil de plomb, dans une piscine bleu turquoise, ou bien dans une période de changement type déménagement prompt à un nouveau départ vers de nouvelles envies, de nouveaux horizons. L'été en somme. Et à ce niveau le disque me semble être un petit frère idéal au Sensuality de Sebastien Tellier.

Le disque est trés cohérent de bout en bout en mélangeant moments funky propices à endiabler le dancefloor, et moments plus intimistes voire presque nostalgiques. L'on reviendra notamment, à ce sujet, sur l'extraordinaire "Everything Goes My Way", l'une des meilleurs chansons de l'année qui, avec son hypnotique arpège de guitare et son arrivée de cuivres presque mélancoliques, donne l'envie irrémédiable de foutre le camp, prendre la route, pour retrouver la personne que l'on aime, à l'autre bout du monde s'il le faut et de lui chanter, si ce n'est crier l'entêtant refrain "Love, I'm in love".

Le point fort des compositions réside dans leur simplicité, tout comme dans leur production et arrangements impeccables, donnant libre cours à chaque subtilité sonore du mixage, notamment au niveau des basses. C'est donc d'autant plus parfait pour le casque, et donc facilement transportable. Un disque de voyage donc, à faire tourner en boucle pendant deux mois, qui en laissera plus d'un nostalgique quand les feuilles mortes recouvriront le sable chaud, mais qui laissera d'impérissables souvenirs dès le retour de la routine.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Metronomy parmi une sélection de singles (décembre 2007)
Metronomy parmi une sélection de singles (mai 2008)
La chronique de l'album Nights out de Metronomy
Metronomy parmi une sélection de singles (avril 2012)
Metronomy en concert au Festival International Benicàssim 2008
Metronomy en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Metronomy en concert au Festival We Love Green #1 (édition 2011)
Metronomy en concert au Festival We Love Green 2011 (1ère édition) - dimanche 11 septembre
Metronomy en concert à Main Square Festival 2012 - Programmation
Metronomy en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - vendredi
Metronomy en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
Metronomy en concert à Main Square Festival 2012 - Vendredi
Metronomy en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - vendredi
Metronomy en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #26 (édition 2014) - vendredi
Metronomy en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017) - vendredi 7 juillet
Metronomy en concert au Festival La Route du Rock #29 (édition 2019)
L'interview de Metronomy (29 mai 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Metronomy
Le Myspace de Metronomy


Sam Nolin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Metronomy (29 mai 2008)


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=