Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Raveonettes
Raven In The Grave  (Ryko / Naive)  avril 2011

Ce qui m'a toujours posé problème avec le shoegaze gaze gaze, c'est la reverbe verbe verbe. Pourtant, The Raveonettes font partie de ces groupes noisy pop dont l'inspiration raisonne bien plus que la respiration. C'est donc avec joie que nous accueillons Raven in the grave, ce nouvel opus annoncé comme leur chef-d'oeuvre selon l'Etiquette sur le CD.

Et cela m'a bien effrayé sur le coup, je me suis dit que cet autocollant n'était pas là pour rien, que cela cachait forcément quelque chose. Je me suis alors rappelé cette publicité pour une glace au chewing-gum :
- "Mais qu'est ce que c'est ?"
- "Une glace au Malabar !"
- "Et qu'est-ce que ça cache ?"
- "Ca cache un Malabar !"

Et la première écoute me confirma bien trop ce sentiment, et me confirma surtout que ce disque était le penchant musical de la glace au chewing-gum. Que c'était mal barré en sommes. Comment un groupe aussi inspiré que les Raveonettes à leur début ait pu produire un disque aussi mou et impersonnel que ce disque ?

Pourtant, "Recharge & Revolt", le premier morceau du disque, est jubilatoire avec ses sonorités fuzz. Et cela va de plus belle avec le très bon "War in heaven" et son hypnotique arpège de guitare à en faire régner la paix en enfer. Mais il aurait mieux fallu en rester là, et sortir un brillant 45 tours, plutôt que d'infliger la soupe que le groupe propose par la suite à son public. Des morceaux comme "Apparitions" sont nuls et sonnent comme une mauvaise intro d'un mauvais tube de Linkin Park.

Puis le groupe semble se contenter de singer The Cures, d'abord des années 80 avec "Ignite", qui sonne vraiment comme une reprise de "Just like heaven" ou de "Friday I'm in love" par un groupe torché le soir de la fête de la musique, puis de "Seventeen Seconds" avec le titre "Evil Seeds", et son intro rappelant bien trop "The final sound", avant d'évoluer en sorte de "Coma White" de Marilyn Manson. Parlons-en d'ailleurs, car ce disque se résume au final à n'être qu'une version ratée de tout ce que Marilyn Manson avait réussi avec le sous-estimé Mechanical Animals, et qui était un hommage indus/noise à des influences bien plus pop/glam comme Eno ou Bowie mais dans leurs périodes berlinoises.

Le disque se termine sur "My time's up", morceau soporifique à l'image du reste. Que ce disque soit bâclé est une chose, mais quand même il faut se rendre à l'évidence, celle qui fait peur, puisque les groupes de nos jours semblent de plus en plus se reposer sur des lauriers inexistants en produisant des disques de qualité de plus en plus mauvaise.

Le décès d'Amy Winehouse est donc d'autant plus rageant... Portons alors nos espoirs sur le génial Kurt Vile qui, avec le morceau "Society is my friend" sur Smoke Ring Of My Halo, a réussi le pari de faire une synthèse de tout ce qui s'est fait de mieux en 20 ans de Psyché/Shoegaze/New Wave. Laissons tout de même une dernière chance aux Raveonettes avec leur prochain opus. Mais bon...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Whip it on de the Raveonettes
La chronique de l'album Pretty in black de The Raveonettes
The Raveonettes en concert au Festival International de Benicassim 2005 (samedi)
The Raveonettes en concert au Festival La Route du Rock 2005 (samedi)
The Raveonettes en concert à La Maroquinerie (20 septembre 2007)
The Raveonettes en concert au Festival La Route du Rock 2008 Collection Hiver
The Raveonettes en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
L'interview de The Raveonettes (13 août 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de The Raveonettes
Le Myspace de The Raveonettes


Sam Nolin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=