Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Nuits Peplum d'Alesia #11 (édition 2011) - samedi
Modibick - Oslow - No One Is Innocent - Shaka Ponk  (Alise Sainte Reine)  du 29 au 31 juillet 2011

Retour sur la nuit du samedi.

Modibick et Oslow... ou les groupes bourguignons ont de l'avenir

Modibick : un groupe de trois larrons venus tout droit d'Auxerre, et qui monte, et qui doit monter ! Les textes sont aux petits oignons, délirants ou poétiques mais toujours peaufinés, délivrant des histoires de chatte dévorée, de pirate ou de fou, menées par un chanteur-clown à la voix élastique.

Pour vous donner une idée de leur style, autant citer leur propre présentation : "rock-dancefloor, dark-musette, grivoise comptine". Mais tout cela ensemble n'est pas tout et n'importe quoi pour autant : le set est bien pensé et la technique musicale aiguisée. À écouter, donc.

Dans un tout autre style, mais dans une même excellence, Oslow, groupe dijonnais déjà très réputé, prend la relève : distillant un mélange sonore et savant fait de Placebo, de Radiohead et de Muse – même si bien d'autres influences viennent se greffer peu à peu sur chaque titre –, les musiciens ont déjà assez de bouteille pour proposer un set très "pro" et mettre l'ambiance dans un théâtre de verdure qui ne semble pas avoir désempli depuis la veille. Les quatre loustics ont déjà fait la première partie de quelques groupes connus (Laurent Garnier, Olivia Ruiz) et l'on aimerait clairement que la pop propre mais pas aseptisée d'Oslow sorte à juste titre des frontières de Bourgogne. À engager, donc.

No One Is Innocent ou le temps n'émousse pas l'engagement

Groupe formé dans les années 1990, No One Is Innocent n'a pas pris une ride. L'investissement des musiciens sur scène, leur engagement, physique comme politique, détonne. Secousse salutaire. Le chanteur (Kémar Gulbenkian) ne mâche pas ses mots, condamne le chef de l'Etat actuel, entonne une chanson sur celui qu'il nomme "l'imposteur de la République", demande que l'on vote sérieusement en 2012, se donne corps et âme à sa cause idéologique, slame, saute, crie, tire les cheveux de son guitariste survolté, taquine son bassiste, en bref déploie une présence incroyable sur scène. Et pendant un généreux bis, il fait monter ses fans : "Y a pas de raison que vous n'en profitiez pas non plus". J'aime et je salue la grandeur musicale des No One Is Innocent qui pour moi auront présenté, à tous points de vue, le meilleur set de ces Peplum...

Shaka Ponk

Tête d'affiche de cette deuxième nuit, les Shaka Ponk savent se faire attendre. Il n'empêche que les fans, souvent jeunes, sont venus en nombre. C'est un véritable son et lumière qui se met en place, de l'écran rond géant, installé au fond de la scène, sur lequel s'agite virtuellement la mascotte du groupe – petit singe qu'on dirait tout droit sorti de l'univers de Gorillaz –, à la chorégraphie survitaminée des deux chanteurs enflammés.

Un problème, néanmoins, se pose à moi : si j'ai été grandement convaincue par la session acoustique des Shaka Ponk proposée ici-même, le live m'a laissée sur ma faim. La surenchère de spectaculaire, d'ordinaire habile à dissimuler l'absence de talent musical, dessert ici des musiciens de qualité... Non ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Gazoline de No One Is Innocent
La chronique de l'album Drugstore de No One Is Innocent
No One Is Innocent en concert au Festival Microcosm 5
No One Is Innocent en concert au Festival Les Rockeurs ont du coeur 2004
No One Is Innocent en concert au Festival La Clef des Chants 2005 (samedi)
No One Is Innocent en concert au Festival Class'Eurock 2007
No One Is Innocent en concert au Splendid (vendredi 1er avril 2011)
No One Is Innocent en concert à Hellfest Open Air Festival #14 (édition 2019)
No One Is Innocent en concert à Hellfest Open Air Festival #14 (édition 2019) - 2ème
L'interview de No one is innocent (16 avril 2007)
La chronique de l'album Bad Porn Movie Trax de Shaka Ponk
La chronique de l'album The Geeks & The Jerkin Socks de Shaka Ponk
Shaka Ponk en concert à L'Aéronef (vendredi 3 février 2012)
Shaka Ponk en concert au Festival Art Rock 2012 - vendredi, samedi et dimanche
Shaka Ponk en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - samedi
Shaka Ponk en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #24 (2012) - vendredi
Shaka Ponk en concert à Main Square Festival 2012 - Dimanche
Shaka Ponk en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
Shaka Ponk en concert au Festival Beauregard #6 (édition 2014)
Shaka Ponk en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - vendredi
Shaka Ponk en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #26 (édition 2014) - Samedi
Shaka Ponk en concert au Festival Artrock 2015
L'interview de Shaka Ponk (lundi 6 juin 2011)

En savoir plus :
Le site officiel des Nuits Peplum d'Alesia
Le Myspace des Nuits Peplum d'Alesia

Crédits photos : Sophie Hébert (Toute la série sur son Flickr)


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Shaka Ponk (6 juin 2011)


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=