Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce AC/DC
Let There Be Rock, The Movie  (Warner Bros)  août 2011

Let There Be Rock, The Movie est un concert filmé du groupe AC/DC, lors de leur passage au Pavillon de Paris, le 9 décembre 1979 (j'avais un an... J'ai donc une excuse pour ne pas avoir assisté à ce concert). Le film est sorti en VHS en septembre 1980 en France. En plus du concert, on y voyait des interviews et des images backstage. Le film n'avait jamais été réédité jusqu'à aujourd'hui, et voici donc le DVD ou le blue Ray plus de 25 ans après la version VHS.

Avant de regarder ce film, il faut faire un petit retour en arrière. En 1979, AC/DC n'est pas encore le groupe de hard-rock pour les stades qu'ils sont aujourd'hui. Ils venaient juste de connaître un vrai succès mondial avec l'album culte Highway to Hell. Ce concert parisien fut l'un des derniers avec Bon Scott, qui allait mourir quelques mois plus tard.

L'intro du film est plutôt cool. On voit les roadies qui démontent la scène d'un concert, puis l'intérieur du tourbus. On se retrouve au Pavillon de Paris pour les tests micros pendant qu'une partie du staff joue au foot devant la scène. Les premiers fans arrivent pendant qu'en coulisse, on accorde les guitares et que le groupe se prépare à monter sur scène. Le générique est ultra cheap et tellement 80, mais on oublie vite cela quand le concert débute vraiment.

Ce film est un témoignage de toute la fureur live d'AC/DC époque Bon Scott. Il n'y a pas de mise en scène grandiloquente, pas d'effets pyrotechniques de fou, pas d'éclairage sophistiqué ou de cloche géante. Les images sont un condensé d'énergie brute, de sueur et de gros riffs qui vous mettent des frissons le long de la colonne vertébrale. Le batteur frappe sur ces fûts comme un malade pendant que la basse et la guitare rythmique se fondent en un véritable mur du son qu'on se prend en pleine face.

Puis il y a Angus avec son headbanging permanent... Le jeune guitariste pas encore culte mais déjà fou se donne à fond à chaque solo avec sa Gibson SG qui lance une pluie de lames de rasoirs avec des riffs rugissant ! AC/DC n'a jamais joué une musique élaborée. C'est du rock basique et furieux, du blues bien dégoulinant et jubilatoire. Un hard-rock simple avec des solos de guitares de virtuoses. Sur scène et dans le public, on était là pour s'éclater.

Le concert a été filmé sans gros moyens, mais les plans sont rythmés et la réalisation est efficace. Cela retranscrit bien la puissance brute et l'énergie rock'n'roll du groupe à l'époque. C'est un document exceptionnel sur la dernière tournée avec Bon. Un gros travail de restauration a été fait sur le matériel original. Le son et l'image sont d'une bonne qualité. Le concert est entrecoupé de petites interviews et de vidéos où l'on voit le groupe joué au foot ou faire la course entre une voiture et un avion.

On trouve aussi une série de bonus avec des interviews de musicien actuel. Let There Be Rock représente vraiment la légende d'AC/DC sur scène. Alors en regardant le DVD on bouge la tête et on tape du pied. La main fait du air-guitar sur les solos sans qu'on s'en rende compte. On rigole un peu en voyant le chanteur avec son jean vraiment trop serré qui couine comme une animal pris au piège mais rapidement, on se dit qu'il avait quand même la classe et qu'il était ultra viril. Un concert carré, puissant, une décharge d'énergie, et une vraie leçon de live pour bien des groupes actuel. Les interviews du groupe jeune sont aussi intéressantes en tant que témoignages d'une époque.

 

En savoir plus :
Le sitre officiel de AC/DC
Le Myspace de AC/DC


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=