Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nature aime à se cacher
Théâtre de la Bastille  (Paris)  septembre 2011

Spectacle de Jacques Bonnaffé et Jonas Chéreau autour des textes de Jean-Christophe Bailly.

Jacques Bonnaffé et Jonas Chéreau débarquent dans la lumière crue sur un plateau nu, seuls quelques câbles électriques traînent au sol.

Ils esquissent des pas de danse rapides, maladroits, puis très vite se rapprochent des murs pour s'esquiver au regard des spectateurs.

Dans son texte, "Nature aime à se cacher", dit par Jacques Bonnaffé, Jean-Christophe Bailly s'interroge plus sur ce qui différencie l'homme des grands singes que sur ce qui les rapproche.

La danse de Jonas Chéreau illustre ce propos on accentuant les postures voûtées, en forçant les les jointures de ses chevilles et de ses poignets. Sans musique, cette danse, heurtée, rappelle par flash des chorégraphies d'Anne Teresa de Keersmaeker. Jacques Bonnaffé aussi y va de son pas de danse. Immense acteur, il ose aborder des arts différents. Malgré la présence magnétique de son partenaire, Jonas Chéreau parvient imposer sa danse et à déplier son corps jusqu'à incarner le mâle dominant.

Cependant, lorsque le texte se répète dans des boucles, ou lorsque les acteurs, dans un jeu qui se rapproche de l'attitude animale, étirent la pièce, la chorégraphie, parfois peut-être improvisée de Jonas Chéreau et Jacques Bonnaffé, tend à déliter inutilement le propos de Jean-Christophe Bailly. 

De cette pièce étonnante à bien des égards par son utilisation de la vidéo, par ses plages de silence, par enchevêtrements de textes (Bailly, Rousseau, Héraclite, Norge), par l'occupation de l'espace jusque dans les coulisses par les corps des comédiens, on retirera essentiellement des questions. L'homme, dont le sens le plus exercé est la vue, peut-il à cet égard se prétendre supérieur à l'animal qui lui exerce l'ensemble de ses sens? Dans la société des hommes, qui est caché et qui refuse-t-on de voir? Voire, y a-t-il une similitude entre le zoo et le théâtre?

L'utilisation de la chanson "True love will find you in the end" de Daniel Johnston, artiste américain atteint de graves troubles mentaux, est peut-être un début de réponse à plusieurs des questions soulevées durant la pièce. C'est en tout cas un vrai moment de grâce dans ce spectacle qui aborde des thèmes philosophiques divers sous un angle inhabituel et sort des sentiers battus, au risque de frôler parfois l'ornière.

 

Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 Avril 2019 :Paques au balcon, la culture dans le salon

Certes il n'y a plus de saison, le climat se réchauffe, les gens se tuent pour des histoires vieilles comme le monde et globalement, tout fout le camp. Ce n'est pas une raison pour se morfondre. Allons de l'avant et régalons nous de musique, cinéma, théâtre, bouquins, expos... Voici notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Jay Jay Johanson autour de son nouvel album "Kings Cross"
"A heartbeat away from the northeast" de Feu Robertson
"The grim reaper" de Harold Martinez
"Suspiros de Espana" de Quatuor Opus 333
"Grieg : Piano, Orchestral & Vocal Works, Chamber Music" par Divers artistes
"Cyclotron #3", tour d'horizon du label Partycul System qui fête ses 20 ans
"Ose Bashung" de Dirty Old Band
"1958" de Blick Bassy
Brune en concert au FGO Barbara
"Outsider" de Chine Laroche
"Dance EP" de Duke of Paris
et toujours :
"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Amour et Psyché" au Théâtre 71 à Malakoff
"La Cagnotte" au Théâtre Le Lucernaire
"Dom Juan" au Théâtre Le Ranelagh
"La démocratie de la peur" au Théâtre Aleph
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"Berlin en Seine" au Théâtre Essaion
"Anatomie de la joie" au Théâtre Essaion
des reprises:
"Une vie de pianiste" au Studio Hébertot
"La Logique des femmes" au Théâtre des Variétés
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Hey ! Modern Art et Pop Culture #4" à la Halle Saint-Pierre
"Chicago Foyer d'Art brut" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Un tramway à Jérusalem" de Amos Gitaï
"Aujourd'hui, rien" de Christophe Pellet
"Disperata" de Edoardo Winspeare
Ciné en bref avec :
"Le Vent de la liberté" de Michael Herbig
"Boy erased" de Joel Edgerton
"Blanche comme Neige" de Anne Fontaine
"Dumbo" de Tim Burton
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Allons nous sortir de l'histoire ?" de Jacques Julliard
"Comment faire mentir les cartes" de Mark Monmonier
"Les âmes englouties" de Susanne Jansson
"Presidio" de Randy Kennedy
"Silens moon" de Pierre Cendors
"Sombre avec moi" de Chris Brookmyre
"Un fruit amer" de Nicolas Koch
"Un siècle américain, tome 3 : Notre âge d'or" de Jane Smiley
et toujours :
"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=