Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce HEY ! Modern art & Pop culture
Halle Saint Pierre  (Paris)  Du 15 septembre 2011 au 4 mars 2012

Le Musée de la Halle Saint Pierre, spécialisé dans les arts singuliers dont l'art brut, et la revue française HEY!, consacrée à l’art plastique underground actuel, se sont associés pour présenter une exposition qui décoiffe en ce qu'elle emprunte les chemins de traverse de la monstration muséale.

Intitulée "HEY ! Modern art & Pop culture", elle invite à la découverte de la multitude de courants qui composent la nébuleuse qualifiée de subculture ou de culture undergound qui, par des racines qui puisent dans l'art populaire, entre parfois en résonance avec l'art brut.

Anne Richard et Julien Deflisques, fondateurs-rédacteurs en chef de la revue et co-comissaires de l'exposition, ont sélectionné un florilège de 64 artistes de toutes générations et originaires des quatre coins du monde pour représenter ce "mouvement alternatif planétaire, qui ne rentre pas dans une orthodoxie du dogme esthétique, du marché".

Ce qui n'est cependant pas synonyme d'artistes inconnus ou émergents car la plupart sont déjà reconnus, exposent dans des galeries et participent aux grandes manifestations d'art contemporain.

L'exposition investit les deux niveaux du musée : au rez-de-chaussée, cimaises noires et lumières minimalistes pour les oeuvres sombres, à l'étage, white cube pour les artistes qui travaillent dans un registre plus parodique et humoristique.

Six décades de création alternative

L'exposition présente quelques artistes reconnus d'art brut, essentiellement des artistes nés au début du 20ème siècle tels Clovis Trouille, Jean Tourlonias, Henry J. Darger, Pierre Molinier, Philippe Dereux et Pierre Bettencourt, ce qui permet une certaine mise en résonance avec les oeuvres des autres artistes présentés qui ne sont cependant pas dans la même dynamique créatrice.

Pour les premiers, essentiellement autodidactes et en marge absolue des mouvements et du milieu artistiques, la démarche est spontanée et la pratique de l'art innée, généralement autofictionnel et souvent cathartique.

Pour les seconds, formé aux beaux-arts, la démarche d'élaboration méthodique de leur oeuvre s'inscrit délibérément, même en rupture, dans le contexte artistique contemporain.

Ces derniers sont considérés comme les représentants du Lowbrow Art. Tel le serpent du jeu Snake qui s'allonge à chaque fois qu'il mange, ce mouvement d'art pictural né en Californie à la fin des années 70 n'a cessé de phagocyter, ou fédérer, les cultures populaires existantes en intégrant régulièrement au fil du temps les nouvelles subcultures.

L'exposition permet d'appréhender la diversité non seulement des techniques et des médiums mais des courants. Et à tout seigneur tout honneur, avec le pop art : le pop art classique (Véronique Dorey, Scott Hove), psychédélique (Elzo Durt), rococo (Kris Kuksi, Michel Gouery), surréaliste (Jeff Soto, Lin Shih-Yung) ou kitsch (Alex Gross).

Pour la figuration narrative avec les collages à la Erro, lui-même présent, Eudes Menichetti et l'incontournable Robert Combas pour la figuration libre tendance punk. Une tendance majeure avec le néo-gothique inspiré par l'univers tourmenté des peintres du gothique tardif avec des déclinaisons "nationales" (Chris Mars, Nuvish,Turf one, Murielle Belin et Daniel Martin Diaz).

Des registres inattendus avec le symbolisme post-apocalypse (Martin Wittfooth), le primitivisme pop avec les robots du Noun de Dirosa et le folk art des animaux de Aj Fosik.

Sont également bien représentés le street art avec Alexone, JonOne, Neozoon, et Dan Witz, le courant bd underground (Gilbert Shelton, Mezzo, Blanquet, Dave Cooper David B., Ludovic Debeurre) et le body art avec l'art tatoo (le précurseur Sailor Jerry Collins, Titine k-Leu dont une toile a été retenue comme visuel pour l'affiche de l'exposition, les bras de Guy le Tatooer et les "tatooo machines" de Karl Marc).

Le hardcore se défend bien (la porngeneration avec Mischa Good, les arts toys "Barbitch" de Carmen Gomez, les porcelaines gore de Jessica Harrison).

Impossible de rater les "Prédestinés" de Alexandre Nicolas, inclusion sous cristal de synthèse des héros notamment de comics, tels Spiderman et Hulk, à l'état de foetus, qui s'interroge sur les mythes et les symboles.

Et prendre le temps de découvrir le peuple invisible de Yu Jinyoung et les êtres hybrides de Silivia B.

A noter qu'il s'agit d'une exposition à géométrie variable : un nouvel accrochage intervenant en janvier 2012 ce qui milite pour une deuxième visite au sein d'un lieu convivial, avec un bel espace restauration proposant des délices maison, le tout au pied du Sacré Coeur.

 

En savoir plus :

Le site officiel de la Halle Saint Pierre
Le site officiel du magazine Hey

Crédits photos : MM avec l'aimable autorisation de la Halle Saint Pierre


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=