Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce HEY ! Modern art & Pop culture
Halle Saint Pierre  (Paris)  Du 15 septembre 2011 au 4 mars 2012

Le Musée de la Halle Saint Pierre, spécialisé dans les arts singuliers dont l'art brut, et la revue française HEY!, consacrée à l’art plastique underground actuel, se sont associés pour présenter une exposition qui décoiffe en ce qu'elle emprunte les chemins de traverse de la monstration muséale.

Intitulée "HEY ! Modern art & Pop culture", elle invite à la découverte de la multitude de courants qui composent la nébuleuse qualifiée de subculture ou de culture undergound qui, par des racines qui puisent dans l'art populaire, entre parfois en résonance avec l'art brut.

Anne Richard et Julien Deflisques, fondateurs-rédacteurs en chef de la revue et co-comissaires de l'exposition, ont sélectionné un florilège de 64 artistes de toutes générations et originaires des quatre coins du monde pour représenter ce "mouvement alternatif planétaire, qui ne rentre pas dans une orthodoxie du dogme esthétique, du marché".

Ce qui n'est cependant pas synonyme d'artistes inconnus ou émergents car la plupart sont déjà reconnus, exposent dans des galeries et participent aux grandes manifestations d'art contemporain.

L'exposition investit les deux niveaux du musée : au rez-de-chaussée, cimaises noires et lumières minimalistes pour les oeuvres sombres, à l'étage, white cube pour les artistes qui travaillent dans un registre plus parodique et humoristique.

Six décades de création alternative

L'exposition présente quelques artistes reconnus d'art brut, essentiellement des artistes nés au début du 20ème siècle tels Clovis Trouille, Jean Tourlonias, Henry J. Darger, Pierre Molinier, Philippe Dereux et Pierre Bettencourt, ce qui permet une certaine mise en résonance avec les oeuvres des autres artistes présentés qui ne sont cependant pas dans la même dynamique créatrice.

Pour les premiers, essentiellement autodidactes et en marge absolue des mouvements et du milieu artistiques, la démarche est spontanée et la pratique de l'art innée, généralement autofictionnel et souvent cathartique.

Pour les seconds, formé aux beaux-arts, la démarche d'élaboration méthodique de leur oeuvre s'inscrit délibérément, même en rupture, dans le contexte artistique contemporain.

Ces derniers sont considérés comme les représentants du Lowbrow Art. Tel le serpent du jeu Snake qui s'allonge à chaque fois qu'il mange, ce mouvement d'art pictural né en Californie à la fin des années 70 n'a cessé de phagocyter, ou fédérer, les cultures populaires existantes en intégrant régulièrement au fil du temps les nouvelles subcultures.

L'exposition permet d'appréhender la diversité non seulement des techniques et des médiums mais des courants. Et à tout seigneur tout honneur, avec le pop art : le pop art classique (Véronique Dorey, Scott Hove), psychédélique (Elzo Durt), rococo (Kris Kuksi, Michel Gouery), surréaliste (Jeff Soto, Lin Shih-Yung) ou kitsch (Alex Gross).

Pour la figuration narrative avec les collages à la Erro, lui-même présent, Eudes Menichetti et l'incontournable Robert Combas pour la figuration libre tendance punk. Une tendance majeure avec le néo-gothique inspiré par l'univers tourmenté des peintres du gothique tardif avec des déclinaisons "nationales" (Chris Mars, Nuvish,Turf one, Murielle Belin et Daniel Martin Diaz).

Des registres inattendus avec le symbolisme post-apocalypse (Martin Wittfooth), le primitivisme pop avec les robots du Noun de Dirosa et le folk art des animaux de Aj Fosik.

Sont également bien représentés le street art avec Alexone, JonOne, Neozoon, et Dan Witz, le courant bd underground (Gilbert Shelton, Mezzo, Blanquet, Dave Cooper David B., Ludovic Debeurre) et le body art avec l'art tatoo (le précurseur Sailor Jerry Collins, Titine k-Leu dont une toile a été retenue comme visuel pour l'affiche de l'exposition, les bras de Guy le Tatooer et les "tatooo machines" de Karl Marc).

Le hardcore se défend bien (la porngeneration avec Mischa Good, les arts toys "Barbitch" de Carmen Gomez, les porcelaines gore de Jessica Harrison).

Impossible de rater les "Prédestinés" de Alexandre Nicolas, inclusion sous cristal de synthèse des héros notamment de comics, tels Spiderman et Hulk, à l'état de foetus, qui s'interroge sur les mythes et les symboles.

Et prendre le temps de découvrir le peuple invisible de Yu Jinyoung et les êtres hybrides de Silivia B.

A noter qu'il s'agit d'une exposition à géométrie variable : un nouvel accrochage intervenant en janvier 2012 ce qui milite pour une deuxième visite au sein d'un lieu convivial, avec un bel espace restauration proposant des délices maison, le tout au pied du Sacré Coeur.

 

En savoir plus :

Le site officiel de la Halle Saint Pierre
Le site officiel du magazine Hey

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation de la Halle Saint Pierre


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=