Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Casa Bancale
Maison close  (CB Production)  octobre 2011

"A Contre courant, innovateur, visionnaires, accoudés au bar, poètes incompris, marginal, rebelles en cavale, décalés de tout poil, agités du bocal, non conformes, hors normes", c’est ainsi que se définissent les sept compères de La Casa Bancale, en toute objectivité.

"J’suis sûr que si tu fais quekchoz que t’y crois, tu peux faire n’importe quoi, et tu l’assumes", c’est encore La Casa Bancale qui parle ("J'suis sûr"), mais ils ont raison, la preuve ? Ils mélangent ska, rock, jazz, musiques latines et hip-hop pour créer un genre musical au croisement de tous les autres, dans un seul but : abolir les différences, faire la fête et changer le bonne par la bonne humeur.

"Santé" aux habitants de la planète, des poivrots aux accros à la Badoit, en passant par les adeptes des jantes alliage aux courses de chevaux, à ceux qui aiment les chaussettes à carreaux et ceux qui astiquent les parquets cirés, à ceux qui ont soif et ceux qui boitent… tout le monde y passe, y compris vous et moi, nommé par un de nos travers, une gentille perversité, une maniaquerie. Sachant que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, bien évidemment.

Quitte à mélanger, ils mélangent aussi les langues, avec des titres en anglais et en espagnol, pour un punkisé "The Mansion of Hell" à la trompette, à propos du métier de fossoyeur et de cimetières hantés. Suivi de près par un latino "El Trabajo": "Trabajo, no me aprecia mucho"… Pas de panique, les titres sont les seuls traduits ! Mais c’est tellement mieux de scander "pas de travail, des vacances", sur l’air de "trabajo ! no me aprecia muchoooooooo !" suivi d’un "Mambo Maniac" tout en musique pour la troisième mi-temps de l’improbable duo précédent.

Et il fait bien attendre le dixième titre pour coller à l’ambiance bancale de la troupe. "Madame Rose" correspond parfaitement à l’allure de dandy de la prohibition des artistes : "pas de fausse morale, tout est permis chez Madame Rose, qui est au service du plus vieux métier du monde". Quel bordel alors cet album ! Mais quel joyeux bordel ! Ne soyez pas timide ! Vous trouverez aussi du reggae, du jazz façon poupoupidou et des mélodies tziganes.

Conclusion : prenez-en, libre service, La Casa Bancale est un joyeux mélange de joie, de fête, d’oubli des soucis, de fiesta à toute berzingue dans tous les sens, sans pudeur, sans compromis, sans jamais sombrer dans la vulgarité ni l’éloge du vice.

 

En savoir plus :
Le site officiel de La Casa Bancale
Le Myspace de La Casa Bancale


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 août 2019 : Sur la Route du Rock

Nous voici en route pour Saint Malo et son inimitable Route du Rock que nous aimons tant. Pour le voyage on vous a sélectionné quelques disques et quelques bouquins pour préparer gentiment la rentrée. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

Nos valises sont prêtes, en route pour La Route du Rock
"Onda" de Jambinai
Rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society
et toujours :
"When I have tears" de The Murder Capital
Seun Kuti en interview au festival Terre du Son ou nous l'avons également vu en live avec Egypt 80
vendredi au Foreztival avec The Inspector Cluzo, Feu! Chaterton entres autres
samedi au Foreztival toujours avec Tiken Jah Fakoly, Goran Bregovic, Thérapie Taxi

Au théâtre :

des comédies avec des inoxydables à voir ou revoir tels :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Le Gros diamant du Prince Ludwig" au Palace
et des outsiders à découvrir :
"Jean-Louis XIV" au Théâtre des Béliers parisiens
"La Moustache" au Théâtre du Splendid
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Azzedine Alaïa - Une autre pensée nde la mode : la Collection Tati" à la Galerie Azzedine Alaïa

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon
et toujours :
"Le voleur d'eau" de Claire Hajaj
"Paix et guerre" de Ronan Farrow
"UK serial killers" de Emily Tibbatts

Froggeek's Delight :
"Old man's journey" sur PS4, PC, Mac, Xbox, Switch, iOS et Android

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=