Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Debout sur le zinc
La fuite en avant  (DSLZ / Musicast)  octobre 2011

Leur nom présume l’alcool et la fête, voire la beuverie et l’orgie : Debout Sur le Zinc. Mais pas du tout, ça serait trop facile de rentrer dans la caricature, ils sont debout parce que le monde est fou. Contrairement aux autres dénonciateurs, ils ne rentrent pas dans la nostalgie un peu désuète du c’était-mieux-avant, ils proposent bien mieux : La fuite en avant, pourquoi pas ?

Loin de moi l’idée de chercher une faille dans l’enfance des créateurs du groupe, mais ce sixième album cache mal une douleur sourde, comme une tristesse inconsolable. Oh et puis zut, moi aussi je me lance dans  la psychanalyse à deux sous : un membre du groupe a souffert de l’abandon d’une femme ? Sa mère ? Son premier amour ?

"Avance sans moi", évoque la douleur de l’absence, quand on entend son cœur battre tout seul contre l’oreiller avant de s’endormir. "Comme un frisson" parle des choix assassins, des regrets, des remords, du mal que nous faisons aux autres et à nous même, abîmant les belles choses à petit feu, idem pour "Le cran" qui nous manque pour faire le fameux petit pas qui sépare.

Mon cœur va à "J’ai déjà donné", qui met les mots justes sur les failles qu’on regarde sans les voir, sur les présages de douleur qu’on repousse de toutes ses forces jusqu’à ce qu’ils nous tombent dessus, les douleurs subies, les effondrements qu’on ne compte plus… Les auteurs réussissent en même temps à insuffler un puissant souffle d’espoir dans ce titre absolument déprimant, parce que rien ne dure, le temps passe et cicatrise les blessures. Après la pluie vient le beau temps, n’est-ce pas ?

DSLZ, quel horrible raccourci pour ce groupe estampillé "Nouvelle Scène", qui va chercher dans les regrets passés et les remords oubliés la force d’aller de l’avant et de poursuivre sa route en souriant, au son de joyeux banjos, de drilles de tambourins, de larmes de violons, de contrebasses mélancoliques, de sifflements de clarinette et d’accords de mandoline.

Au bout du compte, ils ne chantent pas seulement que le monde est fou, simplement que si la vie était une gentille promenade, elle ne serait certainement pas aussi bien. La solution est d’opter pour "La fuite en avant", quoiqu’il arrive, avancer, même s’il faut trainer ses échecs, ils forgent, même s’il faut pleurer, le soleil sèche les larmes, il y a toujours un plus pour contrer le moins. Une belle leçon de philosophie bouddhiste.

A jeter dans le même panier que Les Ogres de Barbak, Les Garçons Bouchers, Les Hurlements d’Léo et La Rue Kétanou… pour l'emmener sur une île déserte.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Les promesses de Debout sur le zinc
La chronique de l'album Vian par Debout sur le Zinc de Debout sur le Zinc
Debout sur le zinc en concert au Festival Garorock 2005 (vendredi)
Debout sur le zinc en concert au Festival Solidays 2005 (dimanche)
Debout sur le zinc en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Debout sur le zinc en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - samedi


En savoir plus :
Le site officiel de Debout sur le zinc
Le Myspace de Debout sur le zinc


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=