Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Debout sur le zinc
La fuite en avant  (DSLZ / Musicast)  octobre 2011

Leur nom présume l’alcool et la fête, voire la beuverie et l’orgie : Debout Sur le Zinc. Mais pas du tout, ça serait trop facile de rentrer dans la caricature, ils sont debout parce que le monde est fou. Contrairement aux autres dénonciateurs, ils ne rentrent pas dans la nostalgie un peu désuète du c’était-mieux-avant, ils proposent bien mieux : La fuite en avant, pourquoi pas ?

Loin de moi l’idée de chercher une faille dans l’enfance des créateurs du groupe, mais ce sixième album cache mal une douleur sourde, comme une tristesse inconsolable. Oh et puis zut, moi aussi je me lance dans  la psychanalyse à deux sous : un membre du groupe a souffert de l’abandon d’une femme ? Sa mère ? Son premier amour ?

"Avance sans moi", évoque la douleur de l’absence, quand on entend son cœur battre tout seul contre l’oreiller avant de s’endormir. "Comme un frisson" parle des choix assassins, des regrets, des remords, du mal que nous faisons aux autres et à nous même, abîmant les belles choses à petit feu, idem pour "Le cran" qui nous manque pour faire le fameux petit pas qui sépare.

Mon cœur va à "J’ai déjà donné", qui met les mots justes sur les failles qu’on regarde sans les voir, sur les présages de douleur qu’on repousse de toutes ses forces jusqu’à ce qu’ils nous tombent dessus, les douleurs subies, les effondrements qu’on ne compte plus… Les auteurs réussissent en même temps à insuffler un puissant souffle d’espoir dans ce titre absolument déprimant, parce que rien ne dure, le temps passe et cicatrise les blessures. Après la pluie vient le beau temps, n’est-ce pas ?

DSLZ, quel horrible raccourci pour ce groupe estampillé "Nouvelle Scène", qui va chercher dans les regrets passés et les remords oubliés la force d’aller de l’avant et de poursuivre sa route en souriant, au son de joyeux banjos, de drilles de tambourins, de larmes de violons, de contrebasses mélancoliques, de sifflements de clarinette et d’accords de mandoline.

Au bout du compte, ils ne chantent pas seulement que le monde est fou, simplement que si la vie était une gentille promenade, elle ne serait certainement pas aussi bien. La solution est d’opter pour "La fuite en avant", quoiqu’il arrive, avancer, même s’il faut trainer ses échecs, ils forgent, même s’il faut pleurer, le soleil sèche les larmes, il y a toujours un plus pour contrer le moins. Une belle leçon de philosophie bouddhiste.

A jeter dans le même panier que Les Ogres de Barbak, Les Garçons Bouchers, Les Hurlements d’Léo et La Rue Kétanou… pour l'emmener sur une île déserte.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Les promesses de Debout sur le zinc
Debout sur le zinc en concert au Festival Garorock 2005 (vendredi)
Debout sur le zinc en concert au Festival Solidays 2005 (dimanche)
Debout sur le zinc en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Debout sur le zinc en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - samedi


En savoir plus :
Le site officiel de Debout sur le zinc
Le Myspace de Debout sur le zinc


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juillet 2017 : comme un air de vacances

C'est l'été, nombre d'entre vous sont en vacances, tandis que les autres attendent leur retour pour partir à leur tour. Chez Froggy's Delight on se balade de festival en festival, d'Avignon à Belfort. On vous raconte tout cela tout de suite.

Du côté de la musique :

"La mer, la pierre, la terre, l'oiseau" de Srdjan Ivanovic Blazin' Quartet
"Tribute to Lucienne Boyer" de Grand Orchestre du Tricot
Interview de Madame Robert à l'occasion de leur passage au festival La croisée des Chap's
Guns and Roses au Stade de France
Festival des Eurockéennes :
Jeudi avec The Lemon Twigs, Shame, Iggy Pop...
Vendredi avec Tash Sultana, Idles, Psykup, Parcels , Editors...
Samedi avec Fischbach, HTMLD, Explosions In The Sky...
Festival de Beauregard :
Vendedi avec Warhaus, Her, Benjamin Biolay, Midnight Oil...
Samedi avec Editors, Airbourne, Phoenix, Echo & the Bunnymen...
Dimanche avec Fai Baba, Tinariwen, Michael Kiwanuka, The Foals...

Au théâtre :

les spectacles parisiens de l'été
en direct d'Avignon :
"Fratelli au Ninon Théâtre
"L'autre fille" à l'Artéphile Théâtre
"Intégral dans ma peau ou Le monde selon Josh" au Ninon Théâtre
"Jaz" à la Chapelle du Verbe incarné
"La Tour de Pise" à la Petite Caserne
"Du bouc à l'espace vide" au Ninon Théâtre
"Carmen flamenco" au Théâtre du Chêne noir
dans le cadre du Festival On n'arrête pas le Théâtre au Théâtre de l'Etoile du Nord : "Les soliloques du pauvre"
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Exposition avec :

"Christian Dior - Le couturier du rêve" au Musée des Arts décoratifs
et dernière ligne droite pour :
"Picasso Primitif" au Musée du Quai Branly
"21 rue de La Boétie - Picasso, Matisse, Braque, Léger..." au Musée Maillol
"Jardins" au Grand Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Tom of Finland" de Dome Karukoski
"Rembrandt fecit 1669" de Jos Stelling
"Afrika Corse" de Gérard Guerrieri
Oldies but goodies avec "The New centurions" de Richard Fleischer présenté en ouverture de la Rétrospectibe Good Cop, Bad Cop à la Cinémathèque française
les chroniques des autres sorties de juillet
et les chroniques des sorties de juin

Froggeek's Delight :

"Super Castlevania 4 vs Akumajo Dracula X : la période de transition" sur Super Nintendo et PC Engine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=