Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Swahili Blonde
Man Meat  (Manimal Vinyl)  septembre 2010

Se méfier des apparences. Toujours. Si ce disque semble, au premier abord, sorti de nul part, en y regardant de plus près, l'on s'aperçoit qu'il s'agit en fait du nouveau projet de John Frusciante.

Un peu d'histoire pour ceux qui auraient lâché l'affaire : John Frusciante est l'un des guitaristes les plus importants et intéressants du 20ème siècle, qui en plus d'avoir sorti une poignée de disques fondamentaux dans des registres à la fois cohérents et différents (si ce n'est en les mélangeant), fut le second guitariste des Red Hot Chili Peppers après le regretté Hillel Slovak.

Parlons-en d'ailleurs, puisque Frusciante est, au départ, un fan absolu des Red Hot. Il apprend d'ailleurs la guitare en assistant aux représentations live du groupe en étant particulièrement attentif au jeu de Slovak. Suite à la mort de ce dernier, la rumeur veut que Frusciante se soit désisté au beau milieu d'une audition pour Frank Zappa, préférant réaliser un rêve de gosse et intégrer son groupe favori.

Quelques années plus tard, après Blood Sugar Sex Magik, il quitte le groupe avec de sérieux problèmes de drogues, qui donneront lieu à deux albums solo Niandra Lades & Usually Just a T-Shirt et Smile From The Streets You Hold, deux chefs-d'oeuvre de musique brute, entre lo-fi et expérimentale, où il est possible d'entendre l'âme d'un homme se fendre littéralement dans la détresse.

Les deux disques furent retirés du commerce, Frusciante affirmant qu'ils étaient dans les bacs pour pouvoir se payer de la dope. Le premier est à ce jour réédité, le second devrait l'être à son tour puisqu'il semblerait que Frusciante l'ait réécouté et de nouveau apprécié. A cette même période naquit son troisième effort solo, où apparaissent pour la première fois des beats éléctroniques qui feront plus tard partie intégrante de la carrière solo du bonhomme.

Frusciante revient alors au front et rejoint de nouveau les RHCP pour Californication et By The Way. Le succès est au rendez-vous, ce qui ne l'empêche pas de poursuivre ses projets solos plus intimistes et de les mener à bien. Il est d'ailleurs plus que prolifique puisqu'il sort six disques en six mois avec l'aide de Josh Klinghoffer (dont un sous le nom d'Ataxia, avec Joe Lally de Fugazi à la basse). Il compose alors, intégralement, ce qui deviendra Stadium Arcadium le double album des Red Hot, avant de claquer une seconde fois la porte, laissant alors sa place à son compére Josh (ce qui donnera I'm with you, sorti ces jours-ci, qui est au RHCP ce que le Boeing 747 fut au World Trade Center).

Mais revenons-en à nos moutons puisque ce disque de Swahili Blonde est le premier de Frusciante en groupe depuis. On pourrait presque parler de presse people, puisqu'il s'agit du groupe de sa petite amie Nicole Turley. Frusciante aborde un style encore différent, même si l'on retrouve toute l'étoffe de son jeu si précis. En effet, on pourrait parler de No Wave, car cela rappelle les aventures de James White et Lydia Lunch, en plus disco. Ainsi le jeu de Frusciante prend tout son sens puisque l'on retrouve certains élans funky de la période Mother's Milk.

Néanmoins, cela reste bien plus aventureux. Dans une interview accordée à Rock & Folk pour la sortie de Californication, Frusciante étonnait le petit reporter en lui confiant qu'il jouait, et ce dans son intégralité, Trout Mask Replica de Captain Beefheart tout les jours au réveil. Et, pour la première fois, l'influence du regretté Captain se fait réellement sentir dans son jeu et dans les compositions, de part leur côté free en général. Le parti pris du groupe est mystique au coeur du disque sur le morceau "Tiny Shaman" qui donne une bonne idée de ce qu'aurait pu être le groupe Franky Goes To Bollywood.

Il en résulte un disque complexe, qui demande réellement à être apprivoisé, mais qui devient tellement jouissif une fois passé à l'abordage qu'il peut provoquer une sacrée gaule. De quoi sabrer le champagne finalement.

 

En savoir plus :
Le Bandcamp de Swahili Blonde
Le Myspace de Swahili Blonde


Sam Nolin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=