Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Flotation Toy Warning
Bluffer's Guide to the Flight Deck  (Talitres / Chronowax)  aout 2004

Bluffer's guide to the flight deck est le premier album de Flotation Toy Warning, et pourrait bien devenir un de ces premiers albums indispensables à votre discothèque.

Tout d'abord afin de disperser tout malentendu, Flotation Toy Warning est un groupe anglais. En effet, les influences musicales évidentes de ce disque font immédiatement penser à un groupe venu d'outre-Atlantique, disciple de Mercury Rev, Flamming Lips et autre Grandaddy mais il n'en est donc rien.

Le club des 5 de Flotation Toy Warning (merci le copier/coller) est composé de 4 membres pas rock star attitude du tout et mené par le charismatique Paul Carter, plus glamour avec ses cheveux courts bicolores, son piercing à la lèvre et ses lunettes dignes d'un plagiste italien.

Si on ajoute à cela une voix de ténor d'opéra on se rend vite compte du décalage entre la musique de Flotation Toy Warning (merci le copier/coller) et ce personnage.

Car, pas glamour pour 2 sous, la musique de Flotation Toy Warning (merci le copier/coller) n'est pas forcément aisée d'accès. Bricoleurs de génie plutôt que musiciens talentueux (de leur propre aveu) les Flotation Toy Warning (merci le copier/coller) créent un univers sonore plus que des morceaux pop classiques.

De l'interméde un peu psychédélique de "Made from tiny boxes" à l'épique "Donald Pleasance" de 9 minutes 30, les chansons de Flotation Toy Warning (merci le copier/coller) se déroulent lentement, à leur rythme, résultat de leur rêves les plus beaux et les plus fous.

Dans cet univers onirique et mélancolique fait de sensations plutôt que d'images, la voix de Paul s'en donne a coeur joie en nous offrant une palette très (trop ?) diversifiée de ses possibilités. Parfois douce et fragile elle glisse sur les mélodies à la manière d'un Neil Hannon particulièrement sur "Donald Pleasance" ou "Even Fantastica", parfois impressionnante et impériale, elle sait aussi s'imposer comme sur "Popstar researching Oblivion" ou sur la seconde partie de "Losing Carolina for Drusky" façon stentor.

Flotation Toy Warning (merci le copier/coller), au nom aussi improbable que Jesus and Mary Chain en son temps et au titre de disque aussi tiré par les cheveux que ceux de A Silver Mount Zion, tiens ici avec "Donald Pleasance" sans doute le meilleur single de l'année 2004, comme me le soufflait Fred. Avec son orchestration complexe et luxuriante, ces arrangements tordus mais toujours en plein dans le mille ce titre n'a que le défaut de sa longueur qui l'empêchera sans doute de franchir la porte des radios. Qu'à cela ne tienne, les autres titres sont à l'avenant et le trio "Fire engine part 1", "Fire engine part 2" et "Even Fantastica" qui lui succèdent est tout aussi impressionnant.

Peut être trop propre sur lui pour certains mais plein d'inventivité et de bon goût, Bluffer's Guide to the Flight Deck est bien plus qu'un catalogue sous influences ; il marque le début d'une nouvelle référence en matière de musique anglosaxonne, loin du brit pop et du power rock : voici née la Flotation musique.

Toujours entre douceur et puissance, entre rêverie et mélancolie, les chansons de Flotation Toy Warning (merci le copier/coller) sont aériennes, portées sur des nappes d'instruments (claviers mais aussi guitare, basse batterie, tout ce qu'il y a de plus classique) et nous nous abandonnons volontiers à ce voyage.

Même les Inrocks parlaient du groupe anglais le plus intéressant depuis les Tindersticks... comme quoi les grands esprits finissent toujours par tomber d'accord !

Puisqu'on vous dit que ce disque est indispensable !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Machine Made Us de Flotation Toy Warning
Flotation Toy Warning en concert au Festival La Route du Rock 2004 (samedi)
Flotation Toy Warning en concert à La Guinguette Pirate (3 novembre 2004)
Flotation Toy Warning en concert au Café de la Danse (25 avril 2005)
La conférence de presse de Flotation toy warning (août 2004)
L'interview de Flotation Toy Warning (décembre 2004)

En savoir plus :

Le site officiel de Flotation Toy Warning
Le Facebook de Flotation Toy Warning


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=