Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Resistenz
Nos reflets égarés  (Le Thermogène / Wonderground / Charlie Mars)  novembre 2011

D'abord des CRIS... CRIs douloureux, cRIS féminins, CrIS aigus, CRiS de révolte !

Puis des dizaines de regards… braqués ! … Des pruneLLes inquiètes, des prunelles de colère, des prunelles de survie.

Il fait froid. Une foule de personnes s'amoncèle, regarde et écoute attentivement ce que chante LA dame ! ELLE ! Elle vit ses pensées, ses paroles. Elle les crie tout haut, fort, encore plus fort, au grand jour. ELLES sont peu, comme ILS sont peu à avoir ce courage, cette détermination, cette force de porter les autres sur leurs épaules et de croire, en des temps difficiles, à l'humanité. Les bras tendus, la silhouette élancée, ELLE lance son cri, haut vers le ciel, en rouge vif : Resistenz ! Nul besoin d'écoute pour le deviner : il suffit d'un regard pour planter le décor.

Resistenz n'en est pas à son premier hurlement. Nos reflets égarés résulte d'un long chemin de mots, de notes... mariage entre la plume acerbe, mélancolique et résolument poétique d'Ana Igluka et le murmure du médiator, électrique et aérien d'Erwan Foucault. Des textes, des poèmes et déjà un premier album, Bal folk Moderne, en 2008 ont connu la lumière des projecteurs.

Est-ce une lapalissade ? "A nos reflets égarés" est, sans conteste, un album engagé. De la couverture aux textes, l'album se fait porte-voix, fidèle à son image : la résistance. Nos reflets égarés dépoussière l'Histoire. Il rend un hommage vibrant aux femmes, celles qui, aussi, ont joué un rôle clé dans l'Histoire : la résistance, le cinéma, l'écriture…

Mais que les aventuriers se rassurent, les chiennes sont sages. Loin, très loin, le féminisme exacerbée. De titre en titre, des portraits de femmes, en filigrane, apparaissent ça et là. L'album rassemble des reflets féminins égarés. "Krull" expose les plus beaux clichés de Germaine Krull. Arrêt sur image sur la beauté de Louise Brook dans "Louise@thedancehall". Tristes souvenirs de guerre et ténacité de Sophie Scholl dans "La rose blanche". Jusqu'à la violence et l'horreur du massacre de femmes dans "Hassi Messaoud".

Comment la musique nourrit le verbe ? Assurément par des teintes de mélancolie ! L'accompagnement musical y est souvent aérien, jouant avec les silences, voire inexistant, à l'image du poème "Les chiens". Risqué ? Sans nul doute ! C'est le bémol flagrant de l'album. Lent, triste... L'atmosphère est souvent glacée.

Pour les oreilles attentives aux riffs déchaînés, les morceaux leurs sembleront surprenants de soupirs. Certains sont cependant plus rythmés comme "Louise@thedancehall" ou "Bird of Paradise". Hasard ou non ? Ils sont écrits en anglais. Hasard ou non ? Ils font référence à l'autre côté de l'Atlantique. Alors pourquoi ne pas avoir écrit "Hassi Messaoud" en arabe ? On le regrette presque. D'autres titres sont composés et même chantés par leurs propres auteurs. Impossible de ne pas laisser un moment les lumières sur la composition "L'usage du Monde" de Hugues Pluviôse, chanteur de l'ombre et pourtant, son interprétation en fait une pépite séduisante.

Nos reflets égarés est assurément un album qui s'écoute entre les lignes. Un album concept résolument féminin et engagé, risqué et engagé. TOUTES sont révélées avec parcimonie au travers de la poésie. Les bribes de réalité mêlées à la beauté des vers transforment les reflets égarés en souvenirs éclatants d'esthétisme.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bal Folk Moderne de Resistenz

En savoir plus :
Le site officiel de Resistenz
Le Myspace de Resistenz


Rachel Debrincat         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=