Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des Oreilles en Pointe 2011 (21ème édition)
Renan Luce, Benoît Dorémus, Alexis HK  (Le Quarto à Unieux)  dimanche 6 novembre 2011

Pourquoi faut-il toujours commencer par le début ? Serions-nous condamner à présenter le 21ème festival des Oreilles en Pointe par sa soirée d'ouverture, sa programmation, son histoire et sa géographie ? Ne tenterions-nous pas de conserver un peu de mystère pour la semaine prochaine, en plongeant aujourd'hui tête baissée sur une soirée focus du festival ? Allez, une fois n'est pas coutume, sortons des sentiers battus ! Rendons hommage au festival en portant au pinacle un beau coup d'éclat. Oui, démarrons par un éclat…

Un éclat de rire ! On ne pouvait espérer meilleur début à une fin de dimanche après-midi de Novembre ! Comme la sœur Anne ils n'avaient rien vu venir, ils sont du clan des Miros… Il aura suffi de deux clowns posés là, pour que se déchire sous ce rire communicatif, le voile de buée, cette sorte de nuée, et se révèle à nous l'incroyable : trois copains qui se marrent comme des gamins. Un canapé, quelques tables, quelques centaines d'invités dans les fauteuils, on est bien ici chez toi Benoit ! Renan pouffe, Alexis sourit. Le décor est posé, le public est conquis. Marrons-nous les poteaux !

Et puis… que fait-on d'autre une fois réunis entre frangins ? On discute, on se raconte, on échange les guitares, les chansons et on laisse le temps se faire oublier. On se recrée un entre soi, un nouvel ordre de valeurs. Parmi les trois, l'un est très célèbre, l'autre un peu moins, le dernier pas plus. Et alors ? Entre amis on est connu de ceux qu'on aime et c'est tout ce qui compte, le reste n'est que futilité. Alors nous partagerons tout, le gâteau de papy, les histoires de nos femmes – autostoppeuse pour Nantes, conductrice du samedi soir, voisines et gothique adepte de la scarification faciale – et surtout la scène… Benoit-Alexis-Renan, Renan-Alexis, Alexis tout seul, Alexis-Benoit, Renan tout seul, Benoit-Renan, Benoit tout seul, Renan-Alexis-Benoit… Une valse à trois temps incroyable.

Alexis-Renan-Benoit. Alexis a cette verve unique qui rend envoûtant les mots qu'il assemble avec une jouissance irrésistible. Renan affiche cette simplicité tendre qui, alliée à une finesse juste et pleine d'humour, distille une humanité rassurante. Benoit a cette euphorie qu'il partage, et des mélodies et des textes, plein son appartement. Ce jeune homme qui écrit faux et qui chante de la main gauche, vient du cirque nous chante Renan. C'est en effet un sacré phénomène de foire. Combien d'auteurs ont écrit comme lui une chanson pour Renaud, qui en retour le produit tandis que "jeunesse se passe" ? Autant qu'il y a de femmes à barbe et de géants de quatre mètres en voyage de noce… Ça se compte sur les doigts d'une main gauche…

Si, à l'instar de ses compères, Benoit n'a pas l'âme d'un sioux, nous admirons sa plume, tantôt tranchante et acide, tantôt se faisant caresse sucrée. Ce n'est pas la loose Benoit et même si Alexis est Ronchonchon, ne fuguons pas pour autant, ou alors juste le temps de laisser Renan se prendre pour Elvis, seul en scène, observant le blues de ses voisines par la fenêtre en face… On est prêt à tout entre copains… On s'entraide, on s'épaule. Les uns chantent les titres de l'autre. L'autre ressort une vielle chanson inédite de l'un. Le troisième se jette à l'eau et présente un nouveau morceau aux deux autres, qui se lanceront à leur tour.

Le temps est oublié. C'est gagné ! Nous sommes tous assis dans le même canapé, participant avec plaisir aux échanges. Qui a parlé de concert ? Non, nous sommes entre nous, tranquilles. Si la police arrive, précisez bien que nous sommes justes entre copains. Une fête privée en quelques sortes, un apéro de fin de week-end. Et puis si c'était un concert, il y aurait plein de monde… Vous voyez bien que nous sommes seuls, seuls à trois cents…

C'est simplement une fin de dimanche entre potes : quelques tubes – "La lettre", "C'que t'es belle", "Rien à te mettre" –, quelques calembours, quelques frissons… C'est ainsi parfois… On se retrouve bien simplement et on passe un moment authentique d'exception, au-dessus du quotidien, au-dessus de la grisaille que produit d'ordinaire le star-système. Un moment de spectacle tellement vivant, qu'on en oublie qu'il est spectacle. Merci à Benoit, Renan et Alexis pour cette invitation ! Une petite révélation culturelle cette fin de week-end ! Quelle subversion l'amitié : un dimanche après-midi passé tous ensemble… dans une salle de spectacle… et sans télévision… Quelle révolution ! Mais pour autant, voyez Monsieur Drucker, on ne fait rien de mal. On est juste une bande de jeunes à nous tous seuls, on s'fend la gueule !

- Comment cela a-t-il donc fini ?
- Et bien… par Le clan des Miro.
- Mais ce n'était pas le début ?
- Si, éclats de rire en moins, nous finissons avec le début. C'est éclatant !
- Alors c'est fini ?
- Non ce n'est qu'un début… la semaine prochaine nous parlerons du démarrage du festival des Oreilles en pointe 2011.
- Et pas de la fin ?
- Si… mais il faut bien un début… quelle question !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Renan Luce en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mardi)
Renan Luce en concert au Festival Paroles et Musiques #19 (2010) - dimanche
La chronique de l'album Jeunesse se passe de Benoît Dorémus
La chronique de l'album Espace Jemmapes de Benoît Dorémus
La chronique de l'album 2020 de Benoît Dorémus
La chronique de l'album En Tachycardie de Benoît Dorémus
Benoît Dorémus en concert au Zèbre de Belleville (13 décembre 2007)
La chronique de l'album Belle ville de Alexis HK
La chronique de l'album L'homme du moment de Alexis HK
La chronique de l'album Les Affranchis de Alexis HK
La chronique de l'album Le Dernier Présent de Alexis HK
La chronique de l'album Comme un ours de Alexis HK
Alexis HK en concert à l'Espace Vauban (29 avril 2005)
Alexis HK en concert au Festival Solidays 2005 (samedi)
Alexis HK en concert au Festival Les Inrocks 2005
Alexis HK en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
Alexis HK en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - jeudi
Alexis HK en concert au Casino de Paris (mercredi 19 juin 2013)
L'interview de Alexis HK (29 avril 2005)
La conférence de presse de Alexis HK (9 juillet 2005)

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Les Oreilles en Pointe


Cyril Hortala         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=