Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dakota Suite & Quentin Sirjacq
The Side Of Her Inexhaustible Heart  (Glitterhouse Records / Differ-Ant)  novembre 2011

Il est des projets désespérés.

Souvenez-vous des chants funéraires que vous avez pu entendre – ceux qui se disent en une autre langue, dont la tristesse vous transporte tout de même ; l'atonale lenteur d'un glas lointain, pour un défunt anonyme ; le silence soudain tombé sur une maison où vous n'étiez que de passage, lorsque s'annonce la disparition d'un être cher à d'autres, que vous ne connaissiez pas.

C'est à une semblable muette tristesse que The Side Of Her Inexhaustible Heart vous confrontera. L'album est le seizième (!) de Dakota Suite, le troisième pour la seule année 2011. Et c'est un double album. Si la formation, à géométrie variable, est entièrement au service de la dépression et de la catharsis de Chris Hooson, l'auteur derrière tout cela, elle livre cette fois une authentique collaboration avec le pianiste français Quentin Sirjacq.

Largement dominé par la présence d'un quatuor à cordes classique et animé par une volonté clairement minimaliste, l'ensemble dégage une mélancolie que certains jugeront écrasante, quand d'autres n'y verront que beauté. Imaginez : le plus fantomatique d'Erik Satie, la lenteur de Low et la tristesse du premier Polar ou du premier Sofia (de l'époque où Robin Proper-Sheppard et Eric Linder se tiraient la bourre pour le titre de chanteur le plus affligé du monde).

Certainement, le message se veut-il plus positif, puisque Chris Hooson y rend hommage à sa femme Johanna qui, outre qu'elle réalise depuis toujours les jolies photographies noires, blanches et déprimantes qui font l'artwork des disques de Dakota Suite, a la gentillesse de le supporter et le soutenir dans sa difficulté à vivre. Que l'on n'y voit pas malice de la part du chroniqueur : c'est Hooson qui le dit. Mais il reste derrière cette reconnaissance une noirceur certaine.

Il est de fait que l'homme n'est pas en paix avec ce monde. Il avait d'ailleurs décidé de mourir en 1995. Pas de se suicider : de mourir. Il s'est couché, bien décidé à trouver en lui-même assez de volonté pour tout simplement cesser de vivre, les ressources mentales d'un coupe-circuit, d'un bouton off, d'un arrêt d'urgence à enclencher – qu'il n'a manifestement pas trouvé. Alors il compose de la musique, pour exprimer le mal que ce monde lui fait. Une musique belle et contemplative, certainement quelque peu autoappitoyée et pessimiste. Mais qu'il est bon, parfois, de se laisser couler dans la noirceur, la sienne propre ou celle d'un plus artiste que soi, qui aura trouvé à l'exprimer si parfaitement qu'Hooson et Sirjacq.

Pour le reste, Hooson travaille à plein temps. Il aime le football et sa femme. Il vit à Leeds et garde pour John Lennon une certaine obsession, qui lui vient de son enfance. La vie continue, donc. Avec ses bons moments. Qui suffisent certainement à surmonter les autres, ceux où l'on est si heureux d'être triste.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Far Islands & Near Places de Quentin Sirjacq

En savoir plus :
Le site officiel de Dakota Suite
Le Myspace de Dakota Suite
Le site officiel de Quentin Sirjacq
Le Myspace de Quentin Sirjacq


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=