Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dakota Suite & Quentin Sirjacq
The Side Of Her Inexhaustible Heart  (Glitterhouse Records / Differ-Ant)  novembre 2011

Il est des projets désespérés.

Souvenez-vous des chants funéraires que vous avez pu entendre – ceux qui se disent en une autre langue, dont la tristesse vous transporte tout de même ; l'atonale lenteur d'un glas lointain, pour un défunt anonyme ; le silence soudain tombé sur une maison où vous n'étiez que de passage, lorsque s'annonce la disparition d'un être cher à d'autres, que vous ne connaissiez pas.

C'est à une semblable muette tristesse que The Side Of Her Inexhaustible Heart vous confrontera. L'album est le seizième (!) de Dakota Suite, le troisième pour la seule année 2011. Et c'est un double album. Si la formation, à géométrie variable, est entièrement au service de la dépression et de la catharsis de Chris Hooson, l'auteur derrière tout cela, elle livre cette fois une authentique collaboration avec le pianiste français Quentin Sirjacq.

Largement dominé par la présence d'un quatuor à cordes classique et animé par une volonté clairement minimaliste, l'ensemble dégage une mélancolie que certains jugeront écrasante, quand d'autres n'y verront que beauté. Imaginez : le plus fantomatique d'Erik Satie, la lenteur de Low et la tristesse du premier Polar ou du premier Sofia (de l'époque où Robin Proper-Sheppard et Eric Linder se tiraient la bourre pour le titre de chanteur le plus affligé du monde).

Certainement, le message se veut-il plus positif, puisque Chris Hooson y rend hommage à sa femme Johanna qui, outre qu'elle réalise depuis toujours les jolies photographies noires, blanches et déprimantes qui font l'artwork des disques de Dakota Suite, a la gentillesse de le supporter et le soutenir dans sa difficulté à vivre. Que l'on n'y voit pas malice de la part du chroniqueur : c'est Hooson qui le dit. Mais il reste derrière cette reconnaissance une noirceur certaine.

Il est de fait que l'homme n'est pas en paix avec ce monde. Il avait d'ailleurs décidé de mourir en 1995. Pas de se suicider : de mourir. Il s'est couché, bien décidé à trouver en lui-même assez de volonté pour tout simplement cesser de vivre, les ressources mentales d'un coupe-circuit, d'un bouton off, d'un arrêt d'urgence à enclencher – qu'il n'a manifestement pas trouvé. Alors il compose de la musique, pour exprimer le mal que ce monde lui fait. Une musique belle et contemplative, certainement quelque peu autoappitoyée et pessimiste. Mais qu'il est bon, parfois, de se laisser couler dans la noirceur, la sienne propre ou celle d'un plus artiste que soi, qui aura trouvé à l'exprimer si parfaitement qu'Hooson et Sirjacq.

Pour le reste, Hooson travaille à plein temps. Il aime le football et sa femme. Il vit à Leeds et garde pour John Lennon une certaine obsession, qui lui vient de son enfance. La vie continue, donc. Avec ses bons moments. Qui suffisent certainement à surmonter les autres, ceux où l'on est si heureux d'être triste.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Far Islands & Near Places de Quentin Sirjacq

En savoir plus :
Le site officiel de Dakota Suite
Le Myspace de Dakota Suite
Le site officiel de Quentin Sirjacq
Le Myspace de Quentin Sirjacq


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=