Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dakota Suite & Quentin Sirjacq
The Side Of Her Inexhaustible Heart  (Glitterhouse Records / Differ-Ant)  novembre 2011

Il est des projets désespérés.

Souvenez-vous des chants funéraires que vous avez pu entendre – ceux qui se disent en une autre langue, dont la tristesse vous transporte tout de même ; l'atonale lenteur d'un glas lointain, pour un défunt anonyme ; le silence soudain tombé sur une maison où vous n'étiez que de passage, lorsque s'annonce la disparition d'un être cher à d'autres, que vous ne connaissiez pas.

C'est à une semblable muette tristesse que The Side Of Her Inexhaustible Heart vous confrontera. L'album est le seizième (!) de Dakota Suite, le troisième pour la seule année 2011. Et c'est un double album. Si la formation, à géométrie variable, est entièrement au service de la dépression et de la catharsis de Chris Hooson, l'auteur derrière tout cela, elle livre cette fois une authentique collaboration avec le pianiste français Quentin Sirjacq.

Largement dominé par la présence d'un quatuor à cordes classique et animé par une volonté clairement minimaliste, l'ensemble dégage une mélancolie que certains jugeront écrasante, quand d'autres n'y verront que beauté. Imaginez : le plus fantomatique d'Erik Satie, la lenteur de Low et la tristesse du premier Polar ou du premier Sofia (de l'époque où Robin Proper-Sheppard et Eric Linder se tiraient la bourre pour le titre de chanteur le plus affligé du monde).

Certainement, le message se veut-il plus positif, puisque Chris Hooson y rend hommage à sa femme Johanna qui, outre qu'elle réalise depuis toujours les jolies photographies noires, blanches et déprimantes qui font l'artwork des disques de Dakota Suite, a la gentillesse de le supporter et le soutenir dans sa difficulté à vivre. Que l'on n'y voit pas malice de la part du chroniqueur : c'est Hooson qui le dit. Mais il reste derrière cette reconnaissance une noirceur certaine.

Il est de fait que l'homme n'est pas en paix avec ce monde. Il avait d'ailleurs décidé de mourir en 1995. Pas de se suicider : de mourir. Il s'est couché, bien décidé à trouver en lui-même assez de volonté pour tout simplement cesser de vivre, les ressources mentales d'un coupe-circuit, d'un bouton off, d'un arrêt d'urgence à enclencher – qu'il n'a manifestement pas trouvé. Alors il compose de la musique, pour exprimer le mal que ce monde lui fait. Une musique belle et contemplative, certainement quelque peu autoappitoyée et pessimiste. Mais qu'il est bon, parfois, de se laisser couler dans la noirceur, la sienne propre ou celle d'un plus artiste que soi, qui aura trouvé à l'exprimer si parfaitement qu'Hooson et Sirjacq.

Pour le reste, Hooson travaille à plein temps. Il aime le football et sa femme. Il vit à Leeds et garde pour John Lennon une certaine obsession, qui lui vient de son enfance. La vie continue, donc. Avec ses bons moments. Qui suffisent certainement à surmonter les autres, ceux où l'on est si heureux d'être triste.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Far Islands & Near Places de Quentin Sirjacq

En savoir plus :
Le site officiel de Dakota Suite
Le Myspace de Dakota Suite
Le site officiel de Quentin Sirjacq
Le Myspace de Quentin Sirjacq


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=