Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bonnie Prince Billy
Wolfroy goes to town  (Domino / PIAS)  octobre 2011

Comme autant de petits cailloux blancs laissés sur le chemin, Will Oldham a annuellement parsemé d’albums son parcours musical avec une précision métronomique. Le dernier en date, Wolfroy goes to town, est dans l’ère du temps : décroissance et minimalisme.

Une schizophrénie patronymique tient Will Oldham depuis ses débuts. Que ce soit caché derrière Palace Brothers, Palace Music ou simplement Palace, sous son vrai nom ou sous celui de Bonnie "Prince" Billy, le songwriter du Kentucky assure depuis près de vingt ans un folkwriting de qualité. On ne compte plus ses albums et une étagère entière ne serait pas suffisante pour sa discographie complète. Du long, du court, du collaboratif, de l’autonome, du très bon, mais il est vrai aussi, parfois du  sensiblement moins inventif.

Depuis un premier album country en 1993, Will Oldham a investi et personnifié un style lo-fi. En 1999, I see a darkness voit l’arrivée du pseudo Bonnie "Prince" Billy et suivront de nombreux albums encensés dont Ease down the road en 2001 et Master and everyone en 2003.

S’il faut bien avouer que l’on avait dernièrement un peu décroché, Wolfroy goes to town nous prend par surprise. De prime abord, il faut une certaine volonté pour entrer dans ce disque, le laisser tourner jusqu’à ce qu’il prenne emprise. Et c’est au moment où la somnolence pointe que, d’un coup, un rayon de soleil traverse et empêche la paupière de l’auditeur de s’affaisser. On se laisse finalement prendre tranquillement par la douceur des titres qui se suivent, sans forcément faire une distinction formelle entre chacun.

Avec un dépouillement assumé et la sobriété de la guitare acoustique, Will Oldham déroule 10 titres, pures ballades folks. La voix grave et profonde de l’américain envoûte délicatement. La bien nommée Angel Olsen accompagne le chant du vieux baroudeur et leurs voix se mélangent et se complètent à merveille. Rescapés de précédentes aventures, les musiciens Emmett Kelly et Shazad Ismaily accompagnent également Will Oldham mais a minima, avec une parcimonie éclairée. L’album fait l’éloge du peu et du lent. Formellement folk et sobre, seul "Quail and Dumplings" dénote quelque peu. Beaucoup plus arrangé que les autres titres, il claironne fièrement avec son refrain country et, chose rare dans cet album, voit même s’égarer une guitare électrique.

Intimiste et épuré, Wolfroy goes to town amène l’auditeur vers un niveau supérieur de sérénité. L’écoute de ce disque est pourtant à proscrire en cas de mélancolie profonde qui pourrait alors s’aggraver en dépression…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Brave And The Bold de Tortoise and Bonnie Prince Billy
Bonnie Prince Billy parmi une sélection de singles (juillet 2006)
La chronique de l'album The Letting Go de Bonnie Prince Billy
Bonnie Prince Billy parmi une sélection de singles (décembre 2006)
La chronique de l'album Is It The Sea ? de Bonnie Prince Billy
La chronique de l'album Beware de Bonnie Prince Billy
La chronique de l'album The Wonder Show Of The World de Bonnie Prince Billy & The Cairo Gang
La chronique de l'album Singer's grave a sea of tongues de Bonnie Prince Billy
La chronique de l'album Pond Scum de Bonnie Prince Billy
Bonnie Prince Billy en concert à Mains d'Oeuvres (30 mars 2003)
Bonnie Prince Billy en concert à L'Aéronef (mercredi 2 novembre 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Bonnie Prince Billy
Le Myspace de Bonnie Prince Billy


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=