Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Moriarty - B R OAD WAY
Le Fil  (Saint-Etienne)  samedi 24 novembre 2011

Il y a tellement de monde ! Il y a de tout ! Des mecs avec des chapeaux, d’autres vêtus d’un pull de montagnard, des têtes d’instit’, mais pas n’importe lesquelles : celles du lunetteux moustachu. Il y a de tout ! Des lycéens, des infirmiers, des mannequins, des bandits de grand chemins… Il y a de tout !

Qui avoisine facilement les 100 dB ? C’est B R OAD WAY en première partie de Moriarty. Cela sonne rock, cela sonne pop. Chacun à leur poste, ils semblent bien réglés, jouent en mesure, en force, en complémentarité. Le guitariste-chanteur aux cheveux poivre et sel a la voix perçante et résonnante. Derrière, deux gars qui ont la patate. Un bleu électrique les encercle, donnant à la scène une ambiance de private room (on se croirait un peu comme dans leur salle de répet’).

Très intimistes, ils jouent tout simplement quelques titres de leur composition : cela donne quelque chose de puissant. Ils ont même droit aux applaudissements du premier rang, on demande un rappel.

Il y a du monde et il y a de tout !

Moriarty en concert ou comment faire de l’alchimie une muse en scène ? On aurait presque pu publier cet article dans les rubriques Théâtre. Imaginez la scène menée par un sextet aux influences country. Là, bordant le décor, des vieilles  caisses aux couleurs dépassées sont entreposées.

Les six personnages de Moriarty entrent sur scène : dans la famille Moriarty, je vous présente Rosemary,  pas souriante mais tellement intrigante…

De ses lèvres rouges s’évade secrètement une voix enrobée. La fan qui chante derrière moi fait écho… Chut ! Ecoute et observe. Elle semble partager ses secrets avec nous.

La troupe fait des mouvements de vague, invoquant tantôt le forcené, qui m’a tout l’air d’un harmoniciste.

En osmose avec le public, les artistes se tortillent, bougent leur body… et nous aussi d’ailleurs.

Tandis que le Fil est blindé, on entend dire : "C’est ma-gni-fique ! Ces ondes qui se dégagent !", "Comme on dit, ça balance !".

Tous les yeux sont rivés sur Charles, le financier en chemise cravate, qui joue à l’équilibriste sur un fil. Chaque instrument de la famille est parfaitement incarné. Je n’en crois pas mes yeux, cette pièce de musique me fait avoir des hallucinations sonores et visuelles.

Ils nous font oublier toute notion du temps, il est maintenant mardi, 3h30 du matin.

Faite de faisceaux noirs et blancs, sa robe est hypnotisante, son regard envoûtant, l’énigmatique Rosemary nous conte alors les aventures d’une femme qui chante dans le métro :
- Arthur : "As-tu déjà chanté dans le métro ?"
- Rosemary : "Oui."
- Arthur : "C’est bien ?"

- Rosemary : "Et bien… Cela dépend du nombre de gens qui t’écoutent. Il est mardi, 3h30 du matin, c’est la dernière chance qu’il vous reste pour danser, après il sera 20h15".

Au clair de la lune, les Supporters d’Artistes Good Vibes souriants et détendus observent avec passion et curiosité cette cantatrice facétieuse qui assemble des rondins de bois, pour nous écrire un mot : Hôtel.

C’est bizarre, parfois des ondes psychédéliques tourbillonnent autour de ses fantassins mettant la salle sens dessus dessous.

Zim ! Zam ! Zoum ! La contrebasse virevolte dans les mains de Zim et se transforme en guitare.

Vincent, le bûcheron canadien se met à titiller la basse comme un batteur, Tom fait vent d’un accordéon tel un harmoniciste.

Et Zam ! Encore un coup de baguette magique ! Cette fois-ci sur Rosemary qui s’est transformée en blonde à forte poitrine. Marilyn Monroe fait son apparition. Ah ! Ca alors ! Monroe, debout sur un seau ! Vêtue d’une robe rouge flamboyante, elle est tout bonnement captivante.

La morale dans cette pièce est que Moriarty se rangerait bien volontiers dans la pochette des  groupes multifacettes, sans toutefois tomber dans la caricature. Comme pour finir en beauté, ils nous plongent dans les sonorités d’un rock Pinkfloydien.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Gee whiz but this is a lonesome town de Moriarty
Moriarty parmi une sélection de singles (octobre 2011)
Moriarty en concert à La Maroquinerie (15 octobre 2007)
Moriarty en concert au Festival GéNéRiQ 2008 (6 mars 2008)
Moriarty en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Jeudi)
Moriarty en concert à Hey Hey My My - Moriarty - Deportivo - Beat Assailant (21 juin 2008)
Moriarty en concert au Festival International Benicàssim 2008
Moriarty en concert à l'Olympia (lundi 13 octobre 2008)
Moriarty en concert à Théâtre Sébastopol (lundi 8 novembre 2010)
Moriarty en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - samedi
L'interview de Moriarty (16 octobre 2007)
B R OAD WAY parmi une sélection de singles (octobre 2006)
La chronique de l'album Enter the Automaton de B R OAD WAY
La chronique de l'album Gang Plank de B R OAD WAY & Quatuor Pli
La chronique de l'album Solo System Revolution de B R OAD WAY
Articles : B R OAD WAY - Jerri - Pocket Bastard - Projet SI - Matru - Les Sainté Sessions (partie 1)
Articles : Projet SI - Jerri - Pocket Bastard - B R OAD WAY - Matru - Les Sainté Sessions (partie 2)
Articles : Pocket Bastard - Projet SI - Jerri - B R OAD WAY - Matru - Les Sainté Sessions (partie 3)
B R OAD WAY en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
B R OAD WAY en concert à B R OAD WAY - Quatuor Pli - Gagadilo - Jerri - L'Armée des Ombres - Mick est tout seul (29 octobre 2008)
B R OAD WAY en concert au Fil (14 novembre 2008)
B R OAD WAY en concert au Point Ephémère (mardi 17 novembre 2009)
L'interview de B r oad way (3 octobre 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Moriarty
Le Myspace de Moriarty
Le Myspace de B R OAD WAY
Le site officiel de CD1D
Le Myspace de CD1D

Crédits photos : Eric Ségelle (Toute la série sur Taste of Indie)


Jenni Bik         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

B R OAD WAY (6 janvier 2009)


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=