Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Radio 4
Stealing of a nation  (Labels)  août 2004

On ne danse plus dans le métro
Il y a le feu un peu partout
Plus rien de stable, de rassurant
Les partypeople se crashent en enfer

Radio 4 nous avait épaté il y a deux ans avec leur Gotham rempli de hits cold façon PIL ; soufflé lors de leurs concerts parisiens qui nous donnaient l’impression d’être entassé dans une boite d’allumettes en compagnie de pois sauteurs humains ; énervé lorsque leur tube "Dance to the underground" fût utilisé pour une campagne de pub.

Tout ça nous laisse un peu perplexe d’autant plus que maintenant Radio 4 joue dans des salles plus grandes, participe à des festivals géants. Pourtant rien a changé, ou si, mais en mieux.

Il y a toujours du groove nerveux des premiers Killing Joke et des rythmiques à la Atkins dans Radio 4. Cependant le son s’est enrichi de rythmes et loops techno, de dub et samples industriels.

Bref cela donne un album éclectique divisé en deux parties.

La première (morceaux 1-7) est tout simplement passionnante, épatante, quoi que pas toujours abordable : l’apport de Max Heyes producteur ici, ingénieur du son là-bas - chez Primal Scream depuis les années 90 - est incontestable. Ainsi des titres comme l’imparable "Party crashers" ou l’étonnant du(m)b de "State of Alert" sautent aux oreilles immédiatement mais d’autres ("Transmission", l’ésotérique "Stealing of a nation") ne révèlent leur puissance qu’après plusieurs écoutes.

Concernant les textes, les thèmes abordés ne sont pas radicalement différents des précédents (on trouvait déjà "Beat around the bush" sur The new songs and dance).

C’est plutôt l’état d’esprit du groupe qui est transformé : Roman et son groupe ont décrété la situation urgente et dangereuse, remplacé l’ironie par l’attaque de front.

Sur la seconde partie (le reste de l’album), plus calme et torturée, les titres ressemblent parfois à ceux de Gotham intégrant néanmoins les éléments nouveaux de la première moitié. Ainsi "Shake the foundation" et surtout "(Give Me All Your) Money" à l’inspiration KJ prononcée. Peu de surprises excepté le champêtre dernier titre (avec guitare acoustique et... cuivres ? ).

Les Radio 4 ne sont plus seulement énervés : sur cet album, ils savent être en colère quand il le faut et aussi poser une ambiance plus soft en étant toujours adeptes du nième degré...

Mais leurs plaisanteries tuent-elles vraiment ?

Titres phares : "Party crashers", "Stealing of a nation", "Coming up empty".

 

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Enemies Like This de Radio 4
Radio 4 en concert au Festival Rock en Seine 2004
Radio 4 en concert au Festival International de Benicassim 2005 (samedi)
Radio 4 en concert au Festival La Route du Rock 2006 (samedi)
L'interview de Radio 4 (août 2004)
L'interview de Anthony Roman - Radio 4 (4 mai 2006)


Olivier K         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=