Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Louise Wimmer
Cyril Menneguin  (janvier 2012) 

Réalisé par Cyril Mennegun. France. Drame. 1h 20. (Sortie 4 janvier 2012). Avec Corinne Masiero, Jérôme Kircher, Anne Benoit et Marie Kremer.

Pas vraiment idéal de sortir juste après les "Fêtes" ce film sans concession, totalement sans concession, puisqu’il ne se permet même pas, comme on le craint, d’aller jusqu’au bout de sa noirceur mélodramatique.

Pas vraiment évident, juste après ce consensus sucré et bien-pensant qui rend "Intouchables" encore plus odieux qu’il ne l’est objectivement, d’en revenir à un film déplaisant et sûrement pas porteur d’unanimité.

Parce que Louise Wimmer est courageuse et pas facile à amadouer, que ce soit en tant que personnage ou en tant que film. Elle déploie des trésors d’humiliation pour garder sa dignité. Elle use son cœur aussi bien que son corps. Elle ne parle plus, elle se mure. Elle crie à peine pour ne pas se briser. Elle regarde, elle souffre, elle survit.

Elle se tient debout, scotchée, hypnotisée par un blues de Nina Simone, qui tourne en boucle et résonne fort dans sa voiture pourrie, son centre du monde, là où elle se prolonge, là où elle a encore un toit...

Cyril Mennegun la capte dans cette intimité, premier cinéaste peut être à filmer ainsi l’arrière d’une voiture-maison.

Ce qu’il saisit aussi c’est une comédienne hors norme, Corinne Masiero, qui devrait rendre bien modestes les Karin Viard ou les Emmanuelle Devos.

Quelquefois le cinéma français, représenté par des gens dont Cyril Mennegun ne s’offusquera pas du voisinage, s’empare d’une femme et en fait une merveille cinématographique. C’est Vigo filmant Dita Parlo, c’est Dreyer et Renée Falconetti, c’est Casarès et Cocteau, Françoise Lebrun et Jean Eustache, Mireille Périer et Léos Carax.

Aujourd’hui, il faut prendre le pari fou d’y joindre le couple Masiero-Mennegun. Oh ! Sans doute, Corinne Masiero ne va pas beaucoup encombrer les écrans dans les années à venir. Mais elle est de celles dont un photogramme suffira à réveiller toute l’émotion qu’elle portait dans "Louise Wimmer". Même ceux qui n’auront pas vu le film ressentiront des années après la force incroyable qu’elle y répandait.

En suivant la rude journée d’une femme qui supporte avec de la lumière dans les yeux la noirceur de sa vie, Cyril Mennegun réhabilite le fantastique social des films français d’antan. Fi du réalisme et de la statistique, il ne démontre rien, mais il fait plus : il montre l’emprise épouvantable d’une société où l’individu est maintenant l’ennemi de l’homme. Pour la quête d’un simple appartement, il faut désormais déplacer des montagnes pour vaincre l’inertie cotonneuse qui règne partout.

Il faut aussi changer de chanson : laisser le blues aux bobos, le hip hop aux milliardaires tétraplégiques et fredonner avec cette femme-courage "Days of Pearly Spencer".

Si l’on se refuse à admettre que 2012 sera l’année des catastrophes annoncées, on ira voir séance tenante "Louise Wimmer". Du haut de sa quarantaine solide et rude, Corinne Masiero écarte les résignés et les indignés pour annoncer le temps des gens qui ne renoncent pas à agir.

On la remercie pour ce beau message...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=