Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cendrillon et la pantoufle de vair
Théâtre du Gymnase  (Paris)  décembre 2011

Spectacle jeune public d'après le conte de Charles Perrault et l'opéra de Serge Prokofiev, mise en scène de Daniel Thuann, avec Jean-Paul Audrain, Vincent Bonnasseau, Andriy Demchak, Brigitte Faure, Judith Gars, Nadine Girard, Magali de Jonckheere, Raphaël Landais, Sophie Parel, Alexandra Ronsin-Schmitt et Violetta Sidorenko.

En choisissant d’adapter le conte de Perrault et de l’illustrer par de la danse sur la musique de Prokofiev, Daniel Thuann (à la mise en scène et la chorégraphie) et Christian Grau-Stef ont à coup sûr opté pour la bonne formule.

Les maintes adaptations de ce classique (dont la dernière version signée Joël Pommerat) témoigne de la force de sa trame. Ici, c’est le beau spectacle qui est mis en avant, Daniel Thuann créant une féerie grâce à des ballets enchanteurs et à des magnifiques costumes. Tout est fait pour que les enfants en aient pleins les yeux.

Mais tout ça n’empêche pas l’humour car la fée Morgane devient ici un habile ressort du comique qui contrebalance bien la noirceur du conte et le traitement réservé à Sandrina par la marâtre et ses deux filles. Heureusement, l’amour triomphera et tout se terminera, non pas par des chansons, mais par des pas de danse.

Les comédiens s’en donnent à cœur joie pour cette adaptation, chacun apportant sa pierre à l’édifice. Sophie Parel et Magali de Jonckheere sont des pestes idéales. Complémentaires en diables, elles apportent une excellente technique et beaucoup d’humour.

Jean-Paul Audrain est un parfait Paterne, naïf et gros nounours, touchant de maladresse. Brigitte Faure est absolument remarquable et réjouissante, impériale dans le rôle de la marâtre, avec ce qu’il faut de cruauté et de grotesque.

Véronique Bret (la fée Morgane) apporte son énergie et un jeu décalé pas inintéressant. Vincent Bonnasseau est tout à fait crédible en prince et Judith Gars mène l’action avec une Cendrillon juste, émouvante et très réussie.

A leurs côtés, des danseurs expressifs (Violetta Sidorenko, Alexandra Schmitt, Jean-Yves Phuong et Andriy Demchak) qui contribuent au succès de ce spectacle. Le tout est mis en scène avec une belle fluidité et des trouvailles amusantes.

"Cendrillon et la pantoufle de vair" est l’ association réussie du théâtre, de la musique et de la danse pour un divertissement de qualité, parfait pour les enfants.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=