Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La maîtresse en maillot de bain
Ciné 13 Théâtre  (Paris)  décembre 2011

Comédie de Fabienne Galula, mise en scène de Jean-Philippe Azema, avec Christophe Corsand, Ludivine de Chastenet, Fabrice Feltzinger et Pauline Guimard.

C’est la belle surprise de cette fin d’année : "La maîtresse en maillot de bain" après son succès au Off d’Avignon est programmé à Paris, au Ciné 13 Théâtre, pour le grand plaisir des spectateurs.

La salle des maitres d’une école maternelle. Il y a là une directrice nerveuse et revêche, Rémi : un lunaire un "petit peu fragile "et Nicolas, le dragueur invétéré et toujours cool. L’arrivée d’une psychologue envoyée par le ministère va bouleverser tout ce petit monde et le train-train quotidien.

"La maitresse en maillot de bain" est une excellente comédie, dont la qualité première est l’écriture et le talent à faire évoluer chacun des personnages tout au long de la pièce. Il y a dans le texte de Fabienne Galula une infinie tendresse et une justesse de ton qui rendent ce spectacle terriblement vrai et touchant.

Les dialogues sont percutants, tout est fin, jamais vulgaire et c’est interprété par des comédiens authentiques, drôles et bougrement attachants qui construisent ensemble avec un bel équilibre un spectacle jubilatoire où l’on rit d’un bout à l’autre, mais de nos semblables manies.

Ludivine de Chastenet casse la baraque dans le rôle de Myriam la directrice, coincée entre sa mère, son chien et son amant et qui passe sa frustration sur ses enseignants. Dans un rôle qui va très loin dans la démesure, elle est incroyable.

Pauline Guimard a la lourde tâche de succéder à Fabienne Galula (qui était exceptionnelle) dans le rôle de Béatrice et elle s’en sort très bien. Son jeu tout en finesse correspond bien à ce personnage plein de douceur qui cache une grande malice derrière son côté un peu bécasse.

Fabrice Felzinger interprète avec beaucoup d’humanité Nicolas et lui aussi est génial dans un personnage dont l’apparence de fanfaronnade dissimule une grande tendresse.

Enfin, Christophe Corsand est sensationnel dans le rôle de Rémi, timide et gauche qui s’exprime à travers l’écriture de romans policiers très gore. Sa nature comique est incroyable et sa métamorphose finale, un grand moment.

La psy en mission finira par révéler les failles de chacun et leur donnera la possibilité, après avoir tant donné au service des enfants, de vivre enfin leur propre vie, d’affronter leurs complexes et de jeter leurs masques.

Une très belle comédie humaine, coup de cœur de cette année, que l’on ne peut que recommander aux gens qu’on aime (et aux autres) !

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=