Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La maîtresse en maillot de bain
Ciné 13 Théâtre  (Paris)  décembre 2011

Comédie de Fabienne Galula, mise en scène de Jean-Philippe Azema, avec Christophe Corsand, Ludivine de Chastenet, Fabrice Feltzinger et Pauline Guimard.

C’est la belle surprise de cette fin d’année : "La maîtresse en maillot de bain" après son succès au Off d’Avignon est programmé à Paris, au Ciné 13 Théâtre, pour le grand plaisir des spectateurs.

La salle des maitres d’une école maternelle. Il y a là une directrice nerveuse et revêche, Rémi : un lunaire un "petit peu fragile "et Nicolas, le dragueur invétéré et toujours cool. L’arrivée d’une psychologue envoyée par le ministère va bouleverser tout ce petit monde et le train-train quotidien.

"La maitresse en maillot de bain" est une excellente comédie, dont la qualité première est l’écriture et le talent à faire évoluer chacun des personnages tout au long de la pièce. Il y a dans le texte de Fabienne Galula une infinie tendresse et une justesse de ton qui rendent ce spectacle terriblement vrai et touchant.

Les dialogues sont percutants, tout est fin, jamais vulgaire et c’est interprété par des comédiens authentiques, drôles et bougrement attachants qui construisent ensemble avec un bel équilibre un spectacle jubilatoire où l’on rit d’un bout à l’autre, mais de nos semblables manies.

Ludivine de Chastenet casse la baraque dans le rôle de Myriam la directrice, coincée entre sa mère, son chien et son amant et qui passe sa frustration sur ses enseignants. Dans un rôle qui va très loin dans la démesure, elle est incroyable.

Pauline Guimard a la lourde tâche de succéder à Fabienne Galula (qui était exceptionnelle) dans le rôle de Béatrice et elle s’en sort très bien. Son jeu tout en finesse correspond bien à ce personnage plein de douceur qui cache une grande malice derrière son côté un peu bécasse.

Fabrice Felzinger interprète avec beaucoup d’humanité Nicolas et lui aussi est génial dans un personnage dont l’apparence de fanfaronnade dissimule une grande tendresse.

Enfin, Christophe Corsand est sensationnel dans le rôle de Rémi, timide et gauche qui s’exprime à travers l’écriture de romans policiers très gore. Sa nature comique est incroyable et sa métamorphose finale, un grand moment.

La psy en mission finira par révéler les failles de chacun et leur donnera la possibilité, après avoir tant donné au service des enfants, de vivre enfin leur propre vie, d’affronter leurs complexes et de jeter leurs masques.

Une très belle comédie humaine, coup de cœur de cette année, que l’on ne peut que recommander aux gens qu’on aime (et aux autres) !

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=