Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Anna Aaron
Dogs in Spirits  (Two Gentlemen)  janvier 2012

Sur cet étrange emballage mes yeux voyagent et dévisagent ce visage. Anna Aaron pose. Elle se risque sur son disque. Elle s'érige contre les clichés, les images, telle une belligérante. La jeune femme paraît, sans âge, sage. Elle songe, ni bouleversée, ni angoissée, juste sclérosée, attisée par d'autres pensées. Joyeux ou triste présage ? Sans gêne, elle est nue. Ses yeux, ses traits, ses lèvres sont figés. Plongés dans d'autres ? C'est beau mais goudronneux et dégoûtant. Sur sa peau, dégouline un liquide visqueux. Devant la belle, les lettres s'amoncèlent, se bousculent : D O G S I N S P I R I T. Est-ce un anagramme ? La question reste en suspens. Elle m'inspire. Et malgré cette pochette inhospitalière, ce triste frontispice musical, je me laisse aspirer.

Sous les lumières, Anna Aaron présente son deuxième album. Je ne connais rien de son passé. J'avance vers l'inconnu. Première écoute. Dès les premières notes, je me laisse happée ni une, ni deux par "Elijah's Chants". Comme une incantation, l'ouverture est doucement ténébreuse. La tension monte du piano vers la guitare électrique. On imagine des ombres. Elles vocalisent, aigus et graves, autour d'un feu de notes foisonnantes. Le deuxième titre "Sea Monsters" confirme mes premières impressions. Certes plus vif, le paysage d'Anna Aaron se dessine, se tisse. Un univers nous enveloppe littéralement : envoûtant, mélancolique, langoureux, tant dans les notes que dans les mots. D'ailleurs, les références à la mythologie s'y bousculent... Comme l'impression de naviguer sur des flots aux côtés de sirènes.

"Siren" ? A ce titre, ma mémoire musicale s'éveille, en haleine. C'est cette voix, l'arme secrète, le noyau dur de la composition. Elle sonne douce et cristalline, grave et jazzy. D'où vient-elle ? Des visages féminins me viennent. Tori Amos, Kate Bush apparaissent comme un éclair. Puis, c'est au tour de PJ Harvey pour les moments plus rock, plus dynamiques, plus énervés, à l'image de "Where are you David". Des influences, des préférences, des évidences ? A la croisée de toutes ces cordes, la voix d'Anna Aaron dénote, émeut. Le duo piano-voix y a son importance. Les notes ruissèlent, ni trop, ni trop peu et épousent au diapason les élans graves et aigus de la chanteuse. Décidément, elle se risque décidément sur le disque. Écouter "The Passion", tout en acoustique, et vous en frissonnerez.

A...nna A...aron, a...byssal, a...tmosphérique, à... écouter.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Neuro de Anna Aaron
Anna Aaron en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent #17
L'interview de Anna Aaron (26 janvier 2012)

En savoir plus :
Le site officiel d'Anna Aaron
Le Bandcamp d'Anna Aaron
Le Myspace d'Anna Aaron
Le Facebook d'Anna Aaron


Rachel Debrincat         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Erik Truffaz Quartet et Anna Aaron (27 septembre 2012)
Anna Aaron (25 janvier 2012)


# 17 septembre 2017 : A quelques pas de l'automne

Les compagnies de théâtres sont toutes rentrées d'Avignon, les Festivals de musique se raréfient, les jours raccourcissent et on va bientôt passer à l'heure d'hiver. Au milieu de tout cela, voici de quoi aiguiser, comme chaque semaine votre curiosité et oublier les tracas du quotidien.

Du côté de la musique :

"Bury the hatchet" de Jay Jay Johanson que nous avons rencontré cet été pour un nouvel entretien avec notre chouchou suédois
"La nébuleuse" de Lisa Portelli
"Crescent hôtel" de Antoine Bataille
"Circle songs" de Francesco Tristano
"Settlement" de Lodz
"Incorporée EP" de Mina Sang
"Juchu ! EP" de Odds & Ends
"Massage" de The Cats Never Sleep
"The source" de Tony Allen
"Welcome Oxygen" de Will Samson
Présentation du festival Nancy Jazz Pulsation
et toujours :
"Hippopotamus" de Sparks
"Tchaikovski : String quartet N°1, souvenir de Florence" de Novus String Quartet
"Devil on TV" de Balkun Brothers
"Agitato charismatic" de Dissonant Nation
"Armor" de Emmanuel Tugny
"The end of everything EP" de The Off-Keys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Marco Polo et l'Hirondelle du Khan" au Théâtre La Bruyère
"Et Swan s'inclina poliment" au Théâtre de Belleville
"Amphitryon" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Au but" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Terre Sainte" au Théâtre de l'Opprimé
"La gentillesse" au Théâtre Paris-Villette
"Tristesse Animal noir" au Théâtre L'Atalante
"You-You" au Studio Hébertot
"Bovary" à la Maison ds Métallos
"La Huchette en liberté" au Quartier Latin
"Ecrits d’Art Brut à voix haute" au Centre Culturel Suisse
les reprises :
"Grande" au Centquatre
"La logique des femmes" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"Arrête ton char Ben-Hur !" au Théâtre de Dix Heures
"Elodie Poux - Le syndrome du Playmobil" au Théâtre Apollo
"Guillaume Bats - Hors Cadre !" à la Comédie des Boulevards
"Karine Lyachenko - Rebelle(s)" au Théâtre du Marais
"Passage en revue" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Petit Palais des Glaces
et les autres spectacles de septembre

Expositions :

"Caro/Jeunet" à la Halle Saint Pierre
dernière ligne droite pour "Costumes espagnols - Entre ombre et lumière" à la Maison de Victor Hugo,
et les autres spectacles de septembre

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Faute d'amour" de Andreï Zviaguintsev
"Nos années folles" de André Téchiné
"A ciambra" de Jonas Carpignano
"Kidnap" de Luis Prieto en E-cinema
Ciné en bref avec :
"Otez-moi d'un doute" de Carine Tardieu
"Le prix du succès" de Teddy Lussi-Modeste
"Seven Sisters" de Tommy Wirkola
"Bonne pomme" de Florence Quentin
"Barbara" de Mathieu Amalric
les chroniques des autres sorties de septembre
et les chroniques des sorties d'août

Lecture avec :

"Ecrire liberté, à l'école des migrants" de Lauriane Clément
"Et soudain la liberté" de Evelyne Pisier & Caroline Laurent
"Les primates de Park Avenue" de Wednesday Martin
"Théâtre des dieux" de Matt Suddain
et toujours :
"Gaston Lagaffe : La galerie des gaffes" en hommage à André Franquin
"Hillbilly elégie" de J.D. Vance
"Il nous reste que la violence" de Eric Lange
"La mythologie Viking" de Neil Gaiman
"Mon étincelle" de Ali Zamir
"Pourquoi les oiseaux meurts" de Victor Pouchet

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=