Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Je suis venu vous dire...
Pierre-Henry Salfati  (février 2012) 

Réalisé par Pierre-Henry Salfati. France. Documentaire. 1h 12. (Sortie 15 février 2012).

Au moment où disparaît Whitney Houston, revient dans nos vieilles

mémoires l’écho de l’émission de Michel Drucker, "Champs-Élysées", dans laquelle Serge Gainsbourg avait déclaré à la très jolie"afro-américaine : "I want to fuck you", entraînant cette traduction sublime de l’animateur préféré des grands-mères post-soixante-huitardes : "Il dit qu’il vous trouve très jolie"...

C’était l’époque où Gainsbourg se noyait dans l’alcool désespéré de Gainsbarre. Triste époque qui paraît aujourd’hui une époque merveilleuse que le documentaire de Pierre-Henry Salfati a le vertu de faire resurgir comme une madeleine commune à tout le monde.

D’emblée, on ne cachera pas que "Je suis venu vous dire..." n’est pas un modèle de travail rigoureux, que le montage des documents utilisés laisse parfois perplexe et que l’on regrette bien des digressions hors du propos. Mais, pour une fois, la forme importe peu tant le fond gainsbourien l’emporte.

Sans doute, et ce n’est pas un méchant défaut, Salfati a été submergé par son mauvais sujet chantant. Défilent sous nos yeux nostalgiques un presque demi-siècle de ce que la France a fait de mieux... Et Lucien Ginzburg, dit Serge Gainsbourg, ne cesse d’en être le centre et l’épicentre.

De sa belle voix chuchoto-balbutiante, il déplie sa vie née sous l’astre du désastre et continuée sous de bien meilleurs étoiles.

On revoit Piaf et Brigitte Bardot, Charlotte enfant et Jane à vingt ans. À peine traversée le temps de la pop que résonnent déjà les tempos reggae. Les images inédites ou cent fois revues s’empilent, les scopitones voisinent avec les interviews. Le billet de cinq cents balles brûle et le petit poing en colère s’élève contre les parachutistes.

Rive Gauche à Paris, pas loin du Pont des Arts plastiques, Gainsbourg rongeait son génie au profit de la chansonnette. Fier d’être rastaquouère, dandy d’honneur triste d’être arrivé là bien après Apollinaire et Érik Satie, il aurait aimé faire beaucoup mieux que la facilité des rimes compliquées et des allitérations virtuoses.

Gainsbourg était un passeur désespéré qu’il n’y ait plus rien à passer que quelques lalalas. Volontairement ou pas, mais résoudre la question n’a aucun intérêt, le film de Pierre-Henry Salfati retranscrit très justement cette vie qui ne fut finalement qu’une survie.

L’émotion gagnera peu à peu le spectateur quand il aura reconstitué le titre complet du film : "Je suis venu vous dire que j’étais un faux cynique et un vrai amoureux du genre humain".

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 juin 2016 : de Orlando à Istanbul
 

Encore une semaine bien morose qui vient de s'écouler entre tuerie homophobe à Orlando, attentat contre la police en France et action terroriste contre ... des fans de Radiohead en turquie. On ne peut lutter qu'avec nos armes et la culture est sans doute une des plus efficaces à long terme. Alors voici notre petite contribution hebdomadaire dans la lutte contre l'obscurantisme et la barbarie. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Oliver Libaux à l'occasion de la sortie de l'intégrale des Objets. Retrouvez par la même occasion l'interview de Pascal Blua qui a travaillé sur la pochette.
"Under the cover of lightness" de Fraser Anderson
"Lost time" de Tacocat
"Télé music, une anthologie, 50 ans" par divers artistes
"No landing plan" de Fuzzy Vox
"Midseason" de Karl Jannuska
"Let if go" de Naylor
Noiserv en interview, mais également en session live pour 2 titres
On vous raconte ce que vous avez raté au festival Download
The Struts au Download Festival
La chanson du jour épisode 6 : A Whiter Shade Of Pale de Procol Harum
et toujours :
Teens of denial" de Car Seat Headrest
"The colour in anything" de James Blake
"Haikus" de Pascal Bouaziz
"Explosive hits" de Son Of Dave
"A youthful dream" de Yung
"Summer of '13" de Malcolm Middleton
"Odysée EP" de L'Impératrice
"Rose of Jericho" de Kris Dane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Monsieur de Pourceaugnac" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Buffet à vif" au Théâtre de la Bastille
"L'histoie vraie d'un Punk reconverti à Trénet" à La Loge
"Dormir cent ans" au Théâtre Paris-Villette
"Sur les chemins de Patti Smith" au Centquatre
"La Cruche" au Théâtre Montparnasse
et les autres spectacles de juin

Exposition avec :

les grandes expositions de la saison

Lecture avec :

"Le requiem des innocents" de Louis Calaferte par Virginie Despentes

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Love & Friendship" de Whit Stillman
en e-cinéma "Black" de Adil El Arbi et Bilall Fallah
et dans la série Oldies but goodies :
"Vénus auveugle" de Abel Gance
projeté dans le cadre du Cycle "Le mélodrame français" à la Cinémathèque française
"Passion d'amour" de Ettore Scola

et les chroniques des sorties de juin
les chroniques des sorties de mai

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=