Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Je suis venu vous dire...
Pierre-Henry Salfati  (février 2012) 

Réalisé par Pierre-Henry Salfati. France. Documentaire. 1h 12. (Sortie 15 février 2012).

Au moment où disparaît Whitney Houston, revient dans nos vieilles

mémoires l’écho de l’émission de Michel Drucker, "Champs-Élysées", dans laquelle Serge Gainsbourg avait déclaré à la très jolie"afro-américaine : "I want to fuck you", entraînant cette traduction sublime de l’animateur préféré des grands-mères post-soixante-huitardes : "Il dit qu’il vous trouve très jolie"...

C’était l’époque où Gainsbourg se noyait dans l’alcool désespéré de Gainsbarre. Triste époque qui paraît aujourd’hui une époque merveilleuse que le documentaire de Pierre-Henry Salfati a le vertu de faire resurgir comme une madeleine commune à tout le monde.

D’emblée, on ne cachera pas que "Je suis venu vous dire..." n’est pas un modèle de travail rigoureux, que le montage des documents utilisés laisse parfois perplexe et que l’on regrette bien des digressions hors du propos. Mais, pour une fois, la forme importe peu tant le fond gainsbourien l’emporte.

Sans doute, et ce n’est pas un méchant défaut, Salfati a été submergé par son mauvais sujet chantant. Défilent sous nos yeux nostalgiques un presque demi-siècle de ce que la France a fait de mieux... Et Lucien Ginzburg, dit Serge Gainsbourg, ne cesse d’en être le centre et l’épicentre.

De sa belle voix chuchoto-balbutiante, il déplie sa vie née sous l’astre du désastre et continuée sous de bien meilleurs étoiles.

On revoit Piaf et Brigitte Bardot, Charlotte enfant et Jane à vingt ans. À peine traversée le temps de la pop que résonnent déjà les tempos reggae. Les images inédites ou cent fois revues s’empilent, les scopitones voisinent avec les interviews. Le billet de cinq cents balles brûle et le petit poing en colère s’élève contre les parachutistes.

Rive Gauche à Paris, pas loin du Pont des Arts plastiques, Gainsbourg rongeait son génie au profit de la chansonnette. Fier d’être rastaquouère, dandy d’honneur triste d’être arrivé là bien après Apollinaire et Érik Satie, il aurait aimé faire beaucoup mieux que la facilité des rimes compliquées et des allitérations virtuoses.

Gainsbourg était un passeur désespéré qu’il n’y ait plus rien à passer que quelques lalalas. Volontairement ou pas, mais résoudre la question n’a aucun intérêt, le film de Pierre-Henry Salfati retranscrit très justement cette vie qui ne fut finalement qu’une survie.

L’émotion gagnera peu à peu le spectateur quand il aura reconstitué le titre complet du film : "Je suis venu vous dire que j’étais un faux cynique et un vrai amoureux du genre humain".

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 avril 2014 : Lequel Détroit

Tout le monde attendait le retour de Cantat avec son nouveau groupe Detroit en compagnie de Pascal Humbert. Le bel album sorti il y a quelques temps laissait augurer de beaux concerts. C'était sans compter sur... on ne sait quoi qui a transformé Detroit sur scène en un groupe de reprises de Noir Désir. On vous en dira plus très bientôt, avec des belles images en plus. En attendant, voici le programme de la semaine, pas du tout étroit :

Sur les platines :
Raymonde Howard en interview, ainsi qu'en concert filmé aux Trois baudets pour la sortie de l'album "Le Lit"
"Allombon" de Dorian Pimpernel
"Look Like You Love It" d'Elliphant
"Les Variétés" d'Emmanuel Tugny & The Lady Guaiba's Swing Band
Frànçois & the Atlas Mountains en interview autour de son album "Piano Ombre"
"Port Greene Story" de Géraud Portal
"Des heures à la seconde" de Merzhin
"Where Dull Care is Forgotten" de Tense Men
"The Acid" de The Acid

et toujours :
The Boy In The Sky en session acoustique
"The future"s void" d'EMA
"Blank project" de Neneh Cherry
"Breaks & bone" de RM Hubbert et "Amour Athlétic Club" de De Calm
"Tremors" de Sohn
"Where is the queen ?" de Le Prince Miiaou
"C'est ma dernière surprise party !!" de Marcel et Son Orchestre

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"War Sweet War" au Théâtre Dijon-Bourgogne
"Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée" au Théâtre Le Ranelagh
"Tuer Phèdre" à La Folie Théâtre
"La visite de l'homme en gris" au Théâtre de Ménilmontant
"Enfin la fin" au Théâtre L'Etoile du Nord
"L'humanité tout ça tout ça" à La Loge
"Oh ! George... mais vous êtes combien ?" à La Loge
"La boutique de l'orfèvre" à la Crypte Saint Sulpice
"Moi, le mot" au Théâtre du Guichet Montparnasse
"O que fica do que passa" au Théâtre de la Bastille
"Out of any present" au Théâtre de la Bastille
"Blond and Blond and Blond" au Sentier des Halles
"Je buterais bien ma mère un dimanche" au Théâtre Montmartre Galabru
"Isabeau de R - A suivre !" au Théâtre de Dix Heures

Lecture avec :

"A tout prix" de Rob Roberge
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"Le livre noir de l'occupation israélienne" du collectif Breakink the Silence

Cinéma avec :

la sélection de la semaine :
"Les Trois soeurs du Yunnan" de Wang Bing
"Métabolisme (ou Quand le soir tombe sur Bucarest)" de Corneliu Porumboiu
à l'affiche :
"Computer Chess" de Andrew Bujalski
"La Crème de la Crème" de Kim Chapiron
"Pelo malo" de Mariana Rondón
"Nebraska" de Alexander Payne
"Eastern Boys"de Robin Campillo
"El Impenetrable" de Daniele Incalcaterra et Fausta Quattrini
"Dors... mon lapin" de Jean-Pierre Mocky
"Valse pour Monica" de Per Fly
"How I live now (Maintenant c'est ma vie)" de Kevin Macdonald
"Les Chiens errants" de Tsai Ming Liang
"Youth" de Tom Shoval

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=