Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Je suis venu vous dire...
Pierre-Henry Salfati  (février 2012) 

Réalisé par Pierre-Henry Salfati. France. Documentaire. 1h 12. (Sortie 15 février 2012).

Au moment où disparaît Whitney Houston, revient dans nos vieilles

mémoires l’écho de l’émission de Michel Drucker, "Champs-Élysées", dans laquelle Serge Gainsbourg avait déclaré à la très jolie"afro-américaine : "I want to fuck you", entraînant cette traduction sublime de l’animateur préféré des grands-mères post-soixante-huitardes : "Il dit qu’il vous trouve très jolie"...

C’était l’époque où Gainsbourg se noyait dans l’alcool désespéré de Gainsbarre. Triste époque qui paraît aujourd’hui une époque merveilleuse que le documentaire de Pierre-Henry Salfati a le vertu de faire resurgir comme une madeleine commune à tout le monde.

D’emblée, on ne cachera pas que "Je suis venu vous dire..." n’est pas un modèle de travail rigoureux, que le montage des documents utilisés laisse parfois perplexe et que l’on regrette bien des digressions hors du propos. Mais, pour une fois, la forme importe peu tant le fond gainsbourien l’emporte.

Sans doute, et ce n’est pas un méchant défaut, Salfati a été submergé par son mauvais sujet chantant. Défilent sous nos yeux nostalgiques un presque demi-siècle de ce que la France a fait de mieux... Et Lucien Ginzburg, dit Serge Gainsbourg, ne cesse d’en être le centre et l’épicentre.

De sa belle voix chuchoto-balbutiante, il déplie sa vie née sous l’astre du désastre et continuée sous de bien meilleurs étoiles.

On revoit Piaf et Brigitte Bardot, Charlotte enfant et Jane à vingt ans. À peine traversée le temps de la pop que résonnent déjà les tempos reggae. Les images inédites ou cent fois revues s’empilent, les scopitones voisinent avec les interviews. Le billet de cinq cents balles brûle et le petit poing en colère s’élève contre les parachutistes.

Rive Gauche à Paris, pas loin du Pont des Arts plastiques, Gainsbourg rongeait son génie au profit de la chansonnette. Fier d’être rastaquouère, dandy d’honneur triste d’être arrivé là bien après Apollinaire et Érik Satie, il aurait aimé faire beaucoup mieux que la facilité des rimes compliquées et des allitérations virtuoses.

Gainsbourg était un passeur désespéré qu’il n’y ait plus rien à passer que quelques lalalas. Volontairement ou pas, mais résoudre la question n’a aucun intérêt, le film de Pierre-Henry Salfati retranscrit très justement cette vie qui ne fut finalement qu’une survie.

L’émotion gagnera peu à peu le spectateur quand il aura reconstitué le titre complet du film : "Je suis venu vous dire que j’étais un faux cynique et un vrai amoureux du genre humain".

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 août 2017 : Et au loin, la rentrée

C'est encore un peu les vacances, les festivals continuent et pendant ce temps nous vous proposons comme chaque semaine notre petite sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Gold in the ashes" de Elias Dris
Gris Lagon, Belvédère, Sorg, Naya dans une sélection de EP
"Out of time" de Hugo Kant
"Visuals" de Mew
et toujours :
"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Olga Picasso" au Musée national Picasso

Cinéma :

les chroniques des sorties d'août
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'histoire de mes dents" de Valeria Luiselli
"La disparition de Josef Mengele" de Olivier Guez
"Le jour d'avant" de Sorj Chalandon
et toujours :
"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=