Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Je suis venu vous dire...
Pierre-Henry Salfati  (février 2012) 

Réalisé par Pierre-Henry Salfati. France. Documentaire. 1h 12. (Sortie 15 février 2012).

Au moment où disparaît Whitney Houston, revient dans nos vieilles

mémoires l’écho de l’émission de Michel Drucker, "Champs-Élysées", dans laquelle Serge Gainsbourg avait déclaré à la très jolie"afro-américaine : "I want to fuck you", entraînant cette traduction sublime de l’animateur préféré des grands-mères post-soixante-huitardes : "Il dit qu’il vous trouve très jolie"...

C’était l’époque où Gainsbourg se noyait dans l’alcool désespéré de Gainsbarre. Triste époque qui paraît aujourd’hui une époque merveilleuse que le documentaire de Pierre-Henry Salfati a le vertu de faire resurgir comme une madeleine commune à tout le monde.

D’emblée, on ne cachera pas que "Je suis venu vous dire..." n’est pas un modèle de travail rigoureux, que le montage des documents utilisés laisse parfois perplexe et que l’on regrette bien des digressions hors du propos. Mais, pour une fois, la forme importe peu tant le fond gainsbourien l’emporte.

Sans doute, et ce n’est pas un méchant défaut, Salfati a été submergé par son mauvais sujet chantant. Défilent sous nos yeux nostalgiques un presque demi-siècle de ce que la France a fait de mieux... Et Lucien Ginzburg, dit Serge Gainsbourg, ne cesse d’en être le centre et l’épicentre.

De sa belle voix chuchoto-balbutiante, il déplie sa vie née sous l’astre du désastre et continuée sous de bien meilleurs étoiles.

On revoit Piaf et Brigitte Bardot, Charlotte enfant et Jane à vingt ans. À peine traversée le temps de la pop que résonnent déjà les tempos reggae. Les images inédites ou cent fois revues s’empilent, les scopitones voisinent avec les interviews. Le billet de cinq cents balles brûle et le petit poing en colère s’élève contre les parachutistes.

Rive Gauche à Paris, pas loin du Pont des Arts plastiques, Gainsbourg rongeait son génie au profit de la chansonnette. Fier d’être rastaquouère, dandy d’honneur triste d’être arrivé là bien après Apollinaire et Érik Satie, il aurait aimé faire beaucoup mieux que la facilité des rimes compliquées et des allitérations virtuoses.

Gainsbourg était un passeur désespéré qu’il n’y ait plus rien à passer que quelques lalalas. Volontairement ou pas, mais résoudre la question n’a aucun intérêt, le film de Pierre-Henry Salfati retranscrit très justement cette vie qui ne fut finalement qu’une survie.

L’émotion gagnera peu à peu le spectateur quand il aura reconstitué le titre complet du film : "Je suis venu vous dire que j’étais un faux cynique et un vrai amoureux du genre humain".

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 juillet 2014 : un festival de festivals

Les festivals continuent sur Froggy's Delight avec en préparation les comptes rendus de FnacLive, Les Vieilles Charrues et bientôt la Route du Rock ou encore le Cabaret Vert. En attendant, voici notre nouvelle sélection hebdomadaire à lire tranquillement en sirotant une boisson fraîche.

Sur les platines :

Interview de Alban Coutoux et François Fleuret de la Route du Rock pour nous parler de leur festival. Route Du Rock où nous serons et dont voici un aperçu ici
"Island interval" de Death Vessels
"In Roses" de Gem Club
"Young & sick" de Young & Sick
Première journée aux Vieilles Charrues avec Shantel & Bucovina Club Orkestar, Vanessa Paradis, Hollysiz, Skip the Use, Black Keys, Fauve et Indochine, le vendredi et le samedi en attendant la suite la semaine prochaine
et toujours :
"Burn your fire for no witness" de Angel Olsen
"Split EP" Black Pus with Oozing Wound
"Familiars" de The Antlers
Festival de Beauregard :
le vendredi avec MmMmM, Cats on Trees, The Dillinger Escape Plan, Midlake, London Grammar, Blondie, IAM, Shaka Ponk, Kavinsky et Disclosure
le samedi avec Samba de la Muerte, Be Quiet, Zone Libre Extended, We Have Band, Foster The People, Angus & Julia Stone, Vanessa Pararis, Paul Weller, Portishead, Fauve, Gessaffelstein
le dimanche avec Bess, Portier Dean, Seasick Steve, Yodelice, Agnel Obel, Breton, Damon Albarn, John Butler Trio, Pixies
Festival des Eurockéennes :
le vendredi avec The Fat White Family, Reignwolf, Findlay, Pixies, Metronomy, Stromae, Détroit
le samedi avec Jagwar Ma, Gaëtan Roussel, Little Dragon, Franz Ferdinand, Parow Stelar, Shaka Ponk
le dimanche avec Dakhabrakha, Biffy Clyro, Volbeat, Foster the People, Robert Plant & the Sensational Space Shifters
M.I.A. au Zénith
et un peu de jazz avec une session live de Xavier Cobo Quartet

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Tout sur les femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Courrier du coeur" au Théâtre Essaion
"Le Cabaret des Frangines" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La mate" à la Maison des Métallos
en direct du Festival Teatro a Corte à Turin :
"In Piccolo" au Château d'Aglié
"Push" au Château d'Aglié
"PicNik/Object III" au Château d'Aglié
"Cooperatzia - La Maison" au Château de Venaria Reale
"This is the title" au Teatro Astra
"Viaggiare Torino - Lyon A/R"
"Leave.Two.House" au Palazzo Reale
"Again" au Teatro Astra
"The pianist" et "Moving Stationery" au Teatro Astra

Expositions :

"Bruxelles, une capitale impressionniste" au Musée des Impressionnismes de Giverny
dernière ligne droite pour :
"Les Gobelins au Siècle des Lumières" à la Galerie des Gobelins
"Le musée imaginaire de Henri Langlois" à la Cinémathèque Française
"Bois sacré" au Musée du Quai Branly

Lecture avec :

"Le testament de Nobel" de Liza Marklund

Cinéma avec :

la sélection de la semaine :
"Maestro" au Léa Fazer
"Loup-Garou" de Stéphane Lévy
"Pama Real Hotel" de Aaron Fernandez
à l'affiche :
"Ping Pong Summer" de Michael Tully
"Coldwater" de Vincent Grashaw
"Palerme" de Emma Dante
"Jimmy's Hall" de Ken Loach
"Coldwater" de Vincent Grashaw
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"Le coeur battant" de Robert Minervini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=