Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Je suis venu vous dire...
Pierre-Henry Salfati  (février 2012) 

Réalisé par Pierre-Henry Salfati. France. Documentaire. 1h 12. (Sortie 15 février 2012).

Au moment où disparaît Whitney Houston, revient dans nos vieilles

mémoires l’écho de l’émission de Michel Drucker, "Champs-Élysées", dans laquelle Serge Gainsbourg avait déclaré à la très jolie"afro-américaine : "I want to fuck you", entraînant cette traduction sublime de l’animateur préféré des grands-mères post-soixante-huitardes : "Il dit qu’il vous trouve très jolie"...

C’était l’époque où Gainsbourg se noyait dans l’alcool désespéré de Gainsbarre. Triste époque qui paraît aujourd’hui une époque merveilleuse que le documentaire de Pierre-Henry Salfati a le vertu de faire resurgir comme une madeleine commune à tout le monde.

D’emblée, on ne cachera pas que "Je suis venu vous dire..." n’est pas un modèle de travail rigoureux, que le montage des documents utilisés laisse parfois perplexe et que l’on regrette bien des digressions hors du propos. Mais, pour une fois, la forme importe peu tant le fond gainsbourien l’emporte.

Sans doute, et ce n’est pas un méchant défaut, Salfati a été submergé par son mauvais sujet chantant. Défilent sous nos yeux nostalgiques un presque demi-siècle de ce que la France a fait de mieux... Et Lucien Ginzburg, dit Serge Gainsbourg, ne cesse d’en être le centre et l’épicentre.

De sa belle voix chuchoto-balbutiante, il déplie sa vie née sous l’astre du désastre et continuée sous de bien meilleurs étoiles.

On revoit Piaf et Brigitte Bardot, Charlotte enfant et Jane à vingt ans. À peine traversée le temps de la pop que résonnent déjà les tempos reggae. Les images inédites ou cent fois revues s’empilent, les scopitones voisinent avec les interviews. Le billet de cinq cents balles brûle et le petit poing en colère s’élève contre les parachutistes.

Rive Gauche à Paris, pas loin du Pont des Arts plastiques, Gainsbourg rongeait son génie au profit de la chansonnette. Fier d’être rastaquouère, dandy d’honneur triste d’être arrivé là bien après Apollinaire et Érik Satie, il aurait aimé faire beaucoup mieux que la facilité des rimes compliquées et des allitérations virtuoses.

Gainsbourg était un passeur désespéré qu’il n’y ait plus rien à passer que quelques lalalas. Volontairement ou pas, mais résoudre la question n’a aucun intérêt, le film de Pierre-Henry Salfati retranscrit très justement cette vie qui ne fut finalement qu’une survie.

L’émotion gagnera peu à peu le spectateur quand il aura reconstitué le titre complet du film : "Je suis venu vous dire que j’étais un faux cynique et un vrai amoureux du genre humain".

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 octobre 2014 : Quand vient la nuit

Et voilà, nous sommes passé à l'heure d'hiver. Celle à laquelle la nuit tombe avant 18h et invite à cocooner chez soi. Qu'à cela ne tienne, ce n'est pas ce qui va vous arrêter pour vous rendre au cinéma, au théâtre, au musée ou chez vos disquaires. Alors pour occuper vos longues soirées d'hiver, voici notre sélection hebdomadaire :

Sur les platines :

"Year of the flesh" de Dad Rocks!
Indolore en interview et en session acoustique
"Adieu l'enfance" de La Féline
Right from real" de Lydia Ainsworth
"Heat wave" de Sébastien Schuller
"Lese majesty" de Shabazz Palaces
"The best day" de Thurston Moore
Hugo Kant en interview
Quantic en interview
Patti Smith et John Cale à la Fondation Cartier
Shai Maestro Trio, Oma Sosa / Paolo Fresu/ Trilok Gurtu au Tourcoing Jazz Festival

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Sacre du Printemps" au Théâtre des Abbesses
"Les particules élémentaires" aux Ateliers Berthier
"Woyzeck" au Théâtre de la Belleville
"L"écrou" au Théâtre du Nord-Ouest
"Coup de théâtre" au Théâtre de la Gaité Montparnasse
"C'est 'un (peu) compliqué d'être l'origine du monde" à La Loge
"Narcisse ! Tu perds ton corps" à La Loge
"Le Bal des Vampires" au Théâtre Mogador
des spectacles jeune public:
"Valises d'enfance"au Théâtre Le Lucernaire
"Peter Pan" à Bobino
"Jacques Prévert, le joyeux inventaire" au Théâtre Le Ranelagh
"Circo Pirulo" à la Comédie Nation
et des reprises à ne pas rater :
"Déshabillez mots 2" à l'Européen
"Annabelle M, une histoire sans faim" au Théâtre de la Boussole
"Mécanique instable" à la Manufacture des Abbesses
"Isabeau de R - A suivre !" à la Comédie de Paris
"Minuit cinquante premier décembre" à La Loge

Expositions :

"La Grèce des origines, entre rêve et archéologie" au Musée de Saint Germain en Laye
"François Truffaut" à la Cinémathèque Française
et dernière ligne droite pour :
"Les Années 50 - La mode en France 1947-1957" au Palais Galliera

"Bruxelles, une capitale impressionniste" au Musée des Impresionnismes à Giverny

Cinéma avec :

la sélection de la semaine :
"Fils de" de HPG
"Magic in the Moonlight" de Woody Allen
à l'affiche, entre autres, :
"Lili Rose" de Bruno Ballouard
"Chante ton bac d'abord" de David André
"Lilting ou la délicatesse" de Hong Khaou
"Le Sel de la terre" de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado
"Mommy" de Xavier Dolan
"Heritage Fight" de Eugénie Dumont
"National Gallery" de Frederick Wiseman
"The Tribe" de Myroslav Slaboshpytskiy
"L'Apôtre" de Cheyenne Carron
"Still the Water" de Naomi Kawase
"Refroidis" de Hans Petter Moland
"Saint Laurent" de Bertrand Bonello

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=