Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Michel Cloup - MellaNoisEscape
La Cave aux Poètes  (Roubaix)  vendredi 17 février 2012

Michel Cloup était venu l’année dernière à Tourcoing faire la première partie du groupe Programme, avec sa formation Binary Audio Misfits, définissant la rencontre entre deux univers différents : à savoir le rock d’Experience avec le hip-hop des texans de The Word Association. Il m’a semblé regretter la présence de ce hip-hop – décidément je ne m’y ferai jamais (déjà un ami avait essayé de m’y initier, en m’assurant de la grandeur de la chose, mais c’était peine perdue.).

Je suis donc passé à côté de tout ce qui, dans Binary Audio Misfits, était susceptible de m’intéresser. Arnaud Michniak avec sa formation programmatique me parlait plus, c’était bien lui l’âme de Diabologum (on va me reprocher de l’avoir écrit).

J’ai d’ailleurs écrit tout le bien que je pensais de lui ; je vais maintenant dire celui que je pense de Michel Cloup.

Libérée de sa dimension "rap", pénible par certains côtés, sa musique en est devenue plus directe, et plus coupante. Il ne reste plus sur scène que la peau et les os, c’est-à-dire l’essentiel. Et c’est d’une manière neuve que Cloup nous parle de colère, faite de secousses intérieures et de silence ("éloquent", nous assure-t-il pour nous tromper). Son concert fut d’apparence un hymne au silence, mais aussi une sorte de prière sans les connotations religieuses.

Cloup réussit à nous mener au bord de la contestation, pour mieux l’éprouver, en ajoutant un nouvel élément de pensée : la foi, condition essentielle de la découverte de la vérité.

Mais de quelle foi s’agit-il ? Sans doute de celle qu’on invoque lorsque les forces nous manquent, et que la nécessité nous impose de prendre une rapide décision.

Il n’y a dès lors plus de comparaison possible avec Diabologum − qui pour le coup s’était complètement débarrassé de cette notion de foi, se plaçant plutôt du côté d’un désespoir glacé. Au contraire, Cloup tente de conquérir la foi aussi passionnément  que, par exemple, les auteurs du Spiderland de Slint.

Sa musique en fait n’est jamais explicative, ou plutôt les paroles se font volontairement rares pour mettre en avant l’impossibilité de dire. Le titre "Cette Colère" traduit bien cette impossibilité : "je n’avais plus de voix / un animal en panique pris dans les phares d’un véhicule invisible / avec pour seul refuge cette colère". Et sur scène on sent l’incessante fuite en avant du chanteur, doublée de sa détermination à avancer.

Michel Cloup ne recherche aucunement l’apaisement : il en est arrivé à un point de sa vie (la quarantaine) où l’on ne croit plus aux consolations de la belle mélodie. Et même, la simple possibilité d’une consolation devient le plus grand danger menaçant la liberté. On ne peut que lui souhaiter d’approfondir son geste, qui montre comment l’obstination est à l’origine de certains beaux mouvements de libération.

En première partie de cette soirée, Olivier Mellano de MellaNoisEscape a proposé en solo une musique électrique et tendue, manifestant sur scène une assez bonne énergie. Certains passages nous ont amenés, peut-être à tort, à chercher les influences du côté du grand groupe oublié qu’est Low (plutôt la période électrique, où Low s’était bien éloigné de sa période Joy Division). D’autres passages intéressants également, où le chanteur prenait des directions originales marquées par une énergie bruitiste (même si trop volumineuse par moments), annoncent plutôt de bonnes choses à venir.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Ville Nouvelle / Nouvelle ville de Pascal Bouaziz / Michel Cloup / Patrice Cartier
La chronique de l'album Minuit dans tes bras de Michel Cloup Duo
La chronique de l'album Nous vieillirons ensemble (Live à la Gaîté Lyrique) de Michel Cloup Duo
La chronique de l'album Ici et là-bas de Michel Cloup Duo
La chronique de l'album Etats des lieux intérieurs de Michel Cloup & Béatrice Utrilla
Michel Cloup en concert au Lieu Commun (mercredi 22 juin 2011)
Michel Cloup en concert à La Péniche (mercredi 27 février 2013)
Michel Cloup en concert au Festival Les Mots de Travers(e) - Edition 2014
L'interview de Experience (mars 2004)
L'interview de Expérience (février 2006)
L'interview de Michel Cloup (juillet 2015 )
La chronique de l'album MellanoIsEscape de Olivier Mellano

En savoir plus :
Le site officiel de Michel Cloup
Le Myspace de Michel Cloup
Le Myspace de Olivier Mellano

Crédits photos : Cédric Chort (Retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=