Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Haïm - A la lumière d'un violon
Vingtième Théâtre  (Paris)  février 2012

Spectacle de théâtre musical écrit et mis en scène par Gérald Garutti, avec Anouk Grinberg accompagnée par les musiciens Naaman Sluchin, Dana Ciocarlie, Alexis Küne et Samuel Maquin.

Longtemps après avoir quitté le Vingtième Théâtre résonnent chez le spectateur les échos du violon de Naaman Sluchin, du piano de Dana Ciocarlie et du duo accordéon-clarinette d’Alexis Kune et Samuel Maquin, interprètes de cette musique klezmer qui ressuscite la joie du Yiddishland avant les terribles épreuves de l’ère nazie.

Cette fusion musicale, toujours harmonieuse, jamais chaotique, comprend un dernier instrument : la voix d’Anouk Grinberg, vibrante d’émotion naïve et porteuse d’une colère tempérée par une intense espérance. La comédienne lit la vie d’Haïm Lipsky, enfant de Lodz saisi par la musique et sauvé miraculeusement par elle.

Le texte de Gérald Garutti cherche la simplicité sans effets mélodramatiques. En quelques mots, appuyés par les musiques et quelquefois par des chants, il illustre la vérité d’Haïm Lipsky, un homme comme les autres, mais avec un trésor en plus : son violon.

Cet autodidacte n’aura jamais gagné sa vie avec sa musique. Et pourtant, il l’aura servi mieux qu’un virtuose en adoucissant les peines des siens, d’abord dans le ghetto de Lodz, puis à Auschwitz où il intégra l’"orchestre” du camp. Obligé d’interpréter des airs populaires, toujours les mêmes, pour accompagner les déportés vers leur supplice, il mit tout son cœur et toute son âme de grand musicien pour que ses quelques notes soient plus fortes que l’inhumanité.

Mais "Haïm" est synonyme de "vie" et la vie est là, bien vivante sur scène, puisque Naaman Sluchin est le propre petit-fils de Haïm Lipsky, désormais patriarche d’une dynastie de musiciens. Il a survécu et mieux encore il a transmis sa passion.

En entendant Naaman Sluchin interpréter divinement Mendelssohn, ce compositeur que d’aucuns traitaient de "dégénéré", on aura compris que le spectacle de Gérald Garutti n’est pas qu’un simple spectacle musical : c’est un éloge à l’art, à sa beauté, à la puissance de l’esprit qui la crée.

Quant à son fil conducteur, dénoué chaleureusement par Anouk Grinberg, sa leçon d’humanité ne peut que toucher profondément.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=