Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ingrid Jonker
Paula Van der Oest  (février 2012) 

Réalisé par Paula Van der Oest. Hollande/Allemagne/Afrique duSud. Drame. 1h40. (Sortie 22 février 2012). Avec Carice van Houten et Rutger Hauer.

Nelson Mandela, lors de la cérémonie d’investiture qui en faisait le

premier président noir de l’Afrique du Sud, a cité dans son discours un poème d’Ingrid Jonker, "Die Kind" (l’enfant), dans lequel elleévoquait le sort d’un enfant noir tombé sous les balles d’un policier blanc.

C’est dire si cette poétesse afrikaner au destin tragique est devenue un mythe dans son pays. Cette jeune femme à fleur de peau appartenait au cercle très fermé des écrivains blancs anti-apartheid.

Elle côtoya les plus grands, d’André Brink à Breyten Breytenbach, et sa position était d’autant plus courageuse que son père, Abraham Jonker, appartenait au parti national et présidait la commission de censure du parlement.

Dans le film de Paula van der Oest, il est incarné par la statue du commandeur du cinéma néerlandais : Rutger Hauer. L’immense Rutger Hauer peut-on écrire tant son parcours cinématographique est exemplaire : le "répliquant" de Blade Runner a traversé plus de trente ans de cinéma international pour devenir ce monstre rigoriste qui contribue à fragiliser sa fille.

On aura donc compris qu'"Ingrid Jonker" est un film qui appartient à ce genre cinématographique dont les puristes du 7ème art ne sont en général pas très friands : la biographie filmée.

Ce que les Américains appellent le "biopic" est pourtant désormais un genre majeur. De Coluche à Margaret Thatcher, de la môme Piaf à J.Edgar Hoover, tout est prétexte pour feuilleter un grand livre d’images d’Épinal et propice à grands numéros d’acteurs, parfois à la limite du cabotinage mais souvent récompensés par des Oscars ou des Césars.

Dans le cas d’Ingrid Jonker, c’est un peu différent : comme on connaît mal ou pas du tout l’oeuvre de cette artiste suicidaire, qui s’est noyée à 32 ans, on n’a pas l’impression d’une succession des vignettes imposées. Au contraire, grâce au film de Paula van der Oest, on découvre une personnalité talentueuse sous les traits enflammés de Carice Van Houten et l’on peut entendre de nombreux extraits de ses poèmes.

Certes, on pourra, comme nos amis néerlandais, regretter qu’ils soient récités dans leur traduction anglaise et pas dans leur version originale en Afrikaans. Du coup, si on perçoit la beauté des images et la force des mots employés, on perd le rythme et la musique originales de la langue, si importants en poésie.

Faute coutumière aux productions américaines dont on ne jettera pas la pierre à Paula van der Oest. On la remerciera plutôt d’avoir ressuscité une artiste dont la fragilité rappelle beaucoup celle de Sylvia Plath. Juste après avoir vu son film, on pourra lire le recueil de poésies d’Ingrid Jonker paru en français. L’intérêt d’un bon biopic comme celui-là, c’est justement d’être une ouverture vers une œuvre et une vie.

Ingrid Jonker, via la belle interprétation de Carice Van Houten, vient donc de prendre sa vraie place parmi ces artistes maudits qui ont fait vibrer si fort le siècle passé.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 octobre 2014 : Quand vient la nuit

Et voilà, nous sommes passé à l'heure d'hiver. Celle à laquelle la nuit tombe avant 18h et invite à cocooner chez soi. Qu'à cela ne tienne, ce n'est pas ce qui va vous arrêter pour vous rendre au cinéma, au théâtre, au musée ou chez vos disquaires. Alors pour occuper vos longues soirées d'hiver, voici notre sélection hebdomadaire :

Sur les platines :

"Year of the flesh" de Dad Rocks!
Indolore en interview et en session acoustique
"Adieu l'enfance" de La Féline
Right from real" de Lydia Ainsworth
"Heat wave" de Sébastien Schuller
"Lese majesty" de Shabazz Palaces
"The best day" de Thurston Moore
Hugo Kant en interview
Quantic en interview
Patti Smith et John Cale à la Fondation Cartier
Shai Maestro Trio, Oma Sosa / Paolo Fresu/ Trilok Gurtu au Tourcoing Jazz Festival

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Sacre du Printemps" au Théâtre des Abbesses
"Les particules élémentaires" aux Ateliers Berthier
"Woyzeck" au Théâtre de la Belleville
"L"écrou" au Théâtre du Nord-Ouest
"Coup de théâtre" au Théâtre de la Gaité Montparnasse
"C'est 'un (peu) compliqué d'être l'origine du monde" à La Loge
"Narcisse ! Tu perds ton corps" à La Loge
"Le Bal des Vampires" au Théâtre Mogador
des spectacles jeune public:
"Valises d'enfance"au Théâtre Le Lucernaire
"Peter Pan" à Bobino
"Jacques Prévert, le joyeux inventaire" au Théâtre Le Ranelagh
"Circo Pirulo" à la Comédie Nation
et des reprises à ne pas rater :
"Déshabillez mots 2" à l'Européen
"Annabelle M, une histoire sans faim" au Théâtre de la Boussole
"Mécanique instable" à la Manufacture des Abbesses
"Isabeau de R - A suivre !" à la Comédie de Paris
"Minuit cinquante premier décembre" à La Loge

Expositions :

"La Grèce des origines, entre rêve et archéologie" au Musée de Saint Germain en Laye
"François Truffaut" à la Cinémathèque Française
et dernière ligne droite pour :
"Les Années 50 - La mode en France 1947-1957" au Palais Galliera

"Bruxelles, une capitale impressionniste" au Musée des Impresionnismes à Giverny

Cinéma avec :

la sélection de la semaine :
"Fils de" de HPG
"Magic in the Moonlight" de Woody Allen
à l'affiche, entre autres, :
"Lili Rose" de Bruno Ballouard
"Chante ton bac d'abord" de David André
"Lilting ou la délicatesse" de Hong Khaou
"Le Sel de la terre" de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado
"Mommy" de Xavier Dolan
"Heritage Fight" de Eugénie Dumont
"National Gallery" de Frederick Wiseman
"The Tribe" de Myroslav Slaboshpytskiy
"L'Apôtre" de Cheyenne Carron
"Still the Water" de Naomi Kawase
"Refroidis" de Hans Petter Moland
"Saint Laurent" de Bertrand Bonello

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=