Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ghinzu
La Boule Noire  (Paris)  13 septembre 2004

Sur une musique impériale de péplum, les cinq fines lames de Ghinzu, en promotion de leur deuxième album Blow, investissent la petite scène de la Boule Noire déjà envahie d’instruments, look années 60, costume noir chemise blanche, sauf le batteur en cravate à même la peau, et perruques afro à ras de nez.

Tombée de perruques au fil des morceaux, découvrant au clavier John Stargasm, chanteur leader du groupe, physique ravageur à la Fabio Testi (pour les cinéphiles des années 70) ou à la Vincent Delerm (pour les bobos des années 00), un guitare héros aux longs cheveux blonds et pied dans le plâtre, un second guitariste aux allures de mannequin pour Jean Paul Gautier qui finira en Marcel, une basse impertubable et un batteur à la Tom Barman.

D'ailleurs Ghinzu est un groupe qui comme dEUS, et comme nous le disait Tom Barman à la Route du Rock, appartient à cette éponge qu'est la scène rock belge mais une éponge que l'on trouverait plutôt chez Colette que dans sa supérette préférée. Sexy, dandys, un rien maniérés, alternant le noisy et la bluette accompagnés au pianoforte, Ghinzu est un groupe fortement contemporain qui sait faire de la musique et surfer sur l'air du temps.

Cela étant, il est clair que Ghinzu ne bâtit pas une œuvre pour la postérité mais se place délibérement du côté du divertissement. Avec un sens certain de l’autodérision, il se veut un groupe de belles gueules qui fait de la musique basée sur le look et le show. De ce côté-là, ça fonctionne plutôt bien à condition de connaître ou reconnaître ce postulat de départ.

Côté musique, comble du réalisme ou de la présomption, Ghinzu dit : "On ressemble à tout et on ne ressemble à rien". Ce qui est juste car Ghinzu parvient à une synthèse réussie de divers registres musicaux, du rock ténébreux de dEUS, du rap dandy des Fun Lovin Criminals, du punk rock digne des plus sordides caves du Royaume Uni des années 75-80, des montagnes russes sonores à la Mogwaï à de la brit pop enragée.

Energie de crescendo, maelstroms soniques, morceaux plus longs que le format classique, des paroles percutantes ou doucereuses (love, sex and rock'n roll), ça déménage souvent, le chanteur monte sur son clavier et esquisse une danse langoureuse, et des titres comme "Did you read me" avec ses accents brit pop enragés, manifestement le tube de la soirée même s'il convainc moins l’auditoire, car de facture plus classique, pour s’achever sur un final spéciale oto-rhino ou "Dracula cowboy" entre Pixies, voix à la Kim Deal, et Muse

Pour le rappel, une fort réussie reprise de Purple Rain chanté la tête dans un bidon façon pot pourri rockabilly clôt le show-case qui laisse présager d'un beau succès pour leur concert à la Maroquinerie.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Blow de Ghinzu
La chronique de l'album Electronic jacuzzi de Ghinzu
La chronique de l'album Mirror Mirror de Ghinzu
Ghinzu en concert au Normandy (3 novembre 2004)
Ghinzu en concert à l'Elysée Montmartre (1er février 2005)
Ghinzu en concert à l'Antipode (1er avril 2005)
Ghinzu en concert au Festival Garorock 2005 (samedi)
Ghinzu en concert à l'Olympia (13 juin 2005)
Ghinzu en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (samedi)
Ghinzu en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Ghinzu en concert au Fil (8 avril 2009)
Ghinzu en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Ghinzu en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Ghinzu en concert au Festival Art Rock 2010
Ghinzu en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016) - vendredi 1er juillet
Ghinzu en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Dimanche 28 août
L'interview de Ghinzu (24 mars 2009)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=