Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ghinzu
La Boule Noire  (Paris)  13 septembre 2004

Sur une musique impériale de péplum, les cinq fines lames de Ghinzu, en promotion de leur deuxième album Blow, investissent la petite scène de la Boule Noire déjà envahie d’instruments, look années 60, costume noir chemise blanche, sauf le batteur en cravate à même la peau, et perruques afro à ras de nez.

Tombée de perruques au fil des morceaux, découvrant au clavier John Stargasm, chanteur leader du groupe, physique ravageur à la Fabio Testi (pour les cinéphiles des années 70) ou à la Vincent Delerm (pour les bobos des années 00), un guitare héros aux longs cheveux blonds et pied dans le plâtre, un second guitariste aux allures de mannequin pour Jean Paul Gautier qui finira en Marcel, une basse impertubable et un batteur à la Tom Barman.

D'ailleurs Ghinzu est un groupe qui comme dEUS, et comme nous le disait Tom Barman à la Route du Rock, appartient à cette éponge qu'est la scène rock belge mais une éponge que l'on trouverait plutôt chez Colette que dans sa supérette préférée. Sexy, dandys, un rien maniérés, alternant le noisy et la bluette accompagnés au pianoforte, Ghinzu est un groupe fortement contemporain qui sait faire de la musique et surfer sur l'air du temps.

Cela étant, il est clair que Ghinzu ne bâtit pas une œuvre pour la postérité mais se place délibérement du côté du divertissement. Avec un sens certain de l’autodérision, il se veut un groupe de belles gueules qui fait de la musique basée sur le look et le show. De ce côté-là, ça fonctionne plutôt bien à condition de connaître ou reconnaître ce postulat de départ.

Côté musique, comble du réalisme ou de la présomption, Ghinzu dit : "On ressemble à tout et on ne ressemble à rien". Ce qui est juste car Ghinzu parvient à une synthèse réussie de divers registres musicaux, du rock ténébreux de dEUS, du rap dandy des Fun Lovin Criminals, du punk rock digne des plus sordides caves du Royaume Uni des années 75-80, des montagnes russes sonores à la Mogwaï à de la brit pop enragée.

Energie de crescendo, maelstroms soniques, morceaux plus longs que le format classique, des paroles percutantes ou doucereuses (love, sex and rock'n roll), ça déménage souvent, le chanteur monte sur son clavier et esquisse une danse langoureuse, et des titres comme "Did you read me" avec ses accents brit pop enragés, manifestement le tube de la soirée même s'il convainc moins l’auditoire, car de facture plus classique, pour s’achever sur un final spéciale oto-rhino ou "Dracula cowboy" entre Pixies, voix à la Kim Deal, et Muse

Pour le rappel, une fort réussie reprise de Purple Rain chanté la tête dans un bidon façon pot pourri rockabilly clôt le show-case qui laisse présager d'un beau succès pour leur concert à la Maroquinerie.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Blow de Ghinzu
La chronique de l'album Electronic jacuzzi de Ghinzu
La chronique de l'album Mirror Mirror de Ghinzu
Ghinzu en concert au Normandy (3 novembre 2004)
Ghinzu en concert à l'Elysée Montmartre (1er février 2005)
Ghinzu en concert à l'Antipode (1er avril 2005)
Ghinzu en concert au Festival Garorock 2005 (samedi)
Ghinzu en concert à l'Olympia (13 juin 2005)
Ghinzu en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (samedi)
Ghinzu en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Ghinzu en concert au Fil (8 avril 2009)
Ghinzu en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Ghinzu en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Ghinzu en concert au Festival Art Rock 2010
Ghinzu en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016) - vendredi 1er juillet
Ghinzu en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Dimanche 28 août
L'interview de Ghinzu (24 mars 2009)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=