Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Libertines
La Boule Noire  (Paris)  14 septembre 2004

Suite à la sauvage vague d'annulations de l'été dernier et la mise en quarantaine de l'incontrôlable Pete Doherty, tous les indicateurs semblaient, plus que jamais, annoncer la mort prochaine des Libertines.

Pourtant, un nouvel album vient de sortir fin août, les tournées reprennent et le groupe est même annoncé aux Inrocks (moyennant la traditionnelle mention :"si le split définitif n'est pas intervenu d'ici là").

Pour l'heure, les enfants terribles londoniens donnaient, dans leur Montmartre chéri, un set de rodage dans une Boule Noire archi complète, le public se divisant entre lycéens et quadragénaires. Comme il était hautement prévisible, Pete Doherty n'a pas gratifié le public parisien de sa présence.

Qu'importe, les Libertines se lancent têtes baissées dans leur set, débutant sur "Don't Look Back Into The un" pour s'achever un heure plus tard sur "What A Waster" avant un rappel d'anthologie se terminant sur l'incroyable "I Get Along" . Entre temps, le quatuor aura d'abord cherché à se rassurer en passant ses classiques à la moulinette "Up The Bracket", "Vertigo", "The Boy Looked At Johnny", "Death On The Stairs" ..., sera passé par quelques moments d'hésitation (voire d'égarement : la proximité de la Boule Noire ne pardonne rien dans ces circonstances) pour finalement triompher avec des extraits bien choisis de leur nouvel opus ... de quoi reprendre espoir.

Même s'il peine à atteindre les sommets de son prédécesseur, l'album éponyme du groupe apporte à la tracklist quelques chouettes titres "Can't Stand Me Now" , "The Man Who Would Be The King" , "Narcissist" ... Sans Pete Doherty, les trois autres musiciens se montrent sensibles, voire touchants (sans pour autant renier leur attitude de poseurs nés, il ne faut pas non plus exagérer), à mille lieues de leur impressionnant set de cuir, seuls contre tous au Divan du Monde en 2002.

De quoi espérer de grandes choses à la Cigale en novembre, une fois les compositions récentes parfaitement rodées.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de The Libertines
La chronique de l'album The Maccabees - Cardiknox - Ben Howard - Mini Mansions - Stereophonics - Glass Animal - Inte de Festival Rock en Seine 2015 - Samedi 29 août
The Libertines en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2016 - du vendredi au dimanche


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=