Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Die sonne
Théâtre National de l'Odéon  (Paris)  mars 2012

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Olivier Py, avec avec Uli Kirsch, Sebastian König, Uwe Preuss, Lucas Prisor, Ingo Raabe, Ilse Ritter, Mandy Rudski et Claudius von Stolzmann et Mathieu Elfassi au piano.

Au moment où il quitte l’Odéon pour Avignon, Olivier Py se devait de laisser dans les mémoires un dernier spectacle qui résumait le bouillonnement de son action parisienne.

"Die Sonne", commande de la Volksbühne de Berlin, répond à ce désir. Les admirateurs de Py ne seront pas déçus par cette double interrogation entre douleur et joie, ombre et soleil, sur le théâtre et la paternité.

Certes, le texte est traduit dans la langue de Goethe et de Fassbinder, et il faut parfois choisir entre lire les mots et regarder tout ce qui se passe sur scène, mais, même si on ne parle pas allemand, on sera convaincu de la belle musicalité de la traduction de Leopold von Verschuer de la prose d’Olivier Py et on ne perdra que très peu du jeu de comédiens à la présence exceptionnelle.

Comme Sebastian König, bondissant et lumineux dans le rôle d’Axel, ce "soleil" qui éclaire la scène de son insolence et de ses écorchures. Les habitués du théâtre de Py seront heureux d’en lire ici toute la quintessence : appel des corps, amour du théâtre, alchimie des mots, tout cela concourant à une poétique, à une dialectique des êtres.

Les autres auront plus de mal avec une temporalité circulaire qui ramène au commencement plus de trois heures après qu’est débuté cette histoire à l’argument limité.

Pourtant, même s’ils décrocheront parfois, ils seront saisis par les fulgurances théâtrales orchestrées dans un mouvement qui embrasse une scène où tournoient les personnages et le décor. Chanteuse à la Ingrid Caven, clowns pailletés d’argent, héros grec plongé dans l’expressionnisme allemand, "Die Sonne" est riche d’images et de sons avec, en écho, la présence magnétique du piano de Mathieu El Fassi.

Ils conviendront aussi que Py sait utiliser au mieux l’espace scénographié par Pierre-André Weitz. La vie de cette troupe théâtrale dans laquelle surgit Axel, le soleil qui chauffe les coeurs et réveille les ardeurs, est racontée en faisant fi des clichés attendus et en jouant habilement de ceux utilisés. On pense parfois au théâtre ou au cinéma de Fassbinder, mais délivré finalement de sa cruauté et de son désespoir.

Qu’on l’accepte sans réserve ou qu’on s’irrite qu’y perdurent çà et là des complaisances, le dernier spectacle de Py résume bien tout son travail à l'Odéon.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=