Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Belles-Soeurs
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  mars 2012

Spectacle de théâtre musical d'après une pièce de Michel Tremblay, conçu et mis en scène par René Richard Cyr, avec Édith Arvisais, Marie-Evelyne Baribeau, Sylvie Ferlatte, Kathleen Fortin, Marie-Thérèse Fortin, Maude Guérin, Michelle Labonté, Maude Laperrière, Suzanne Lemoine, Hélène Major, Christiane Proulx, Dominique Quesnel, Monique Richard, Janine Sutto, Guylaine Tremblay et les musiciens Stéphane Aubin, Serge Arsenault, Martin Marcotte et François Marion.

"Les Belles-Soeurs", pièce culte, et inoxydable, de Michel Tremblay écrite en 1968, qui a révolutionné le théâtre québécois des années 60 outre par son sujet, par sa portée identitaire avec l'utilisation de la variété du français québécois issue de la culture populaire urbaine de la région de Montréal, revient sur scène sous forme d'un spectacle de théâtre musical conçu par René Richard Cyr, mis en scène par ce dernier et en musique par Daniel Bélanger.

Sur fond d'american way of life cheap à la québécoise et sous forme d'une comédie douce-amère qui ressortit au genre du réalisme social, Michel Tremblay, dresse, à travers quinze portraits archétypaux de femmes de générations différentes et l'épopée picaresque du collage de timbres-primes gagnées par l'un d'elles, un état des lieux de la condition féminine prolétaire à la fin des années 60 qui témoigne à la fois des aspirations consuméristes comme moyens d'accès au bonheur et des revendications de femmes qui se considèrent doublement exploitées au travail comme à la maison.

Mais toutefois le microcosme peint par Michel Tremblay n'est pas idyllique : l'identité de condition, de statut social et parfois de vécus qui leur fait détester leur "maudite vie plate", repose aussi sur des ostracismes virulents basés sur un fort conformisme judéochrétien tels le rejet de la fille-mère ou de la fille dite "perdue" et la sororité n’exclut ni la jalousie ni les rivalités.

Ainsi, bien mal en prendra à Germaine Lauzon, l'heureuse mère de famille qui a gagné un million de timbres lui donnant droit à la totalité de articles d'un catalogue d’ameublement et de décoration, étourdie de ce tout "Gratis", chanson d'ouverture, qui exauce son rêve, ne peut s'empêcher de pavaner et invite toutes ses parentes et voisines à participer à sa joie en les embauchant pour coller les timbres.

Création du Théâtre d'Aujourd'hui, théâtre montréalais dirigé par Marie-Thérèse Fortin, "Belles-soeurs", le spectacle allie l'iconographie populaire de la sitcom, le divertissement musical et le panache des registres théâtraux du rire à l'émotion en passant par le médolodrame.

Bon faiseur, René Richard Cyr a mis tous les atouts de son côté avec ce spectacle sur les Desperate Housewives des années 60 en adéquation avec l'engouement du public pour le vintage, le retour vers le passé qui évite de regarder les lendemains qui ne chanteront pas : un vrai show choral (mention spéciale pour la scène du "Bingo") avec des quarts d'heure warholiens pour chacune des interprètes, une approche caricaturale de personnages qui n'en n'ont pas moins des fêlures et des secrets et dont la vraie nature touchera le coeur de Margot, une mise en scène au cordeau et la partition de Daniel Bélanger qui s'inspire des airs connus des sixties.

Dans un décor de cuisine des années 60 dans son jus pour la forme de laquelle Jean Bard s'est inspiré de celle des radio-cassettes d'époque, les baffles dissimulant les musiciens, en affreuses robes en jersey Damart qui rappellent les robes des Vamps, que Mérédith Caron a dû dénicher chez les fripiers, et coiffures ad hoc, permanentes calamistrées, choucroutes ou cheveux gras, accompagnées par quatre musiciens, une belle brochette de comédiennes-chanteuses du crû, fortes en gueule et en voix, toutes épatantes, porte avec gouaille et talent les lamentations et rêves des personnages.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2018 : Un sommaire foisonnant !

Plus de 40 articles cette semaine. Une belle actualité pour vous donner envie de découvrir, de sortir, de lire, voir et d'écouter de la musique ! C'est parti :

Du côté de la musique :

"La nuit est encore jeune" de Catastrophe
Interview du duo She Owl autour de leur EP "Drifters", à découvrir en live dans cette session de 3 titres, Interview en italien à lire ici
"Claude Debussy" de Daniel Barenboim
"Always ascending" de Franz Ferdinand
"The world is in your hands EP" de Levitation Free
"La vie sauvage" de Lisza
"Full House - The very best of Madness" de Madness
"Hérotique" de Novice
"Up and down" de Redstones
"Castle spell" de Sunflowers
"L'estère" de Williams Brutus
"EP #1" de You, Vicious !
"Femme debout" de Zoé Simpson
et toujours :
"Magnus effect" de Cadillac Palace, "Iris Extatis" de Daphné, "Franz Schubert : La truite - Fantaisie en ut majeur" de Guillaume Chilemme & Nathanael Gouin, Joseph Edgar de passage à la Bellevilloise, "Between the earth and sky" de Lankum, "Reminiscenza" de Ludmila Berlinskaya, "Picaflor" de Mon Côté Punk, "Old and new songs" de Old And New Songs, "Face B 1965 / 1981" de Pierre Vassiliu, "Vox low" de Vox Low

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"1 heure 23'14" et 7 centièmes'" au Théâtre du Rond-Point
"L'Abattage rituel de Gorge Mastromas" au Studio Hébertot
"Le Collectionneur" à la Manufacture des Abbesses
"Jaguar" au Théâtre de la Bastille
"Miracle en Alabama" au Théâtre La Bruyère
"Avec le paradis au bout" au Ciné XIII Théâtre
"Compartiment fumeuses" au Studio Hébertot
"Le Monde dans un instant" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Hugo, l'interview" au Théâtre Essaion
"Sang négrier" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Choisir de vivre" au Studio Hébertot
"Jamais plus" au Studio Hébertot
"Lettres à Nour" au Théâtre Antoine
"Dom Sganarelle" au Théâtre Le Ranelagh
"Les Petites Femmes de chambre" au Théâtre La Croisée des Chemins
"L'Emmerdante" au Théâtre Essaion
"Ma Cantate à Barbara" au Théâtre des Nouveautés
des reprises à ne pas rater :
"Une Chambre en Inde" au Théâtre du Soleil
"Un coeur Moulinex" au Théâtre de l'Opprimé
"Emma Mort, même pas peur" à Bobino
"Les Tribulations linguistiques d'un Japonais découvrant la France" au Théâtre de Nesle
"Ah le Japon ! Les Tribulations d'un Japonais rentrant dan son pays" au Théâtre de Nesle
et les chroniques des autres spectacles de février

Exposition avec :

"Les Hollandais à Paris - 1789-1914" au Petit Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Cas de conscience" de Vahid Jalilvand
et les chroniques des autres sorties de février

Lecture avec :

"Ne préfère pas le sang à l'eau"de Céline Lapertot
"Une ville à coeur ouvert" de Zanna Sloniowska
"Tuff" de Paul Beatty
"Trio pour un monde égaré" de Marie Redonnet
"Morales provisoires" de Raphaël Enthoven
"L'aventuriste" de J. Bradford Hipps
"L'affaire Grégory ou la malédiction de la Vologne" de Gérard Welzer
"Généraux, gangsters et jihadistes" de Jean Pierre Filiu
"Emma dans la nuit" de Wendy Walker
"Des jours d'une stupéfiante clarté" de Aharon Appelfeld
et toujours :
"Entrez dans la danse" de Jean Teulé

"Eparse" de Lisa Balavoine
"Il est toujours minuit quelque part" de Cédric Lalaury
"Monster" de Alan Moore, John Wagner & Alan Grant
"Notes pour une histoire de guerre" de Gipi
"Philippe Henriot" de Christian Delporte
"Pirates ! l'art du détournement culturel" de Sophie Pujas
"Potlach" de Marcos Prior & Danide
"Tous les hommes du roi" de Robert Penn Warren

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=