Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce My Brightest Diamond - Thus:Owls
Le Grand Mix  (Tourcoing)  mardi 27 mars 2012

Le concert de My Brightest Diamond commence théâtralement : la chanteuse Shara Worden arrive sur scène avec un masque africain, le doublant d’une gestuelle particulière. Durant le concert, ce phénomène est complété par des petites danses étranges, et par d’inhabituelles touches de fantaisie comme le jeu avec de la fausse neige ou des ballons gonflables.

Ce côté de la musique de My Brightest Diamond est en fait perceptible sur disque : quand on découvre des chansons si inspirées, si lyriques, on ne peut qu’imaginer leur tendance théâtrale, qui a autant à voir avec le cabaret, l’opéra, que le rock. La chanteuse, à l’aise face au public, ne perd d’ailleurs jamais une occasion de créer le dialogue, entrecoupé de quelques intermèdes instrumentaux. Elle nous raconte des histoires très personnelles, par exemple sur ses grands-parents − une phrase marquante de sa grand-mère, une attitude estimable de son grand-père. "Don’t wait for love" conclut-elle, à la manière d’une révélation intime.

Tout dans sa musique témoigne d’une grande sensibilité : d’abord la finesse et la puissance de sa voix pouvant couvrir un large intervalle, dans la hauteur de la note et dans l’intensité ; ensuite sa faculté de poser cette voix pour appuyer avec délicatesse d’étonnantes mélodies. Aussi son répertoire contient de surprenantes reprises comme l’émouvante "Feeling Good" de Nina Simone, ou encore "Tainted Love" de Depeche Mode.

En fait, Shara Worden pourrait reprendre "Au clair de la lune" et nous bouleverser autant (j’écris ceci parce que j’étais à deux doigts d’apprécier sa reprise de Depeche Mode). Il faut rappeler qu’elle a participé, de manière significative, à l’album Come on feel the Illinoise de Sufjan Stevens, ce qui n’est pas rien. Stevens et elle auront encore beaucoup à partager, je l’espère, dans une époque où il est assez rare de trouver l’originalité.

En première partie, la chanteuse suédoise Erika Alexandersson du groupe Thus : Owls avait de fortes chances de nous plaire, du fait qu’elle ait fait partie de Loney Dear, cette autre grande référence de la pop actuelle.

Mais rapidement nous sommes gênés par ces chansons plus ou moins denses où se croisent une dizaine d’influences. En fait leur centre paraît comme éclaté : ces chansons fatiguent en partant dans tous les sens. D’une minute à l’autre, on passe des Fleet Foxes à Fiona Apple, pour ne citer que ces deux noms, de façon à ce qu’il devienne quasi impossible de se donner une idée de ce concert.

Qu’avons-nous entendu au juste ? Est-il possible de garder durablement ce patchwork musical à l’esprit, surtout avant le passage de My Brightest Diamond ?

Je finis juste par évoquer la touchante disponibilité de Shara Worden à la fin de la soirée, oubliant sa fatigue pour échanger sympathiquement quelques mots avec son public, et risquant des conversations ennuyeuses et creuses. On imagine mal un Jean-Louis Murat se permettant une telle chose − et même sur scène le type s’était montré avare, coupé du public : je parle de Murat car son attitude passée, assez désagréable, me choque davantage aujourd’hui, depuis que j’ai vécu le passage de Shara Worden.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A Thousand Shark's Teeth de My Brightest Diamond
My Brightest Diamond en concert au Point Ephémère (22 avril 2008)
My Brightest Diamond en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
My Brightest Diamond en concert au Festival Fargo All Stars 2008
L'interview de My Brightest Diamond (juin 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de My Brightest Diamond
Le Myspace de My Brightest Diamond
Le site officiel de Thus:Owls
Le Myspace de Thus:Owls

Crédits photos : Cédric Chort (Retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=