Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Maurice Denis - L'Eternel Printemps
Musée des Impressionnismes  (Giverny)  Du 1er avril au 15 juillet 2012

Pour son exposition printanière, le Musée des Impressionnismes de Giverny, en collaboration avec le Musée départemental Maurice Denis de Saint-Germain-en-Laye, propose de célébrer le printemps à travers l'oeuvre du peintre Maurice Denis.

Car ce peintre symboliste et chrétien, chantre du néo-traditionnalisme dès sa vingtième année dans un article qui devient le manifeste du groupe des Nabis, exposant l'année suivante pour la première fois au Salon des indépendants, surnommé le "Nabi aux belles icônes", a fait du printemps, dans une acception trinitaire toute personnelle et singulière, un thème central de son oeuvre.

A cet effet, Vanessa Lecomte, attachée de conservation au Musée des Impressionnismes, et Fabienne Stahl, attachée de conservation du patrimoine, docteur en histoire de l'art, spécialiste de Maurice Denis et co-auteur du catalogue raisonné de ses oeuvres, ont sélectionné un florilège d'oeuvres, dont des inédites ou rarement présentées en France, provenant des collections publiques et privées.

Maurice Denis - L'Eternel printemps

Qu'il réside au printemps dans la ville saint-germanoise natale et dans sa villégiature bretonne en été ou passe ses hivers dans la douceur de sa villa italienne, il n'y a qu'une saison pour Maurice Denis : le printemps

Le printemps denisien est porteur d'une triple symbolique liée à l'omniprésence de la trilogie art-amour-religion : le printemps de la vie et de l'amour, le printemps de l'âme rafraîchie à la source de la spiritualité et l'immortel printemps de l'art.

A travers cette thématique, le visiteur pourra découvrir l'esthétique nouvelle prônée par les nabis caractérisée par la rigueur de la composition et la simplification des formes, l'absence de perspective, le japonisme, les aplats de couleur d'une palette chromatique restreinte et souvent atone, qui s'opposait à l'impressionnisme dominant.

Cette thématique illustre également les deux ambitions et axes de travail du peintre qui tenaient à la rénovation de l'art religieux et la redynamisation de la peinture monumentale décorative dans un style qui se situe à la frontière du symbolisme et du primitivisme.

Maurice Denis célèbre le printemps de la vie et de l'amour avec la femme comme figure centrale d'où l'évocation de la virginité, des fiançailles et du mariage heureux qui se retrouvent de manière récurrente, et souvent simultanée, sur tableaux et objets décoratifs ("Virginal printemps", 'Le paravent aux colombes" production unique inspirée du Cantiques des Cantiques).

Chaque élément est lié à une symbolique unique et récurrente tendant toujours au syncrétisme entre le profane et le sacré et qui apparaît dès ses premières oeuvres comme "Les anémones", tableau retenu comme visuel pour l'affiche de l'exposition, métaphore du chemin de la vie de la femme et "Le Mystère Catholique".

L'importance qu'il attache à la spiritualité et son iconographie personnelle le conduit à célébrer une épiphanie unanimiste à travers la réinterprétation dans l'univers du quotidien contemporain de célébrations chrétiennes telles l'Annonciation et la résurrection ("Matinée de Pâques").

Jusqu'à la fin de sa vie, Maurice Denis a pratiqué "la vie des échafaudages", c'est-à-dire  la peinture décorative monumentale par laquelle il a été connu et reconnu.

Un des grands intérêts de l'exposition tient également à la présentation d'ensembles décoratifs exceptionnels dont ceux des plafonds inspirés des peintures décoratives des villas florentines pour l'hôtel particulier du musicien Ernest Chausson, "Le Printemps", "Le Temps des lilas" et "Avril" au format rond avec son motif de jeunes femmes en apesanteur portant des corbeilles, et les dix panneaux de "L’Éternel Printemps" réalisé pour la salle à manger du mécène Gabriel Thomas, avec une maquette reconstitutive.

L'exposition se clôt sur une peinture monumentale, "Orphée et Euridyce", une oeuvre de commande du fondateur de l'Art Nouveau belge Henry Van de Velde qui illustre le sentiment conjugal, appartenant à un collectionneur privé et présentée pour la première fois au public

A ne pas négliger, en retrait, dans la section d’arts graphiques, l'intégralité des magnifiques lithographies de la série "Amour" consacrée à Marthe,son épouse et muse.

Il est vivement conseillé de prendre l'audioguide qui, pour un coût raisonnable de 2 €, apporte une vraie valeur ajoutée à la visite en complétant l'analyse des oeuvres de commentaires sur la vie et l'environnement du peintre et d'extraits de ses textes et correspondances.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée des Impressionnismes à Giverny

Crédits photos : © Saint-Germain-en-Laye, musée départemental Maurice Denis (1) - © Zurich, Kunsthaus Zürich / Photo : Christie's Coulour Library, London (2) - © Tous droits réservés (3) - © Archives départementales des Yvelines, Versailles / Cliché D. Balloud, avril 2000 (4) - © Paris, ADAGP, 2012
avec l'aimable autorisation du Musée des Impressionnismes


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=