Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Sang du Suaire
Sam Christer  (MA Editions)  mars 2012

Orphelin, adopté, directeur de création du studio Sony Picture Télévision, directeur Exécutif pour Endemol, romancier… Voilà quelques adjectifs qui qualifient les talents de Sam Christer. Son dernier bébé se nomme Le Sang du Suaire, concernant la fameuse nappe blanche ayant enveloppé le non moins fameux Jésus (mais si, vous savez bien, le mec qui est mort cloué sur deux lattes de parquets en forme de croix !).

Petite histoire pour l’Histoire : au temps des momies et des animaux empaillés, un bébé naquit au fond d’une étable, entre une vieille vache et un âne boiteux, dans une mangeoire toute pourrie parce que les hôtels étaient bondés à cause de la fête du solstice. Ce bébé (qui n’était pas n’importe quel bébé) incarna le fils d’un Dieu suprême, le prophète des chrétiens catholiques venu sur Terre pour répandre la Bonne Nouvelle de Dieu. En clair : THE superman des catho pour les millénaires à venir.

Oui mais bon, ça ne plaisait pas trop au super méchant de l’histoire, qui en avait un peu ras le bol de se faire piquer la vedette par un jeune barbu en sandalettes. Le méchant contraignit le bon garçon à périr sur la croix entre deux voleurs de pommes, après bien des procès truqués et des avocats sans diplôme. Bref, une fois mort, notre bon samaritain fut promptement décroché, enroulé dans un drap plus blanc que blanc (les tapis étaient réservés aux sultans), et enfermé dans une grotte fermée par un super gros caillou. La suite de l’histoire est bien sûr pleine de rebondissements mais elle ne nous concerne pas.

Sam Christer s’empare de ce qui semble être un détail : le drap ! Un linceul en réalité nommé suaire. Et le Saint Suaire (celui du Jésus cité plus haut) devient une relique ultra sacrée (le mec qui a été emballé dedans a ressuscité quand même ! La cape d’invisibilité, c’est de la merde à côté !).

Comme tout thriller qui se respecte, Le sang du suaire commence par le meurtre d’une certaine Tamara Jacobs, au son du Dominus Vobiscum de son assassin. Il se trouve qu’elle est scénariste d’un film intitulé Le Suaire… Nic Karakandez et Mitzi Fallon sont chargés de l’enquête et ce n’est pas de la tarte. Parce que le lecteur suit à la fois les deux pauvres inspecteurs qui ont un temps de retard à tous les coups (niveau anticipation des crimes, ce n’est pas ça !), et le tueur, un espèce de malade mental adepte de scarification et d’automutilation (genre : "oh oui Dieu, je suis un vilain méchant, pardon mon Dieu, si je me découpais un téton pour me punir ? Oh oui, comme ça fait mal ! Et là, tu me pardonnes Dieu ?").

Au fil de l’enquête (comme tout thriller qui se respecte), les deux inspecteurs s’enfoncent un peu plus dans la mouise, mais ils deviennent de plus en plus perspicaces, et le meurtrier de plus en plus imprudent. Les assassins sont finalement deux, Tamara Jacobs connaissait un peu trop bien la véritable origine du suaire, et elle voulait un peu trop en parler à tout le monde dans son film, le Vatican n’était pas super chaud pour divulguer un truc aussi gros (qui aurait carrément fait chuter le nombre de vocations de prêtres, déjà que c’est un peu la crise en ce moment, il ne faut pas en rajouter !).

Da Vinci Code continue de faire des émules, Le Sang du Suaire trouvera son public, des adeptes de thriller bien écrit, juste ce qu’il faut de noir (mais pas trop quand même, il y a des enfants dans la salle), juste ce qu’il faut de mystère (mais pas trop quand même, il faudrait pas perdre le lecteur), juste ce qu’il faut de subversif (mais pas trop quand même, il ne faudrait pas choquer les Islameux, déjà qu’ils n’ont pas vraiment la cote par ici !). Un bon moment.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Les Héritiers de Stonehenge" du même auteur
La chronique de "Les Héritiers de Camelot" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Sam Christer


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=