Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ridan
Madame la République  (PIAS)  avril 2012

Quelques semaines avant le grand "manège enchanté" électoral, sortait le dernier l’album de Ridan. Après trois albums, tous disques d’or et des centaines de milliers d’exemplaires vendus, adieu major, adieu business, l’artiste tire un trait sur ces relations commerciales et retrouve son indépendance. Bonjour l’indignation, bonjour les barricades, Ridan présente son manifeste !

Teinté de rouge, porté de coups de gueules, l’album déroule son programme en 12 titres, énumération de situations inacceptables pour le chanteur, de dénonciations, de prises de position. Surfant sur l’actualité, nous y retrouvons des grands thèmes de campagne : immigration, intégration, sans-papier, retraites, drague de l’extrême droite par les élites au pouvoir, grève générale, pouvoir du monde de la finance, peur de l’étrange étranger, port du voile, hallal… et oui tout ca en 12 titres ! Un album engagé ? Des "chansons engageantes et citoyennes" répond Ridan, qui souhaite en démordre avec la "consensualité ambiante", et de rajouter : "si la liberté est un droit inaliénable, je m’en fais un devoir". Rien que ça ! Alors évidemment, ça balance ! Pas le temps de mégoter, la révolution est en marche !

Et Ridan jongle ainsi, pendant quasi 35 minutes, avec les mots et les pavés. Mais les pavés sont toujours plus lourds et retombent bien vite, et pas toujours dans la mare… on se marre ? Pas souvent… Y’en a marre ? Parfois… Bien heureusement les arrangements souples, simples et agréables portent, avec enthousiasme parfois, l’album. Quelques textes lus viennent aérer, comme des respirations bien trouvées, l’album, introduisant à leur manière les morceaux suivants. Des exercices imposés, avec l’interpellation citoyenne ("Madame la République"), la chanson anti militariste ("La fleur au fusil") et "L’indigné", viennent rigidifier un peu le tableau, bien équilibrés par ailleurs par quelques trouvailles plus fluides, quelques pas de côté ouvrant d’autres perspectives, tel "Ali Baba" et ses CAC "40 valeurs", "Le petit malandrin".

Discours manichéen qui prend le pas sur l’artistique, posture lassante ou ras-le-bol d’une campagne d’entre deux tour nauséabonde ? Toujours est-il qu’assez vite la poésie et le plaisir des mots plient sous le poids du message à porter… "Ah Les Salauds !".

Evidemment quand on cherche à souffler après une indigestion électorale, cet opus est vite indigeste… Ridan chante en rouge tellement le monde est brun, certes. Mais les choses bougent et il est temps, à nouveau, de voir le monde en rose… au moins pour quelques jours… Il sera toujours temps, passés les lendemains qui chantent, de prévoir "un retour à la grève" et à l’album de Ridan et sa "Comédie Humaine".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Ridan en concert au Festival Solidays 2005 (dimanche)

En savoir plus :
Le Myspace de Ridan


Cyril Hortala         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juillet 2017 : comme un air de vacances

C'est l'été, nombre d'entre vous sont en vacances, tandis que les autres attendent leur retour pour partir à leur tour. Chez Froggy's Delight on se balade de festival en festival, d'Avignon à Belfort. On vous raconte tout cela tout de suite.

Du côté de la musique :

"La mer, la pierre, la terre, l'oiseau" de Srdjan Ivanovic Blazin' Quartet
"Tribute to Lucienne Boyer" de Grand Orchestre du Tricot
Interview de Madame Robert à l'occasion de leur passage au festival La croisée des Chap's
Guns and Roses au Stade de France
Festival des Eurockéennes :
Jeudi avec The Lemon Twigs, Shame, Iggy Pop...
Vendredi avec Tash Sultana, Idles, Psykup, Parcels , Editors...
Samedi avec Fischbach, HTMLD, Explosions In The Sky...
Festival de Beauregard :
Vendedi avec Warhaus, Her, Benjamin Biolay, Midnight Oil...
Samedi avec Editors, Airbourne, Phoenix, Echo & the Bunnymen...
Dimanche avec Fai Baba, Tinariwen, Michael Kiwanuka, The Foals...

Au théâtre :

les spectacles parisiens de l'été
en direct d'Avignon :
"Fratelli au Ninon Théâtre
"L'autre fille" à l'Artéphile Théâtre
"Intégral dans ma peau ou Le monde selon Josh" au Ninon Théâtre
"Jaz" à la Chapelle du Verbe incarné
"La Tour de Pise" à la Petite Caserne
"Du bouc à l'espace vide" au Ninon Théâtre
"Carmen flamenco" au Théâtre du Chêne noir
dans le cadre du Festival On n'arrête pas le Théâtre au Théâtre de l'Etoile du Nord : "Les soliloques du pauvre"
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Exposition avec :

"Christian Dior - Le couturier du rêve" au Musée des Arts décoratifs
et dernière ligne droite pour :
"Picasso Primitif" au Musée du Quai Branly
"21 rue de La Boétie - Picasso, Matisse, Braque, Léger..." au Musée Maillol
"Jardins" au Grand Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Tom of Finland" de Dome Karukoski
"Rembrandt fecit 1669" de Jos Stelling
"Afrika Corse" de Gérard Guerrieri
Oldies but goodies avec "The New centurions" de Richard Fleischer présenté en ouverture de la Rétrospectibe Good Cop, Bad Cop à la Cinémathèque française
les chroniques des autres sorties de juillet
et les chroniques des sorties de juin

Froggeek's Delight :

"Super Castlevania 4 vs Akumajo Dracula X : la période de transition" sur Super Nintendo et PC Engine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=