Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mémoire d'une femme de ménage
Isaure avec Bertrand Ferrier  (Editions Grasset)  janvier 2012

Isaure, 30 ans, bac +5, femme de ménage professionnelle. Voilà, c’est tout, en même temps, pas besoin de biographie supplémentaire. Ah si, peut-être son passage à la Sorbonne : une université parisienne qui a de grand le nom, pour le reste et bien… comment dire sans vexer les grands de là-haut ? Et bien c’est une université quoi, un joli nom sur un papier jaune, ça ne filera jamais du boulot tant que la prétention n’en est pas un.

La miss s’est associée à Bertrand Ferrier (j’imagine qu’il est l’auteur d’un conseil du genre "mais trop cool ! Tu devrais en faire un bouquin !") pour écrire Mémoires d’une femme de ménage. Et même si vous n’êtes pas des intellos qui évoquent les Mémoires d’outre-tombe Chateaubrillanesques avec des trémolos dans la voix et des larmes d’émotion qui vous picotent les yeux, et bien les mémoires d’Isaure sont franchement décevantes.

Du coup, je me suis tour à tour demandée si Bertrand Ferrier n’était pas son psy, lui ayant conseillé de coucher sa déprime sur un lit, résultat : problème de synchronisation de fréquences. Lui voulait lui proposer une nuit de batifolage peu vêtu dans son grand lit de psy, elle a pris la métaphore du noircissage de soucis sur papier. Oups !

Deuxième hypothèse : ces deux là ne sont pas sur la même longueur d’ondes. Bertrand en avait marre des jérémiades d’Isaure, il lui achète un calepin Hello Kitty (parce qu’il y en a en forme de cœur), un stylo-plume avec une plume au bout (parce que c’est rigolo), elle lui écrit tout (lui laissant l’opportunité de vaquer à ce que bon lui semble pendant ce temps).

Bref, toujours est-il qu’il est là, ce bouquin. Dire qu’on a tronçonné de magnifiques arbres en pleine force de l’âge pour fabriquer ces pages immaculées avant de les souiller de ces lignes. Et pourtant, il y avait de l’idée. J’avais naïvement imaginé une suite de rebondissements hilarants sur l’envers du décor, de la part de ces femmes discrètes, pas toujours efficaces, parfois souriantes, souvent grognon, quelquefois rigolotes, d’autres fois pleurnichardes… Je me disais : et elles ? Comment nous visionnent-elles ? Elles doivent en avoir de bonnes à raconter !

Et bien non ! Le livre est une sorte d’inventaire de l’appart' crasseux, du dessous de canapé miteux, entre les miettes de pain et les ronds de dessous-de-verre incrustés sur la table de salon, en passant par les litières de chat qui puent et des culottes qui trainent… Comme si personne ne se doutait que ces gens qui sentent trop fort vivent dans des incubateurs à bactéries.

Le point positif du livre : je pense que ça fait du bien d’écrire que les femmes de ménage (on dit technicien de surface en plus maintenant)  ne sont pas des grosses connes au service de mémère. A titre personnel, je n’ai jamais pensé ça, je ne pourrais pas faire ce métier, qui se révèle surtout physique et usant, et surtout, surtout, surtout, on n’a pas l’impression d’avancer… Comme dirait mémé Gertrude : "si la poussière se vendait au supermarché, je serai richissime ma fille !".

Dès le début où on apprend qu’Isaure a exercé ce métier par choix, à la fin où on apprend qu’elle l’a quitté au bout d’un an pour entrer en dépression, on se demande ce qu’il va se passer, et il ne se passe rien. Un vrai documentaire pour M6. Alors pour qui ? Pour ses comparses ? Comme si elles ne vivaient pas au quotidien ce qu’Isaure a vécu... Pour ses employeurs ? Comme si ça les intéressaient...

"Un récit cruel et drôle, garanti 100% authentique". Mouais, bof… Il ne bouge pas un peu ce meuble là ? Mais si, regarde ! Tiens, j’ai ce qu’il te faut !

 
 

Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=