Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 11 fleurs
Wong Xiaoshuai  mai 2012

Réalisé par Wong Xiaoshuai. Chine/France. Drame. 1h50. (Sortie 9 mai 2012). Avec Liu Wenqing, Wang Jungchun, Yan Ni et Zhang Kexuan.

Du cinéma chinois contemporain, on a coutume de voir de grandes fresques historiques, orchestrées par des réalisateurs de renom (Chen Kaige, Yang Zhi Mou, John Woo), ou à l’inverse, des films intimistes ou expérimentaux, parfois arides et toujours plongés dans un quotidien dépouillé.

L’intérêt de "11 fleurs" est de nous immerger dans l’entre-deux, de nous faire découvrir un cinéma à la fois populaire et ambitieux dans son propos, puisqu’il emprunte les chemins d’une chronique familiale pour revenir sur une des pages les plus sombres du maoïsme, celle de la Révolution Culturelle, de la période où dominaient les Gardes Rouges.

Le réalisateur Wang Xiaoshuai s’attache à quatre garçons d’une dizaine d’années (les onze fleurs du titre étant une métaphore des onze ans du héros), pour la plupart enfants d’"intellectuels" contraints de vivre à la campagne et soumis aux joies du travail manuel pour quitter leurs habits de "petits bourgeois".

L’action se passe en 1974, au moment où l’élan révolutionnaire est en perte de vitesse et que l’expérience de la Révolution Culturelle s’est avérée un échec désastreux. Le jeune Wang Han, fils d’un acteur contraint de travailler à l’usine, est témoin de cette dérive, qui prendra la forme d’un fait-divers tragique.

Wang Xiaoshai s’est clairement inspiré de souvenirs autobiographiques pour suivre la vie scolaire de Wang Han, avec ses rituels propres à la Chine communiste, comme ces séances de gymnastique matinales.

Par petites touches, il reconstitue aussi ce qu’est une enfance, avec ses joies, ses bêtises, ses petits drames qui deviennent des montagnes comme la perte d’une chemise dont on était si fier. Une enfance aussi en danger quand il faut trahir ou dénoncer, quand il faut déjà comprendre comment survivre, comment sauver sa famille ou sa petite communauté.

"11 fleurs" est un hymne au peuple chinois habitué à souffrir, et qui n’a pas été déçu en la matière pendant cette période noire. Un peuple chinois toujours optimiste malgré tout et qui, malgré la peur et les épreuves, reste bonhomme et solidaire.

S’il n’y avait pas le poids de la "grande histoire", "11 fleurs" pourrait n’être qu’un film pour enfants narrant les aventures d’un "club des quatre" chinois. Wang Xiaoshuai réussit particulièrement bien à diriger ses petits gars hilares et débrouillards et surtout à restituer toute cette époque, que l’on connaît de manière théorique.

La “Révolution culturelle” est ici restituée du côté de la vie quotidienne et l’on voit comment les Chinois qui la subissaient s’en accommodaient au jour le jour. Ce n’est pas l’enfer, encore moins le paradis. C’est une contrainte imposée qu’il faut traverser en tenant compte de mystères idéologiques qui dépassent. Chacun poursuit sa route, petite fourmi courageuse et pleine d’élan.

Un film riche, vitaliste, chaleureux, plein d’amour qui ne souffre jamais d’être une coproduction franco-chinoise. Tout au contraire, on soulignera le mariage réussi des images de Wang Xiaoshuai et de la musique de Marc Perrone.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=