Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Femmes du Bus 678
Mohamed Diab  mai 2012

Réalisé par Mohamed Diab. Egypte. Drame. 1h50. (Sortie 30 mai 2012). Avec Nelly Karim, Nahad El Sebaï, Bushra Rozza, Omar El Saeed, Bassem Samra et Ahmed El Fishawy.

Rarement le cinéma est synchro avec la société qu’il décrit. Pour son premier film, Mohamed Diab réussit la prouesse d’y parvenir. Situé quelques mois avant la "Révolution égyptienne", "Les Femmes du Bus 678" peut se voir comme un document sur une société prête à craquer où dans l’espace étroit et confiné d’un bus bondé se joue l’extrême violence des rapports homme-femme.

Film à thèse, dénonçant le "harcèlement sexuel" dont sont victimes toutes les Égyptiennes dans une société où la misère et les tabous sexuels amplifient la difficile cohabitation des sexes, "Les Femmes du Bus 678" s’appuie sur les histoires croisées de trois Cairotes pour démontrer l’étendue du problème.

Qu’on soit une femme occidentalisée de la haute société, une femme voilée travaillant dans l’administration ou une jeune fille socialement à mi-chemin des deux autres, on sera confronté à une société où les hommes, déterminés par leurs milieux sociaux respectifs, ont des comportements machistes, actifs ou passifs.

Face à cela, que faire ? Diab examine les différentes possibilités, entre réponse radicale individuelle et tentative des femmes de se réunir pour agir et trouver des solutions légales.

Qu’on se rassure, "Les Femmes du Bus 678" n’est pas un film didactique et vaut mieux qu’un docu-filmé sur la condition féminine en Égypte. On y suit des histoires d’amour et d’incompréhension, avec en prime une enquête policière menée finement par un policier truculent et obèse.

Ce ne sera pas injure d’écrire que Diab n’est pas un metteur en scène hors pair et qu’on retrouve dans son film le laisser-aller qu’on n’osait jamais dénoncer chez le surfait Youssef Chahine. Ce n’est pas l’essentiel, car, dans ce foutoir passionnant, on puisera beaucoup de faits et d’informations qui permettront de comprendre ce qui se passe aujourd’hui dans l’Égypte post-Moubarak.

On n’ira pas forcément voir "Les Femmes du Bus 678" de Mohamed Diab pour la marque qu’il laissera dans l’histoire du cinéma, mais pour la richesse de son propos.

Après tout, le cinéma c’est aussi fait pour connaître le monde. Ces dernières années, au-delà de la propagande télévisuelle pour ou contre le régime de Téhéran, le cinéma iranien a fourni beaucoup d’éléments pour découvrir un peuple dont les actions et les réactions ne sont pas sans portée pour l’avenir du monde.

Aujourd’hui, c’est au tour du cinéma égyptien de venir à la rescousse des analyses théoriques.

Bonne nouvelle que ce retour d’un cinéma de fiction bien dans le réel...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=