Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 49 Swimming Pools
The Violent Life and Death of Tim Lester Zimbo  (ELAP / Differ-Ant)  septembre 2011

Le deuxième album de 49 Swimming Pools décrit la vie d’un Américain du XIXe siècle. Dommage que ces chansons soient en anglais, comme si c’était une règle que la langue privilégiée de la pop fût nécessairement l’anglais.

Pourtant, Emmanuel Tellier a montré lui-même, dans les années 90 avec le groupe Chelsea, les effets que pouvait produire le français. A cette époque, les albums de Chelsea entretenaient une certaine relation avec le style des Smiths : même élégance mélodique, même dérision, même air frondeur. On peut le penser encore aujourd’hui ; et s’il est possible de mesurer le chemin parcouru depuis l’important Tramway de Chelsea (la production des 49 SP est plus aboutie, et le son meilleur), on regrette toutefois que l’influence des Smiths ait été remplacée par celle d’Arcade Fire. Ceci dit la voix de Tellier, elle, est restée intacte, ce qui n’a manqué de m’étonner à un de ses récents concerts. C’est toujours réconfortant d’apprécier la constance de certains chanteurs : peut-être s’agit-il d’un signe de jeunesse (c’est bien beau de vieillir, mais nous n’avons pas que ça à faire).

Parmi les quatorze titres du double album qu’est The Violent Life and Death of Tim Lester Zimbo, on peut relever les deux sommets que sont "Giants" et "Cities" : pivots de chaque disque confirmant une certaine tradition de la pop des dix dernières années.

A l’époque où Tellier était aux Inrockuptibles, il y avait encore quelque chose à sauver de ce magazine. Maintenant que la maison est en feu, Tellier a eu le bon sens stratégique de sauvegarder sa carrière de journaliste (à Télérama, bien plus respectable que les Inrocks − et je n’aurais jamais imaginé dire un jour cela en 1993, année où Tellier lui-même a écrit la plus belle chronique d’album qui soit, concernant l’album Drift des Apartments), tout en continuant dignement sa carrière musicale.

Son groupe mérite d’être soutenu sans restrictions.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Songs Of Popular Appeal de 49 Swimming Pools
49 Swimming Pools en concert à Théâtre des Bouffes du Nord (lundi 3 décembre 2012)
49 Swimming Pools en concert à La Gaîté Lyrique (mercredi 23 septembre 2015)
49 Swimming Pools en concert au Grand Mix (mardi 22 septembre 2015)
La chronique de l'album La disparition d'Everett Ruess de Emmanuel Tellier

En savoir plus :
Le site officiel de 49 Swimming Pools
Le Soundcloud de 49 Swimming Pools
Le Bandcamp de 49 Swimming Pools
Le Facebook de 49 Swimming Pools


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=